Analyses

Le vaccin contre le Coronavirus sera-t-il obligatoire pour le prochain Open d’Australie ?

Selon nos informations, l’État australien de Victoria, où se situe Melbourne, aurait annoncé que la vaccination contre la COVID-19 sera rendue obligatoire, même pour les athlètes. Cela signifie-t-il qu’elle le sera pour tous les joueurs et les joueuses de tennis voulant disputer l’Open d’Australie en 2022 ?


La saison 2021 n’est pas encore terminée que l’Open d’Australie commence déjà à être au centre de nombreuses conversations. Ce qu’il faut savoir, c’est que la plupart des joueurs sont directement opposés à des quarantaines aussi strictes que celles vécues en février 2021. Par ailleurs, l’avancée de la vaccination permet au monde, petit à petit, de retrouver un rythme relativement normal. Les circuits ATP et WTA vivent ce retour à la normale, avec le retour du public dans de nombreux tournois et des bulles plus souples qu’auparavant. Cela a notamment été le cas du côté de New York, lors de la dernière édition de l’US Open. En Australie, cependant, la méthode pour lutter contre le virus a été totalement différente, et la lenteur de la distribution des vaccins place le pays dans des situations que de nombreux pays européens ont déjà surmontées. Ce qui amènera à plusieurs aménagements pour le prochain Open d’Australie, qui doit se jouer du 17 au 30 janvier 2022.

La première nouvelle est cette annonce faite il y a quelques heures par l’État de Victoria : à Melbourne, le vaccin serait obligatoires pour tous les athlètes qui souhaitent travailler (c’est-à-dire effectuer tout type d’activité physique en tant qu’athlètes de haut niveau) en Australie, selon Reuters. C’est le premier État du pays à obtenir ce mandat, qui vise à ralentir la progression du variant Delta. Le Premier ministre de l’État Victoria, Daniel Andrews, a clairement indiqué qu’il n’y aurait pas d’exceptions et que les périodes d’inoculation du vaccin se situeraient aux alentours d’octobre (première dose) et de novembre (deuxième dose). Toute personne liée au monde du sport doit faire l’injection pour continuer à jouer en compétition dans cet État. Ce qui rend les choses compliquées pour le monde du tennis. En effet, les données publiées lors de l’US Open ont confirmé une réalité : 50% des 100 premiers joueurs mondiaux au classement ATP sont vaccinés, tandis que le taux de vaccination sur le circuit WTA n’est pas beaucoup plus élevé. Par ailleurs, le gouvernement australien contrôlerait la situation et accorderait une sorte d’exception pour tous les joueurs de tennis participant au prochain Open d’Australie. Cela susciterait sans doute la polémique dans le pays, dont la population avait déjà été réticente quant à l’organisation du dernier tournoi, qui s’est déroulé après le confinement de tous les citoyens australiens pendant plusieurs mois.

En ce qui concerne le vaccin, on peut cependant comprendre que certains athlètes puissent y être réfractaires. Souvenez-vous du témoignage de Jérémy Chardy (n°73), qui a été contrait à mettre un terme à sa saison suite à des effets secondaires rendant la pratique du tennis de haut niveau impossible depuis ses deux injections. Avec ou sans vaccin, la dernière communication de Craig Tiley, le président de Tennis Australia, a fait référence à l’une des options qui selon lui serait la meilleure : la création de bulles sanitaires qui isolent les joueurs du reste du monde et qui permettent la viabilité du tournoi. Cette bulle permettrait aux joueurs de se déplacer librement entre les courts et l’hôtel où ils séjournent, éliminant ainsi l’obligation de faire une quarantaine stricte comme celle déjà vécue cette saison, mais limitant fortement leurs droits par rapport aux autres tournois qu’ils jouent actuellement. Une seule chose est sûre à ce jour : l’Open d’Australie version 2022 n’a pas encore démarré que de nombreuses difficultés se posent à Craig Tiley. Entre cette obligation vaccinale et le fait que les qualifications se joueront peut-être aux alentours de Noël, dans des sites différents de celui de Melbourne, tout cela pourrait faire encore couler beaucoup d’encre.

Crédit photos : @racketbrand, @TerenceMcCart14, @ag3600

À LIRE AUSSI :

À 100 ans, Hélène Salvetat est la doyenne du tennis mondial

Hubert Hurkacz, reçu quatre sur quatre à Metz

2 réflexions au sujet de “Le vaccin contre le Coronavirus sera-t-il obligatoire pour le prochain Open d’Australie ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s