Reportages

Gaël Monfils, partenaire de choix pour la marque Artengo

Ce lundi, la marque de tennis Artengo, qui fait partie de Decathlon, a annocé l’arrivée d’un partenaire de choix dans son équipe. En effet, Gaël Monfils (n°21) a rejoint l’équipementier et sera la nouvelle égérie de cette jeune marque qui tente de s’imposer. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce nouveau partenariat.


La nouvelle était attendue, elle a étré officiellement annoncée il y a quelques heures sur es réseaux sociaux de la marque française. Ainsi, le Français Gaël Monfils (n°21) rejoint la marque de tennis de Decathlon, Artengo, en tant que partenaire technique. La marque Artengo devient donc l’équipementier du joueur tricolore, qui utilisera une raquette de la marque, ainsi que du textile et des chaussures. Un contrat de cinq ans a été signé, comme cela a été indiqué par la marque, qui souhaite ainsi se développer un peu plus et gagner en crédibilité. Sans pour autant augmenter ses prix, le leitmotiv de Decathlon étant de rendre le sport accessible à tous. « Quand on a un team de 20 ou 30 joueurs sur le circuit, forcément ça coûte de l’argent et ça se retrouve dans le prix des produits », a déclaré Cyril Perrin, directeur de la marque Artengo, à nos confrères du quotidien L’Equipe. « On veut rester extrêmement accessibles et éviter des raquettes à 250 ou 300 euros. Quand il en faut deux ou trois si on est un joueur de bon niveau, la facture commence à être salée. Est-ce qu’on ferait le job de Décathlon dont l’ADN est de rendre le sport accessible ? Pas forcément. C’est ce juste milieu qu’on essaye de trouver. On a besoin du haut niveau, mais pas avec un team trop large. On a une cible à quatre pour 2022 ou 2023 : deux joueuses, deux joueurs. Pas forcément Français ou francophones. »

Le plus étonnant dans ce nouveau partenariat, c’est peut-être le changement de raquette pour Gaël Monfils, qui joue avec la marque Wilson depuis de nombreuses années. En effet, il jouera désormais avec le modèle TR960 Control Tour (avec un plan de cordage en 18×20), un tout nouveau modèle développé par Artengo et qui sera en vente dans le courant de l’année dans les magasins. « Je ne pensais pas forcément changer de raquette », a confié le Parisien à L’Equipe. « Je n’étais pas trop partant pour tester des raquettes, mais finalement je me suis dit pourquoi pas. J’ai essayé plusieurs raquettes sans rien savoir, pas même de qui elles venaient. C’est la Artengo que j’ai le plus appréciée, mais pas tout de suite. Mon premier retour, c’est que c’était une très bonne raquette, mais qu’elle ne me convenait pas. Nico m’a proposé de la tester une deuxième fois. J’ai retesté, j’ai trouvé ça vraiment pas mal. Il fallait juste la customiser comme je le voulais. C’est là que Nico m’a dit que c’était une Artengo. J’étais choqué ! Pour moi, Artengo, c’était Dorian Descloix, mon partenaire de double. Je ne connaissais personne qui jouait avec Artengo, je ne connaissais pas très bien. »

Et c’est peut-être là le problème de cette marque, jeune et dynamique. Elle ne jouit pas encore d’un très bon rapport avec le public expert et compétiteur. Le fait d’avoir signé Gaël Monfils devrait d’ailleurs aider Artengo à asseoir sa crédibilité auprès de cette cible, difficile à conquérir. Cela n’était d’ailleurs pas gagné d’avance avec le joueur tricolore. « Au début j’étais sceptique », a-t-il ajouté. « Mais à chaque fois que je faisais une critique, le lendemain j’avais le truc parfait. En une semaine, ils m’ont changé la raquette de manière incroyable. L’équipe Artengo est venue à la maison pour faire des essais, on a pris deux jours. » D’après ce que raconte le joueur de 35 ans, il a été conquis au fur et à mesure des tests effectués avec sa nouvelle raquette, tests auxquels ont participé des gens de la marque Artengo. « Il fallait que je fasse des heures d’entraînement dessus et que Günter Bresnik, mon entraîneur, valide aussi », a expliqué le Français. « Je l’ai testée en plusieurs fois, avant l’indoor, pendant l’indoor. Mais le vrai test, c’est quand je suis parti à Tenerife m’entraîner. L’équipe d’Artengo est venue. Günter m’a dit que c’était parfait, on avait gagné sur des choses qu’on voulait. Il m’a confirmé ce que j’avais ressenti. C’est une très bonne raquette. D’autres joueuses et joueurs vont arriver. » Nous avons hâte de découvrir le nouveau Gaël Monfils, aux couleurs de son nouvel équipementier, dès cette seamine lors du tournoi ATP 250 d’Adélaïde, en Australie !

Crédit photos : @Decathlon

À LIRE AUSSI :

Sur quelles chaînes pourrez-vous regarder le tennis en 2022 ?

Que nous réserve l’édition 2022 de l’ATP Cup ?

5 réflexions au sujet de “Gaël Monfils, partenaire de choix pour la marque Artengo”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s