US Open

Ça a chauffé au premier tour de l’US Open entre Andy Murray et Stefanos Tsitsipas !

Ce lundi, les spectateurs du Stadium Arthur Ashe ont assisté à un véritable duel entre Andy Murray (n°112) et Stefanos Tsitsipas (n°3). Un blockbuster disputé en cinq sets, jusqu’à la tombée de la nuit, où le joueur britannique dit « avoir perdu du respect » pour son adversaire. Les sorties du court du Grec font encore et toujours parler d’elles…


Le fin de partie entre Andy Murray (n°112) et Stefanos Tsitsipas (n°3) ce lundi soir à Flushing Meadows fut très chaud. En effet, le joueur grec est une fois de plus parti au vestiaire et il a mis plus de temps qu’il n’aurait dû pendant la pause prise avant le début du cinquième set, cassant ainsi le rythme du Britannique. Ce dernier s’en est plaint auprès du juge arbitre, qui n’a rien pu faire face à un comportement qui, depuis quelques semaines ne cesse de créer la polémique. Est-ce que cette longue pause a fait basculer le match en faveur de Stefanos Tsitsipas ? Difficile à dire, mais Andy Murray ne s’est pas gêné pour critiquer le comportement de son adversaire lors d’une conférence de presse où il n’a pas mâché ses mots. « C’est un joueur brillant qui fait du bien au tennis, mais j’ai perdu du respect pour lui », a ainsi déclaré le joueur écossais. « Il a dépassé les bornes. J’aurais dit exactement la même chose si j’avais gagné. C’était absurde, et il le sait très bien. » Rappelons que le n°3 mondial avait déjà pris une pause toilette plus tôt dans le match, et qu’il a en plus bénéficié d’un temps mort médical, changeant par ailleurs de raquette en plein jeu, dans la cinquième manche, alors qu’il était mené 0-30 sur son service. « J’ai parlé à mon équipe avant le match et je leur ai dit que je m’attendais à ce genre de chose si le match ne se déroulait pas comme il l’avait prévu », a ajouté le joueur de 34 ans. « C’est décevant, parce que je pense que cela a influencé le jeu. »

Il y a quelques jours, c’était l’Allemand Alexander Zverev (n°4) qui s’était plaint des pauses à répétition du Grec en fin de set. Son comportement fait encore polémique, et cette règle comme quoi un joueur peut sortir du court à la fin de chaque set devrait peut-être être rediscutée. « Je me suis assis au Conseil des joueurs pour parler de changer certaines règles », a ajouté Andy Murray, visiblement agacé. « Pensez-vous que c’est normal ou que cela devrait être changé ? (Le fait de prendre une pause si longue pour se rendre au vestiaire, ndlr). Cela n’a pas de sens et il le sait aussi. Dans des matches comme celui-ci, il y a beaucoup d’adrénaline qui traverse votre corps et quand vous faites face à une longue pause, cette adrénaline vous fait vous sentir un peu agité. Par exemple, vous finissez un match, lorsque vous passez 10 minutes dans les vestiaires, vous commencez à vous sentir un peu fatigué au fur et à mesure que les minutes passent. Surtout à mon âge. » Le cœur du problème, selon le Britannique, c’est que tout le monde parle de ce sujet bouillant depuis plusieurs semaines, mais que personne n’agit pour faire changer les choses. « On en parle toujours, mais ça continue », a-t-il ajouté. « Je n’ai peut-être pas raison et je réagis de manière excessive, mais je vais parler à mon équipe et écouter ce que les gens ont à dire. Moi, assis ici, je pense que cela n’a pas de sens et qu’un changement est nécessaire parce que ce n’est pas bon pour notre sport, pour la télévision ou pour les fans. Je suis assis ici et au lieu de dire à quel point il a été fantastique, étant l’un des meilleurs ou de parler de ma performance contre lui, nous parlons de pauses toilettes et de temps morts médicaux. C’est de la foutaise. Ceci n’est pas bien. J’ai dit à l’ATP que je ne voulais pas donner de conférence de presse, parce que ça allait sembler le détruire et que ça m’agace parce que j’ai perdu, mais je jure que j’aurais dit la même chose si j’avais gagné. »

Face à la colère du joueur écossais, Stefanos Tsitsipas ne s’est pas gêné pour répondre, par conférence de presse interposée. « S’il a besoin de me dire quelque chose, nous devrions discuter tous les deux pour comprendre ce qui cloche », a déclaré le joueur grec. « Je pense n’avoir enfreint aucune règle. Je ne sais pas ce que mon adversaire ressent pendant le match, et ce n’est pas vraiment ma priorité. Tant que je respecte le règlement, je ne vois aucun problème. Et je n’ai rien contre lui. Absolument rien. » Ceci dit, le joueur de 23 ans s’est tout de même justifié, une fois de plus, de la durée de ces pauses toilettes qu’il prend régulièrement à la fin d’un set. « Il est assez clair que j’ai retiré mes affaires du court quand je suis allé aux toilettes », a-t-il tenu à préciser. « Il m’a fallu un certain temps pour me changer et revenir. Je ne sais pas à quoi sert la règle. Ce que je sais, c’est que dans un match en cinq sets, vous pouvez aller deux fois aux toilettes pour vous changer. J’ai suivi cela toute ma carrière. Je n’ai jamais été contre les règles, donc je ne vois aucune raison pour que ce soit un problème. » Ce qui est clair, c’est que le Grec utilise la règle à son avantage, puisqu’il n’est indiqué nulle part d’une durée limite que le joueur doit passer quand il se rend au vestiaire. La seule chose quel ‘on sait, c’est qu’un joueur peut sortir deux fois du court lorsque la partie se dispute en cinq manches. L’ATP devrait donc établir un temps limite pour que personne n’abuse de cette règle, et que l’on parle plus de jeu que de ces histoires qu’Andy Murray a lui-même qualifié de « foutaises ».

Pour finir sur une note un peu plus analytique, le Britannique a montré qu’il était encore un grand joueur. Pendant la première partie de la rencontre, il a été performant, se montrant dangereux face à l’actuel 3ème joueur mondial. S’il a perdu, c’est plus à cause d’une baisse physique qu’autre chose. Il a su être agressif et prouver au monde entier qu’il restait en lui la hargne et la puissance de l’ancien n°1 mondial qu’il est. « Je l’ai déjà dit plusieurs fois ces derniers mois », a-t-il d’ailleurs confié lors de sa conférence de presse. « Je sais que je suis capable de jouer ce tennis. J’ai juste besoin de passer du temps sur le court et d’avoir une chance d’affronter ces gars-là. Je pense avoir essayé certaines choses aujourd’hui. D’un point de vue physique, je pense que j’ai été bon. J’ai très bien joué, mais je pars très, très déçu et frustré par tout ce qui s’est passé. »

Crédit photos : @TennisHD_, @usopen

À LIRE AUSSI :

Sept matches séparent Novak Djokovic du plus grand exploit de sa carrière

Les cinq rencontres du premier tour à ne pas manquer à l’US Open

4 réflexions au sujet de “Ça a chauffé au premier tour de l’US Open entre Andy Murray et Stefanos Tsitsipas !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s