Analyses

Les autorités refuseront les joueurs non vaccinés : Novak Djokovic devra-t-il tirer un trait sur l’Open d’Australie ?

Voilà un débat que l’on n’a pas fini d’entendre jusqu’au mois de janvier prochain. D’un côté, les autorités australiennes semblent refuser d’accueillir tout joueur non vacciné pour l’édition de l’Open d’Australie. De l’autre, des joueurs – dont le tenant du titre Novak Djokovic – qui ne veulent visiblement pas se faire vacciner. Le premier Grand Chelem de la saison devra-t-il donc se passer du n°1 mondial ?


La nouvelle est tombée tôt ce mercredi matin : l’État de Victoria, en Australie, exclurait d’accorder une dérogation aux joueurs non vaccinés pour qu’ils puissent participer à l’Open d’Australie, en janvier prochain. Ainsi, plusieurs joueurs pourraient ne pas faire le déplacement pour Melbourne, à commencer par le n°1 mondial, Novak Djokovic. Qui est, soit dit en passant, le tenant du titre et nonuple vainqueur de l’épreuve. Le tournoi doit démarrer le 17 janvier 2022, et tout peut encore changer d’ici là, mais ce qui est sûr, c’est que le débat est loin d’être terminé. « Nous excluons les personnes non vaccinées des pubs, des cafés, des restaurants et du MCG (le principal stade de cricket de Melbourne, ndlr) et de toutes sortes d’autres événements », a déclaré le Premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, dans des propos relayés par le quotidien L’Equipe. « Nous ne demanderons pas d’exemption. Par conséquent, la question est fondamentalement résolue. » Ce rappel vient entretenir le débat, alors qu’un mail a fuité en début de semaine du côté de la WTA, qui disait totalement le contraire. En effet, ce courrier électronique laissait entendre que les joueuses qui n’avaient pas été vaccinées contre la COVID-19 pourraient participer au premier tournoi du Grand Chelem de la saison à condition de respecter une quarantaine de quatorze jours, comme tout le monde l’avait fait en 2021.

Autre son de cloche, celui de Scott Morrison, le Premier ministre australien. Ce dernier a expliqué que les joueurs qui ne seraient pas vaccinés pourraient entrer dans le pays, mais à une condition : recevoir une exemption que l’État de Victoria devrait demander en leur nom. Une possibilité qui vient donc d’être exclue suite aux propos de Daniel Andrews. Ceci trouve une explication dans le fait que les gouvernements des États, depuis le début de la pandémie de Coronavirus, peuvent décider des conditions d’entrées sur leur territoire (qu’il s’agisse d’une quarantaine ou de vaccination obligatoire). Conséquence : si le gouvernement fédéral australien autorise les non vaccinés à entrer dans le pays mais que le gouvernement de l’État de Victoria refuse, les joueuses et les joueurs qui n’ont pas reçu de vaccination ne pourront pas disputer l’Open d’Australie en 2022. Pour rappel, en janvier dernier, le tournoi avait eu lieu en février (et non en janvier, comme habituellement) et les joueurs, ainsi que leurs entraîneurs, avaient dû observer une quarantaine de deux semaines. Par ailleurs, la jauge de spectateurs avait été fixée à 30 000 par jour, soit 50 % de la capacité de Melbourne Park.

Concernant le Serbe Novak Djokovic (n°1), nous savons qu’il s’est déjà positionné en défaveur du vaccin contre la COVID-19. Il a d’ailleurs toujours refusé de dire s’il était vacciné ou non. Vainqueur des trois dernières éditions, son absence se ferait sentir à Melbourne, mais visiblement les autorités ne veulent faire aucune exception, même pour le meilleur joueur au monde. Il y a quelques jours, le principal intéressé avait notamment affirmé qu’il était prêt à faire l’impasse sur le premier Grand Chelem de l’année. « Je ne sais pas si je vais aller en Australie, je ne sais pas ce qui se passe. La situation actuellement n’est pas bonne », avait-il déclaré dans la presse serbe. Selon l’ATP et la WTA, contactés par l’AFP, environ 65 % des joueurs et plus de 60 % des joueuses seraient vaccinés. Ce qui laisserait pas mal de joueuses et de joueurs au vestiaire et ferait un drôle de tournoi en janvier prochain.

Crédit photos : @AustralianOpen, @TennisAustralia

À LIRE AUSSI :

Insolite – Trois points marqués et une double roue, c’est possible dans un tournoi pro !

Que devient Hyeon Chung, dont la blessure au dos a fait craindre le pire ?

3 réflexions au sujet de “Les autorités refuseront les joueurs non vaccinés : Novak Djokovic devra-t-il tirer un trait sur l’Open d’Australie ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s