Analyses

Medvedev, Raducanu, Sinner : ces joueurs qui ont changé de dimension en 2021

Entrée dans le Top 10, premier titre en Grand Chelem, ou alors premières vraies performances sur le circuit principal : plusieurs joueuses et joueurs ont totalement changé de dimension en 221. Ils sont ainsi passé du statut de membre solide du Top 100 à potentiels champions aux multiples couronnes. Qui sont-ils ? C’est ce que nous vous proposons de voir ici.


Ils sont entrés dans le Top 10 du classement ATP

En 2021, plusieurs jeunes joueurs ont fait un passage – plus ou moins long – dans le Top 10 du classement ATP. Ces trois-là sont parvenus à y rester jusqu’à la fin de la saison. Il s’agit de Casper Ruud (n°8), Hubert Hurkacz (n°9) et Jannik Sinner (n°10). Leurs faits d’armes ? Le Norvégien a remporté cinq titres sur le circuit ATP (Genève, Bastad, Gstaad, Kitzbühel et San Diego), dont quatre sur terre battue ; par ailleurs, s’il n’a pas dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem (à l’Open d’Australie en l’occurrence), il est parvenu à se qualifier pour les ATP Finals en fin d’année, le plaçant parmi les meilleurs joueurs du monde. De son côté, le Polonais a remporté trois trophées (Delray Beach, Miami et Marseille), dont son premier en Masters 1000 en Floride ; mais surtout, il a déboulonné Roger Federer (n°16) à Wimbledon, en trois sets, avec un cinglant 6-0 en prime dans l’ultime manche, ce qui lui a permis d’atteindre les demi-finales pour la première fois en Grand Chelem. Enfin, le jeune joueur italien a confirmé les espoirs placés en lui depuis de nombreux mois. En effet, Jannik Sinner a soulevé quatre trophées (Melbourne, Washington, Sofia et Anvers), dont son premier dans la catégorie ATP 500 ; par ailleurs, il a atteint sa première finale en Masters 1000, à Miami, et les huitièmes de finale par deux fois en Grand Chelem (Roland-Garros et US Open).

Elles sont entrées dans le Top 10 du classement WTA

Du côté des dames, plusieurs joueuses ont également terminé la saison dans le Top 10 du classement WTA, alors qu’elles n’y étaient pas en début de saison. Il s’agit de Barbora Krejcikova (n°5), Maria Sakkari (n°6) et Anett Kontaveit (n°7). En 2021, la Tchèque a remporté son tout premier titre du Grand Chelem, à Roland-Garros, à la surprise générale ; mais ce n’est pas tout, puisqu’elle a également soulevé le trophée à Strasbourg et à Prague, et disputé la finale du tournoi WTA 1000 de Dubaï. De son côté, la joueuse grecque n’a remporté aucun titre, mais elle a tout de même fait son entrée dans le Top 10 grâce à ses performances en Grand Chelem : une demi-finale à Roland-Garros, puis une autre quelques mois plus tard à l’US Open (défaite à chaque fois face à la future gagnante, Barbora Krejcikova et Emma Raducanu). Enfin, l’Estonienne a terminé l’année en boulet de canon. Elle a enchaîné trois titres d’affilée (Ostrava, Moscou et Cluj-Napoca), dont deux WTA 500 ; ce qui lui a permis de participer aux WTA Finals, où elle a brillamment atteint la finale face à l’Espagnole Garbine Muguruza (n°3).

Ils ont ouvert leur palmarès en Grand Chelem

En 2021, ils ont été trois à ouvrir leur palmarès en Grand Chelem. Deux femmes ont ainsi créé la surprise. La première d’entre elles a été la Tchèque Barbora Krejikova (n°5), qui s’est imposée à Roland-Garros contre toute attente. Elle a déjoué tous les pronostics, elle qui n’avait jusqu’ici jamais dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem, l’emportant en trois sets 6-1, 2-6, 6-4 face à la Russe Anastasia Pavlyuchenkova. Notez que la joueuse tchèque s’est également imposée en double, avec sa compatriote Katerina Siniakova. De son côté, le sacre d’Emma Raducanu (n°19), tout juste 18 ans, à l’US Open était une surprise encore plus grande. En effet, la Britannique est devenue la première joueuse de l’histoire à triompher en Grand Chelem en sortant des qualifications. Un véritable conte de fées, qui s’est terminé en finale face à une autre teenager : Leylah Fernandez, battue en deux sets 6-4, 6-3. Enfin, un seul homme a ouvert son compteur en Grand Chelem en 2021 : Daniil Medvedev (n°2), qui a réussi une belle performance à l’US Open. Pour faire simple, il a privé Novak Djokovic (n°1) du Grand Chelem calendaire, s’imposant facilement en finale (6-4, 6-4, 6-4). Le joueur russe a ainsi montré qu’il était le nouveau dauphin du Serbe, et qu’il pourrait peut-être bientôt lui piquer son trône. Après trois finales perdues, dont une à l’Open d’Australie en 2021 face au même adversaire, le protégé de Gilles Cervara a poursuivi son ascension vers les sommets du tennis mondial.

Crédit photos : @Tennis, @WeAreTennisFR, @usopen, @WTA_Insider

À LIRE AUSSI :

Âgé de seulement 15 ans, Gabriel Debru partage l’entraînement avec Daniil Medvedev

De Gaston à Alcaraz : ils ont fait une entrée remarquée dans le Top 100 en 2021

3 réflexions au sujet de “Medvedev, Raducanu, Sinner : ces joueurs qui ont changé de dimension en 2021”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s