Reportages

Vous ne connaissez pas Andreea Prisacariu et pourtant, elle a fait sensation !

Même si vous suivez le tennis de près, le nom d’Andreea Prisacariu (n°221) n’évoque certainement rien pour vous. Ce qui est tout à fait normal pour une joueuse roumaine habituée aux tournois ITF. Cependant, depuis environ deux mois, la joueuse de 21 ans est passée d’étrangère à révolutionnaire grâce à son image publique. Explications.


L’un des grands pouvoirs des réseaux sociaux est leur capacité à transformer un étranger en personnage public en un temps record. Cela pourrait être l’histoire d’Andreea Prisacariu (n°221), cette joueuse de 21 ans qui est devenue célèbre au cours des deux derniers mois de la saison. Qu’a-t-elle fait de particulier pour y parvenir ? Elle a juste été elle-même. Ses tatouages ​​et son maquillage sont la première chose que l’on remarque quand on voit cette joueuse au bord d’un court, ce qui n’est pas forcément fait pour lui plaire. « Honnêtement, je ne veux pas que les gens me regardent juste à cause des tatouages ​​que j’ai », a-t-elle confié dans une interview avec le journal serbe Alo!. « Je veux que les gens me suivent pour moi, je suis plus que de l’encre. Bien sûr, les tatouages ​​sont une partie très importante de moi, j’en ai actuellement 28 sur tout mon corps, mais il y en aura bientôt plus. Aucun n’est venu par hasard, chacun a une symbolique dans ma vie, un sens. » Mais ce n’est pas tout, car cette jeune femme dégage de l’autorité, de la force et une vraie personnalité avec sa façon de bouger et de frapper la balle. A quel moment est-elle passé de totale inconnue à véritable star dans son pays et ailleurs ?

Pour Andreea Prisacariu, tout a changé à la fin du mois d’octobre, quand elle a disputé le tournoi WTA 250 de Cluj-Napoca, à domicile. Certes, elle a perdu au premier tour (défaite 7-5, 6-2 face à l’Ukrainienne Lesia Tsurenko), mais grâce à une invitation, elle a fait sensation parmi les fans, tous dévoués à cette joueuse qui promet d’emblée d’être différente des autres. Jouer sur le circuit principal, qui plus est devant son public, signifiait ainsi la fin de l’anonymat pour Andreea Prisacariu. D’un seul coup, en quelques jours seulement, ses réseaux sociaux ont explosé. Elle a gagné des followers à un rythme effréné, de la même faon qu’une certaine Emma Raducanu (n°19) suite à son parcours exceptionnel à l’US Open à la fin de l’été. Sauf que pour la Britannique, cela était dû à ses résultats sportifs. A ce jour, la joueuse roumaine compte plus de 22 000 abonnés sur Twitter et plus de 16 000 sur son compte Instagram. Pour une joueuse classée au-delà de la 200ème place mondiale au classement WTA, qui n’a joué qu’un seul match officiel sur le circuit principal, un tel engouement reste exceptionnel. Tout cela grâce à un peu de visibilité au cours d’un tournoi. Ce qui peut aussi avoir des mauvais côtés, avec des gens pour qui la critique est facile quand ils sont cachés derrière un écran. « La haine peut parfois tout couvrir », a ajouté la joueuse roumaine au cours de son interview. « Honnêtement, je ne m’attendais pas à de tels commentaires de la part de mes compatriotes, mais ces choses arrivent. D’un autre côté, je sais que la majorité des Roumains sont de mon côté et m’encouragent, mais je sais que je ne peux pas faire plaisir à tout le monde. Je ne le veux pas non plus. Actuellement, de nombreux athlètes souffrent de dépression due à des tiers qui ne font même pas partie de leur vie, c’est donc un problème qui doit être mis en avant. Nous devons nous entraider, nous sommes des adversaires sur le terrain, mais pas en dehors. »

Le plus incroyable, c’est quand on regarde la fiche d’Andreea Prisacariu sur le site officiel de la WTA. Je vous invite à faire le test : vous ne trouverez aucune photo de la joueuse, ni date de naissance, ni même son âge. C’est pour dire. Cependant, peut-être que la saison 2022 sera celle où la joueuse de 21 ans fera parler d’elle grâce à ses résultats ? « Mon objectif principal l’année prochaine est de jouer Roland-Garros », a-t-elle avoué. « Je veux progresser, je cherche toujours à aller de l’avant, peu importe ce que cela me coûte. Mon intention est de montrer ma meilleure version chaque jour, d’essayer de me donner à 100% pour atteindre chaque objectif que je me fixe. Je veux écrire l’histoire de mon pays pour motiver les générations futures. C’est mon souhait. » Espérons donc qu’à l’avenir, nous continuerons à parler d’Andreea Prisacariu, mais cette fois pour ses performances sportives !

Crédit photos : @TennisHandshake, @IamPrisacariuA

À LIRE AUSSI :

Peng Shuai, l’enfant terrible du tennis chinois ?

Diane Parry, progression fulgurante et belle promesse d’avenir

2 réflexions au sujet de “Vous ne connaissez pas Andreea Prisacariu et pourtant, elle a fait sensation !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s