Analyses

Pierre-Hugues Herbert, qui n’est pas vacciné, ne jouera pas l’Open d’Australie !

Ce vendredi, le Français Pierre-Hugues Herbert (n°110) a annoncé dans les colonnes de nos confrères du journal L’Alsace qu’il ne participerait pas à la tournée australienne, manquant le premier tournoi du Grand Chelem de la saison 2022, l’Open d’Australie. Jeudi, l’organisation du tournoi avait d’ailleurs rappelé que « personne ne pouvait jouer le tournoi sans être vacciné. » Quid de Novak Djokovic (n°1) dans ce cas ?


Que ce soit en simple, ou en double avec son partenaire Nicolas Mahut, le Français Pierre-Hugues Herbert (n°110) sera absent de toute la tournée australienne, au mois de janvier 2022. La raison invoquée ? Le fait qu’il n’est pas vacciné contre la COVID-19, ce qui en fait le premier joueur à déclarer forfait pour le premier tournoi du Grand Chelem de la saison pour cette raison. Et certainement pas le dernier. Ce vendredi, le joueur tricolore, qui aurait dû passer par les qualifications pour disputer l’Open d’Australie et certains tournois ATP de préparation, a expliqué sa position à nos confrères du journal L’Alsace. « Personnellement, je ne suis pas vacciné et le voyage en Australie n’était pas envisageable pour moi », a déclaré le joueur de 30 ans. « Je fais donc comme je peux. Mais, de par mon classement en simple, c’est peut-être un mal pour un bien de commencer par des plus petits tournois, ici en Europe. Mais c’est sûr qu’à partir du moment où je ne pouvais pas y aller sans être vacciné, ça compliquait forcément les choses. Et il n’y a pas que l’Australie. Aujourd’hui, il y a les Etats-Unis, l’Autriche… C’est une thématique assez complexe qui prend énormément de place. Mais oui, pour ma part, c’est un choix personnel de ne pas me faire vacciner. »

Joueur de tennis et non-vacciné, est-ce compatible ?

Pierre-Hugues Herbert devrait donc démarrer sa saison, au mois de janvier, par une tournée des tournois du circuit Challenger. Ce qui pourrait lui permettre de retrouver la confiance en simple, et surtout de remonter au classement en visant le Top 100, ce qui lui permettrait d’intégrer des tableaux de tournois plus facilement. Avec peut-être, dans un coin de sa tête déjà, une qualification directe pour Roland-Garros au mois de mai 2022. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle pose une question : comment se passera la saison qui vient pour un joueur refusant catégoriquement la vaccination ? Comme l’a si bien souligné le joueur français, qui peut encore prétendre aux plus grands titres en double, lui qui sera tenant du titre Porte d’Auteuil avec Nicolas Mahut, il n’y a pas que l’Australie qui posera problème. Peut-être que certains pays d’Europe, ou encore les Etats-Unis refuseront d’accueillir des joueurs qui ne sont pas vaccinés. Dans ce cas, reste-t-il viable de jouer au tennis dans ces conditions ? Un joueur professionnel pourra-t-il disputer quelques tournois en Europe, par exemple, puis faire l’impasse sur la tournée estivale sur dur sur le continent nord-américain ? Ce qui impliquerait de manquer également l’US Open ? Comme vous le voyez, toutes ces questions restent pour l’instant sans réponses… Mais il faudra bien se les poser, et rapidement.

Et Novak Djokovic dans tout ça ?

Pour en revenir à l’Open d’Australie, les organisateurs se sont à nouveau montrés catégoriques, ce jeudi, à travers la parole de deux hommes. Tout d’abord, c’est le président de Tennis Australia, Craig Tiley, qui a pris la parole sur ABC pour rappeler que « personne ne peut jouer l’Open d’Australie sans être vacciné, sauf exemption médicale accordée par les autorités du pays. Et à ce stade, aucune exemption n’a été accordée. » Quid de Novak Djokovic (n°1) dans ce cas, dont on a entendu parler qu’il pourrait avoir une de ces exemptions médicales ? Pour toute réponse, le Premier Ministre australien, Scott Morrison, a annoncé qu’il n’y aura pas de passe-droit pour le joueur serbe. «  Il n’y a pas de règles spéciales pour les joueurs de tennis ou pour quiconque. Novak Djokovic devra suivre les mêmes exigences que tout le monde, il n’y aura pas de traitement de faveur », a-t-il confié dans des propos rapportés par nos confrères de We Love Tennis. Le mystère reste donc entier pour l’instant, mais ce feuilleton en plusieurs épisodes n’en est qu’à son début et une chose est sûre : on en entendra encore parler d’ici le 17 janvier, date à laquelle les première balles seront échangées sur les courts de Melbourne Park.

Crédit photos : @RMCSport, @Eurosport_FR, @infosportplus

À LIRE AUSSI :

Wawrinka, Del Potro, Thiem, Kyrgios : faisons le point sur les absents de 2021

Arthur Cazaux : « Tout le monde n’a pas cette chance »

3 réflexions au sujet de “Pierre-Hugues Herbert, qui n’est pas vacciné, ne jouera pas l’Open d’Australie !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s