Reportages

La reconversion réussie d’Agnieszka Radwanska

Qui se souvient de la Polonaise Agnieszka Radwanska ? Personne ne peut l’avoir oubliée, tant elle a été présente au plus haut niveau du tennis féminin pendant plusieurs années, de 2005 à 2018. De star des courts à propriétaire d’hôtels de luxe à succès, il n’y a eu qu’un pas à franchir pour celle qui a été n°2 mondiale à son meilleur.


Agnieszka Radwanska a parcouru le monde pendant quatorze ans, quand elle était une joueuse de tennis professionnelle ; par conséquent, elle est devenue une véritable connaisseuse en hôtellerie. Combien de centaines, de milliers de nuits a-t-elle passé dans des hôtels durant sa carrière ? « C’est une bonne question », a-t-elle récemment déclaré depuis son domicile à Varsovie, en Pologne. « Beaucoup, beaucoup, beaucoup. » Une estimation serait d’environ 3 000 nuits de 2005 à 2018, années où elle a été professionnelle. Sans compter les Juniors. « Il y avait des moments où je voyageais tellement, je changeais d’hôtel et de pays si souvent, que je me réveillais sans savoir où j’étais. » En 2017, un an avant de prendre sa retraite, la joueuse polonaise a résolu ce petit problème en créant son propre hôtel à Cracovie. Le germe de l’idée est venu de sa mère, Marta. AGA Tenis Apartments by Radwanska est ainsi un complexe d’appartements de luxe au design distinctif au cœur de la ville. « Je vis à Varsovie et elle est à Cracovie, à trois heures de route, donc ma mère s’occupe de tout », a expliqué Agnieszka Radwanska. « Elle fait un travail incroyable, parce que ce n’est pas facile. Parfois, les choses ne vont pas dans votre sens. » La Polonaise a découvert qu’il y a une grande différence entre être l’invité et l’hôte. Il ne s’agit pas seulement d’une salle de bain plus grande et meilleure ou d’une vue sur le parc. Il s’agit davantage du personnel, comme elle l’a expliqué, et du sentiment que les visiteurs ont tout ce dont ils ont besoin. « Après avoir séjourné dans des hôtels toute votre vie, vous voyez les choses de l’autre côté », a-t-elle ajouté. « Avant, en tant qu’invité, je posais des questions et je me plaignais peut-être parfois. Maintenant, vous écoutez les problèmes et essayez de rendre les invités heureux. » Ce qui s’est avéré être beaucoup plus compliqué qu’elle ou sa mère ne l’imaginaient. « Si quelque chose ne va pas, vous devez le réparer. Vous essayez de rendre les gens heureux, car les invités sont la partie la plus importante de cette entreprise. »

Ce qu’a compris Agnieszka Radwanska, c’est que le tennis l’a aidée à se préparer à l’hôtellerie. Chaque joueur à ce niveau est son propre PDG, prenant des dizaines de décisions au quotidien, qui contribuent toutes à améliorer les résultats. « Vous êtes seule sur le terrain », a expliqué l’ancienne n°2 mondiale. « Vous devez lutter avec tant de choses. Bien sûr, c’est bien d’être au top, mais il faut tellement travailler, sacrifier tellement de choses. Tout – en particulier les matchs perdus – vous donne une grande leçon. Au tennis, vous voyez tous les pays différents, tous avec leurs différentes cultures. Les choses que vous apprenez sur le terrain, vous pouvez les utiliser en dehors. C’est une expérience énorme que vous pouvez utiliser n’importe où. » La remarquable carrière remarquable de la Polonaise en est un exemple, elle qui a créé son entreprise à partir de rien. De 2006 à 2018, elle a remporté 20 titres. En 2012, année où elle a atteint la finale de Wimbledon, elle a également atteint son meilleur classement. Son record final a été de 594 victoires pour 269 défaites. Elle a remporté les WTA Finals à Singapour, en 2015, et pendant six années consécutives, de 2011 à 2016, elle a remporté le Fan Favorite Award de la WTA. Pendant cinq années consécutives, de 2013 à 2017, elle a remporté le prix Shot of the Year. La joueuse polonaise est considérée par certains experts comme la meilleure joueuse à n’avoir jamais remporté de titre en Grand Chelem.

Reprenant la suggestion de sa mère, Agnieszka Radwanska a investi plus de 27 millions de dollars en prix dans un immeuble moderne de sa ville natale. Bien sûr, elle était nerveuse. « On ne sait jamais comment ça va être », a-t-elle déclaré. « Surtout parce que c’est une affaire difficile. Cracovie est une ville touristique. Il y a tellement d’hôtels et d’appartements. Mais l’idée était d’essayer quelque chose de nouveau. C’était un grand changement. » Agnieszka Radwanska est non seulement une experte par expérience, mais aussi par sa formation. En grandissant, elle a étudié le tourisme dans plusieurs universités de Cracovie. Et, puisant dans ses succès à travers le monde, elle a créé dix appartements nommés et décorés avec ces thèmes de tournois : Singapour, Miami, Sydney, Tokyo, Istanbul, Montréal, Pékin, Dubaï, Tianjin et, bien sûr, Wimbledon. « C’est aussi l’idée de ma mère. Vous ne voyez ça nulle part. Je suis la première joueuse à avoir un hôtel mettant en scène les différentes villes. Je suis heureuse de pouvoir être la première. C’est quelque chose de bien pour les gens. Les hôtels peuvent être les mêmes partout, et c’est tellement différent. » Aujourd’hui, à 32 ans, la Polonaise discute souvent avec sa mère de l’entreprise. Elle joue toujours régulièrement au tennis et regarde les matchs à la télévision, restant au courant des mouvements quotidiens des joueuses de la WTA. Elle est maintenant elle-même mère d’un fils de 15 mois, Jakub. « Un autre chapitre de ma vie », a-t-elle confié. « C’est également très difficile. J’aime la maison, pas voyager autant. Je suis sûr qu’il jouera au tennis. Je vais lui montrer les vrais sports – pas seulement les jeux informatiques. » Par ailleurs, la patience acquise en période d’adversité l’a aidée à se préparer à la pandémie mondiale. « La venue de la COVID-19 a rendu les choses vraiment difficiles », a expliqué Agnieszka Radwanska. « Les gens ne voyageaient pas et rien ne se passait nulle part. Je ne vais pas me plaindre, cependant, parce que beaucoup ont connu pire. Cependant, les affaires sont vraiment bonnes, surtout pendant les vacances, elles sont généralement pleines. C’est agréable de revoir les gens voyager, profiter de la ville et de l’hôtel. Je suis vraiment contente de ça. »

Crédit photos : @EwaLTylkoPytam, @TennisAuFeminin

À LIRE AUSSI :

2021, une saison d’exception pour Paula Badosa

Rolex Paris Masters – Le retour du public, nombreux et bruyant, a fait le plus grand bien au jeu

2 réflexions au sujet de “La reconversion réussie d’Agnieszka Radwanska”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s