US Open

Qui s’attendait à la victoire d’Emma Raducanu lors de l’US Open ?

Ce samedi, la Britannique Emma Raducanu (n°150) a remporté son tout premier titre du Grand Chelem, à seulement 18 ans, à l’US Open. Issue des qualifications, elle a pris le meilleur sur la Canadienne Leylah Fernandez (n°73) en deux sets 6-4, 6-3. Qui s’attendait à un tel résultat au début du tournoi ? Incroyable, paranormal, indéfinissable : les mots ne manquent pas pour qualifier cet exploit XXL.


Aux Etats-Unis, le 11 septembre restera à jamais gravé comme l’un des jour les plus sombres de l’histoire, surtout à New York. Cependant, dans la petite sphère du tennis, cette date prendra désormais une toute autre saveur : celle de l’éclosion d’une pépite du tennis féminin, nommée Emma Raducanu (n°150). Classée 338ème mondial il y a encore quelques mois, on l’avait déjà vue, avec son sourire et sa fraîcheur, s’extirper des qualifications à Wimbledon avant de craquer, à cause de la pression, en huitièmes de finale (elle avait fini par abandonner face à Ajla Tomljanovic). Sur cet US Open, la jeune joueuse de 18 ans, née en 2002, a marché sur toutes ses adversaires. Au total, elle a enregistré dix victoires de rang, sans perdre un seul set (soit vingt manches remportées). Depuis sa victoire, la presse ne cesse de trouver des qualificatifs pour nommer cette performance : incroyable, paranormale, indéfinissable. Avant le début du tournoi, il était impossible de s’attendre à une telle surprise. Et pourtant, la joueuse britannique l’a fait, devenant la plus jeune joueuse à remporter un Grand Chelem depuis Maria Sharapova en 2004 et la première joueuse britannique à remporter un titre de cette ampleur depuis Virginia Wade en 1977. Ce lundi, celle qui n’a jamais disputé un seul tournoi WTA et a soulevé le trophée à New York lors de son deuxième Grand Chelem pointera à la 23ème place mondiale. Une progression époustouflante au classement, qui on l’espère ne sera pas sans lendemain. « J’ai toujours rêvé de gagner un Grand Chelem, mais l’obtenir est une autre affaire et je ne peux pas y croire », a déclaré la joueuse de 18 ans en conférence de presse après sa victoire finale. « J’ai commencé à l’imaginer quand j’étais enfant, même si je pense qu’en grandissant, vous avez plus de visions : non seulement gagner, mais aussi à quoi ressemblerait le moment, la célébration avec votre équipe dans votre box. »

Avant le début de l’été, Emma Raducanu démarrait tout juste sa carrière professionnelle. Elle disputait des tournois sur le circuit ITF, entre des 15 000 $ et des 25 000 $. Elle commençait tout juste à gagner sa vie, mais elle était loin de s’imaginer qu’elle empocherait, début septembre, un joli chèque de 2,5 millions de dollars (le prize money dédiée à la vainqueur de l’US Open). En conférence de presse, il lui a été demandé ce qu’elle aurait dit si, au début de l’été, on lui avait prédit un avenir aussi brillant. « Je n’y aurais pas cru du tout », a répondu la joueuse britannique. « Je venais de terminer mes examens et j’avais trois semaines pour m’entraîner pour mon premier tournoi. Wimbledon a été une expérience incroyable, à laquelle je n’arrivais pas à croire parce que j’ai atteint le quatrième tour et je savais que c’était une grande réussite. Quoi qu’il en soit, j’avais encore plus faim et j’ai commencé à travailler très dur. En fait, je n’avais pratiquement pas de temps libre. Au cours de ces cinq dernières semaines, j’ai construit – à chaque match et tournoi auquel j’ai joué – une grande confiance en mon jeu et tout s’est bien emboîté en finale. » Nous l’avons déjà évoqué, la future 23ème joueuse moniale a remporté son tout premier titre en Grand Chelem en sortant des qualifications, ce que personne – hommes et femmes confondus – n’avait encore jamais réalisé dans l’histoire du jeu. Qui plus est sans perdre un seul set lors de son formidable parcours. « Bien que je n’aie perdu aucun set, je pense avoir fait face à beaucoup d’adversité dans chacun de mes matchs », a tenu à préciser Emma Raducanu, qui a tout de même vaincu des joueuses comme Belinda Bencic (n°12), Maria Sakkari (n°18) ou Leylah Fernandez (n°73). « Même si le tableau de bord indiquait une chose, il y a eu plusieurs jeux qui sont allés aux égalités et les gagner était difficile et important. Je pense que ce que j’ai très bien fait dans ce tournoi, c’est d’avoir mis la pression sur mes rivales quand j’en avais vraiment besoin. »

Une belle analyse, qui en amène à une autre. En finale, alors qu’elle menait les débats et que le score affichait 6-4, 5-2, Emma Raducanu a fait preuve d’un sang-froid à toute épreuve en fin de match. En effet, elle a commencé à sentir le poids de l’événement sur ses épaules et Leylah Fernandez a failli revenir dans la partie. Dans le dernier jeu du match, elle a tout connu. Notamment cette chute où elle s’est écorchée le genou à 30-40, demandant un temps mort médical qui n’a pas forcément plu à la joueuse canadienne. Cependant, la Britannique était dans son droit car, comme le stipule le règlement (voir photo ci-dessous) : « Si un joueur saigne, l’arbitre de chaise doit arrêter le jeu dès que possible, et le physiothérapeute doit être appelé sur le terrain par l’arbitre de chaise pour évaluation et traitement. Le physio, en collaboration avec le médecin du tournoi le cas échéant, évaluera la source du saignement et demandera un temps mort médical pour traitement si nécessaire. » Emma Raducanu est ainsi parvenue à résister à la tension du moment, comme une vraie championne, et à conclure sur un ace pour remporter un titre dont elle se souviendra toute sa vie. Espérons, nous le répétons, que cet exploit XXL ne soit pas sans lendemain. Car nous souhaitons revoir vite ces deux joueuses, qui apportent un vrai vent de fraîcheur au tennis féminin, se disputer encore les plus grands titres.

Crédit photos : @usopen, @PuntoDBreak

À LIRE AUSSI :

Emma Raducanu et Leylah Fernandez : une finale inédite et rafraîchissante à l’US Open

Alcaraz, Raducanu, Fernandez : il fait bon avoir 18 ans à l’US Open

4 réflexions au sujet de “Qui s’attendait à la victoire d’Emma Raducanu lors de l’US Open ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s