AusOpen

Une nuit en Bleu à l’Open d’Australie : la longévité de Richard Gasquet, Gaston et Garcia décevants

Le premier tour de l’Open d’Australie s’est poursuivi c emardi à Melbourne. Si certains de nos jeunes représentants ont quelque peu déçus, ce sont deux vieux briscards des circuits masculins et féminins qui se sont montrés les plus en forme, se qualifiant pour le second tour. Alors que le jour pointe le bout de son nez, faisons le point sur les résultats de la nuit.


Richard Gasquet vainqueur d’un duel 100% Français

Il n’était pas favori de ce duel 100% tricolore. Et pourtant, c’est bien Richard Gasquet (n°81) qui en est sorti vainqueur, éliminant Ugo Humbert (n°4) au premier tour de l’Open d’Australie en quatres sets 3-6, 7-6 (4), 7-6 (3), 6-3. Ce succès, on doit avouer qu’on ne s’y attendait pas; le Biterrois ayant de nouveau contracté la Covid-19 à son arrivée en Australie. Après une préparation écourtée, il a tout de même tenu 3h18 pour se défaire de son adversaire, donnant une bonne impression pour un joueur de 35 ans. Après la perte du premier set, où on le voyait baisser physiquement après un bon début il est entré dans la bagarre et est parvenu à jouer son meilleur tennis. Humbert n’a rien pu faire, subissant les coups de boutoir de son adversaire. Prochain adversaire pour Gasquet : le Néerlandais Botic Van de Zanschulp (n°57).

Alizé Cornet prend rendez-vous avec la n°3 mondiale

Pour son 60ème tournoi du Grand Chelem, Alizé Cornet (n°61) est bien entré dans son tournoi. Ce mardi, elle a pris le meilleur sur la Bulgare Viktoriya Tomova (n°118) en deux sets 6-3, 6-3. Elle n’y a pas laissé beaucoup d’énergie, se montrant autoritaire. La Niçoise a opté pour un jeu offensif et, même si elle n’a joué que 25 coups gagnants pour 31 fautes directes, c’était bien elle la patronne sur le court. Elle s’est ainsi donné le droit d’avoir un grand match, comme elle les aime, au tour suivant. Elle affrontera en effet l’Espagnole Garbine Muguruza (n°3), qui est une des candidates pour le titre.

Benoît Paire au bout de l’effort

En difficulté en ce début de saison, Benoît Paire (n°56) est parvenu à se sortir d’un premier tour piège. En effet, il a éliminé le Brésilien Thiago Monteiro (n°79) en cinq sets 6-4, 3-6, 7-5, 2-6, 7-5 après 3h40 de jeu. Le joueur français franchit ainsi le premier tour d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis Roland-Garros en 2020. Une éternité, donc. Sur courant alternatif, l’Avignonnais a tout de même su se remobilisr lors des moments importants, notamment au troisième et au cinquième set, pour s’éviter à chaque fois un jeu décisif de tous les dangers. Son service l’aura aidé à tenir la barre, avec notamment 30 aces (même s’il a également frappé 13 doubles fautes) et 85% de points gagnés derrière sa première balle. S’il a joué 76 coups gagnants (contre 39 pour son adversaire), son agressivité n’a pas toujours été payante, puisqu’il a également enchaîné un npmbre important de fautes directes (72). Mais on le sait, le jeu de Benoît Paire est risqué, parfois ça casse mais là c’est bien passé ! Prochain adversaire : Grigor Dimitrov (n°28).

Hugo Gaston et Caroline Garcia nous déçoivent

Parmi les joueurs qui ont quelque peu manqué leur premier tour à Melbourne, on peut citer Hugo Gaston (n°67). Désormais membre du Top 100 à part entière, on pouvait attendre mieux de lui. Opposé à l’Australien Christopher O’Connel (n°175), le Toulousain s’est incliné en quatre sets 7-6 (4), 6-0, 4-6, 6-1. Durant toute la partie, il n’a pas pu mettre son jeu en place et il a subi les assauts de son adversaire, qui a pris beaucoup de risques qui se sont avérés payants. e son côté, Caroline Garcia (n°70) est également tombée de haut. Opposée à l’Américaine Hailey Baptiste (n°165), elle a perdu en trois sets 4-6, 7-6 (4), 6-3. C’est la grosse déception de ce début de tournoi, qui n’est pas sans conséquence. En effet, la Lyonnaise a totalement peru confiance alors qu’elle semblait bien embarquée dans la partie. Mais elle a perdu pied à la fin de la deuxième manche, faisant ensuite des mauvais choix tactiques et multipliant les fautes directes. Deux autres joueuses se sont inclinées ce mardi : Clara Burel (n°77), qui a logiquement été dominée par Garbine Muguruza en deux sets 6-3, 6-4 sur la Rod Laver Arena ; et Océane Dodin (n°85), qui a perdu contre la Roumaine Irina Begu (n°64) en trois sets 2-6, 7-5, 6-4 après avoir pourtant eu trois balles de match à 5-4 dans le deuxième set.

Crédit photos : @OuestFrance, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

La nuit des Bleus à l’Open d’Australie : Gaël Monfils facile, Bonzi et Tan premières

Novak Djokovic privé d’Open d’Australie, on va enfin pouvoir parler tennis !

2 réflexions au sujet de “Une nuit en Bleu à l’Open d’Australie : la longévité de Richard Gasquet, Gaston et Garcia décevants”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s