Analyses

Pourquoi Roger Federer ne peut-il se résoudre à prendre une retraite bien méritée ?

Ce dimanche, nous avons tous retenu notre souffle quand nous avons appris que Roger Federer (n°9) devrait subir, à 40 ans, une nouvelle opération du genou. S’il n’a pas parlé de retraite et a émis le souhait de revenir sur les cours, même si cela n’arrivera qu’en 2022, la question que nous nous posons tous est la suivante : pourquoi ne peut-il se résoudre à prendre une retraite bien méritée ? Voici quelques éléments de réflexion…


Le monde du tennis a été choqué, ce dimanche, après avoir vu la vidéo Instagram de Roger Federer (n°9), dans laquelle il annonçait qu’il allait subir une nouvelle intervention chirurgicale pour soigner son genou et que cela lui ferait passer quelques mois en dehors des courts. A 40 ans, subir ce qui sera sa troisième opération en un an et demi au même endroit ne rend pas déraisonnable l’idée de penser que sa carrière touche à sa fin. On peut ainsi se demander pourquoi le joueur helvète n’a tout simplement pas annoncé sa retraite, sachant que ses chances de retour parmi l’élite sont de plus en plus minces. Il aurait pu annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière. Sans aucun doute. En effet, il devra passer par une nouvelle période où il marchera avec des béquilles pendant plusieurs semaines, où il perdra de la masse musculaire et devra recommencer un processus de rééducation qui durera plusieurs mois. C’est un coup dur pour l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, dont le dernier match reste une défait en quarts de finale à Wimbledon. Le défi qui s’annonce est non seulement physique, mais aussi mental. Comme nous l’avons dit, il s’agira de sa troisième opération en dix-huit mois, avec un parcours qui s’annonce de plus en plus dur avec l’âge. De ce fait, considérer Roger Federer comme un candidat à un 21ème titre en Grand Chelem relève désormais de l’utopie.

Cependant, le Suisse est un vrai amoureux du tennis. Un combattant. Rien ne semble pouvoir lui dicter le chemin à suivre et, par conséquent, il ne veut pas qu’une blessure lui enlève la faculté de décider où et quand il arrêtera la compétition au niveau professionnel. Cette opération, comme il l’a révélé ce dimanche, lui permettra d’avoir une meilleure qualité de vie à moyen et long terme. Il cherche non seulement à pouvoir dire au revoir au milieu du tennis en jouant, mais aussi à pouvoir mener une vie normale dans son après-carrière. Annoncer sa retraite aurait été la chose la plus simple à faire. Cependant, Roger Federer sait bien que la dernière image que l’on aurait eu de lui en tant que joueur professionnel aurait été un 0-6 encaissé à Wimbledon, sur ce gazon où il a connu tant e succès, face au Polonais Hubert Hurkacz (n°12). Son idée reste probablement de pouvoir faire ses adieu à Wimbledon en 2022. Ou au tournoi ATP 250 de Bâle, le tournoi où il a grandi comme ramasseur de balles et où il a fait ses premiers pas dans ce sport. Il n’y aurait pas de meilleur adieu pour lui qu’un hommage à la hauteur de son charisme dans l’un de ces deux tournois. Et pourquoi pas dans les deux.

Le fait que Roger Federer n’ait encore jamais pris sa retraite lors d’un match officiel témoigne du fait qu’il veut choisir les étapes de ce retrait de la vie de joueur professionnel et du circuit ATP. Le fait d’avoir pris sa retraite hier aurait également affecté les enjeux du moment, comme ses sponsors (notamment Uniqlo) ou la Laver Cup. Mieux vaut des adieux organisés, que de simplement dire au revoir, brusquement, à travers les réseaux sociaux. Organiser ses adieux comme il l’entend lui permettra certainement de démarrer sa nouvelle vie de manière beaucoup plus détendue. En somme, Roger Federer a gagné le pouvoir de dire au revoir comme il le veut. Sa carrière et son charisme à travers le monde méritent des adieux à la hauteur du personnage, qui est l’un des meilleurs athlètes de l’histoire. Sa dernière photo à l’intérieur d’un court de tennis devrait être un sourire fier pour tout ce qu’il a accompli. En attendant, jusqu’au jour où le joueur de tennis s’en ira et où la légende restera, nous devrons nous montrer patient, observateurs comme fans du joueur suisse. Et souhaiter un retour en pleine forme, pour qu’il puisse choisir la date et l’endroit de son dernier match officiel.

Crédit photos : @tennismajorsfr, @le10sport

À LIRE AUSSI :

Reilly Opelka, finaliste du Masters 1000 de Toronto, n’est pas qu’un gros serveur

Pete Sampras, la star des années 90, a 50 ans !

3 réflexions au sujet de “Pourquoi Roger Federer ne peut-il se résoudre à prendre une retraite bien méritée ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s