Reportages

Pete Sampras, la star des années 90, a 50 ans !

Ce jeudi, l’ancien numéro un mondial, Pete Sampras, fête ses 50 ans. L’occasion de parcourir la carrière d’une légende, détenteur de nombreux records dans les années 90 avant l’avènement de Roger Federer, Rafael Nadal ou encore Novak Djokovic. Rien que pour vous, nous allons ainsi faire un petit tour d’horizon de ces fameux records, ainsi que des faits marquants de la carrière de celui que l’on surnommait « Pistol Pete ».


Pete Sampras, joueur le plus titré en Grand Chelem avant l’avènement du Big Four

À l’âge de 19 ans et 28 jours, l’Américain Pete Sampras remportait son premier tournoi du Grand Chelem, à l’US Open (il reste à ce jour le plus jeune vainqueur du Grand Chelem new-yorkais). C’était en 1990, face à celui qui allait devenir son plus grand adversaire : Andre Agassi, dominé en trois sets 6-4, 6-3, 6-2. Au total, Sampras remportera tout au long de sa carrière 14 titres Majeurs, dont un record de sept trophée à Wimbledon (1993, 1994, 1995, 1997, 1998, 1999 et 2000) et cinq à l’US Open (1990, 1993, 1995, 1996 et 2002). Le All England Club sera longtemps considéré comme son jardin, avant qu’un certain Roger Federer ne vienne l’y détrôné en 2001 (victoire en huitièmes de finale, même s’il a ensuite fallu attendre deux ans avant le premier titre en Grand Chelem du joueur suisse). Le joueur américain ajoutera à cette incroyable collection deux titres à l‘Open d’Australie, mais il ne gagnera jamais sur la terre battue de Roland-Garros (meilleur résultat : une demi-finale, en 1996). Sampras n’aura perdu, en quatorze ans de carrière, que quatre finales en Grand Chelem : une fois à l’Open d’Australie (en 1995 contre Agassi) et trois fois à l’US Open (en 1992, 2000 et 2001). Grâce à ses deux dernières victoires à Wimbledon en 2000 et à l’US Open en 2002, il devenait le recordman des titres du Grand Chelem, à deux unités du précédent record détenu par Roy Emerson (12 titres). Un record qui semble bien loin désormais, avec trois joueurs (les trois membres du fameux Big 3) qui comptent chacun 20 titres Majeurs.

64 titres en carrière, 11 Masters Series et 5 Masters

Ce n’est pas un record, loin de là, puisqu’il est détenu par un autre américain, Jimmy Connors. Cependant, Pete Sampras a remporté la bagatelle de 64 titres sur le circuit professionnel tout au long de sa carrière, dont le premier à Philadelphie en 1990. En dehors de ses 14 titres du Grand Chelem, le natif de Washington a remporté 11 Masters Series (les ancêtres des Masters 1000 actuels) : les tournois où il a remporté le plus de trophées étant Miami et Cincinnati, où il s’est imposé trois fois. Avec également deux victoires à Indian Wells, il ne s’est par ailleurs imposé que trois fois dans cette catégorie de tournois en dehors des États-Unis : deux fois à Paris-Bercy, et une fois à Rome. Sampras compte également 5 couronnes aux Masters de fin d’année, qu’il a remportés en 1991, 1994, 1996, 1997 et 1999. Si on est bien loin des 109 titres de Jimmy Connors ou des 103 titres de Roger Federer, l’ancien numéro un mondial aura tout de même connu une très belle carrière !

Dernier record de Pete Sampras : le nombre de saisons consécutives terminées en tant que n°1 mondial

Voilà un record que ne dépassera pas Roger Federer, ni Novak Djokovic, d’ailleurs ! En effet, entre 1993 et 1998, Pete Sampras s’est installé sur le trône du tennis mondial et a terminé chacune de ces six saisons en tant que n°1 mondial. Une performance jamais reproduite depuis, même si comme lui le joueur serbe a terminé six saisons à la place e n°1 mondial (mais pas de façon consécutive). Entre 1999 et 2002, date de sa retraite, le joueur américain n’a en revanche fait que reculer, ne parvenant plus à défier une concurrence toujours plus féroce. Pour conclure, Sampras aura dominé la plupart de ses rivaux, tout au long de sa riche carrière. Par exemple, Andre Agassi a été un de ceux contre qui il a le plus gagné (20 victoires en 34 rencontres), mais il n’est pas le seul : il y a aussi Michael Chang (12 victoires en 20 confrontations), Boris Becker (12 victoires en 19 confrontations) ou encore Jim Courier (16 victoires en 20 confrontations). Seuls trois hommes ont réussi à faire tourner le ratio victoires/défaites face à « Pistol Pete » à leur avantage : Richard Krajicek (6 victoires pour le Hollandais en 10 confrontations), Lleyton Hewitt (5 victoires pour l’Australien en 9 confrontations) et Michael Stich (5 victoires pour l’Allemand en 9 confrontations).

Pour conclure, n’oublions pas d’évoquer le style de jeu offensif de Pete Sampras, qui pouvait se ruer au filet très tôt dans l’échange grâce à une qualité exceptionnelle de première balle au service. C’est d’ailleurs cette qualité de service et sa volée exceptionnelle qui lui ont valu de remporter sept fois le titre à Wimbledon. Par ailleurs, il pouvait smasher comme personne auparavant (on se doute que Roger Federer s’est inspiré de son aître pour développer son propre geste…). Admirez, sur les deux photos publiées ce jeudi par l’ATP, la maîtrise du geste au smash de « Pistol Pete » ! N’était-ce pas incroyable ? Happy birthday, champion !

Crédit photos : TennisMagazine1, @Wimbledon, @usta

À LIRE AUSSI :

Les Masters 1000, premier signe du déclin du Big 3

Rafael Nadal forfait à Toronto, doit-on s’inquiéter pour l’US Open ?

2 réflexions au sujet de “Pete Sampras, la star des années 90, a 50 ans !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s