Interviews

Arthur Rinderknech : « Les règles sont faites pour protéger les mieux classés »

Le Français Arthur Rinderknech (n°79), au cours d’une interview récente, s’est montré fier d’avoir enfin franchi la barrière du Top 100. Ce qui ne l’a pas empêché de remettre en question le gel du classement, qui prendra bientôt fin, et de s’exprimer sur un joueur qui crée souvent la controverse : l’Australien Nick Kyrgios (n°77).


Si nous suivons le Français Arthur Rinderknech (n°79) et sa progression depuis plusieurs mois maintenant, il reste encore un nom nouveau aux yeux du grand public. Un observateur non averti irait même jusqu’à penser que le joueur tricolore fait partie des nombreux jeunes qui sortent de la structure formatrice du tennis français. Cependant, Arthur Rinderknech a 26 ans et il est professionnel depuis 2018. En trois ans, il a gagné près de 1 000 places au classement ATP, atteignant cette semaine sa meilleure marque. Petit à petit, il a commencé à se montrer plus solide et il s’est logiquement approché de l’élite de son sport. À tel point que cette saison, il a remporté d’importantes victoires contre des joueurs de premier plan tels que Federico Delbonis (n°47), Filip Krajinovic (n°34), Roberto Bautista Agut (n°16), John Millman (n°43), Jannik Sinner (n°24) ou encore Alejandro Davidovich Fokina (n°35). En somme, ce son tous des joueurs qui font partie du Top 50. « Entrer dans le Top 100 a été un pas en avant dans ma carrière », a déclaré le joueur français dans une interview donnée à nos confrères de TennisActu. « Ils n’enlèveront jamais ce sentiment. Bien que je joue sans me fixer d’objectifs quantitatifs, j’ai toujours la même volonté de faire de mon mieux et de me concentrer sur l’amélioration de mon jeu pour voir jusqu’où je peux aller plus tard et savoir de quoi je suis capable. »

Au-delà d’avoir obtenu de très bons résultats dans les tournois du circuit Challengers et du circuit ATP, franchir cette barrière du Top 100 a été une tâche difficile pour Arthur Rinderknech, puisque le classement était figé depuis l’année dernière (il reviendra à la normale après le Masters 1000 de Cincinnati). « Les règles sont faites pour protéger les mieux classés, de manière pyramidale », a ajouté le 79ème joueur mondial. « Clairement, ça ne nous a pas aidé pour pouvoir monter au classement. Malgré ça, je savais que si le niveau était bon en continu, les résultats allaient venir. » D’un autre côté, le Tricolore est revenu sur ses belles performances des dernières semaines, sur terre battue. « J’ai été très satisfait de ma performance ces dernières semaines », a confié Arthur Rinderknech. « Avant, j’avais du mal à jouer plusieurs tournois d’affilée sur terre battue et là, je l’ai fait en jouant à Gstaad, Bastad et Kitzbühel sans problèmes, donc je suis satisfait. » Il a également fourni quelques indices sur la façon dont il continuera à établir son calendrier pour les prochaines semaines. « Je dois être intelligent lors de la préparation pour l’US Open pour ne pas m’épuiser trop tôt », a-t-il expliqué. « Je suis inscrit aux qualifs de Cincinnati. Ce n’est pas sûr que j’y aille. J’en discute avec mon coach, Sébastien Villette. Il faut une continuité intelligente dans la programmation pour ne pas se cramer trop tôt et trop vite dans la saison. C’est un Masters 1000, ça peut prendre du temps. J’irai à Winston-Salem et ensuite l’US Open, dans le tableau final. Après, je ne suis pas vraiment sûr. »

Enfin, Arthur Rinderknech a apporté son point de vue sur la critique de Nick Kyrgios (n°77) concernant la mini-tournée estivale sur terre battue. « Je n’ai pas forcément d’avis », a déclaré le joueur de 26 ans. « Je n’étais pas forcément fan de Nick Kyrgios il y a quelques années. Maintenant, je trouve que c’est très fort ce qu’il fait. Il est capable de jouer à un super niveau très rapidement, sans savoir vraiment comment il s’entraîne. J’aime beaucoup le voir jouer, c’est un super joueur. C’est un débat de grands joueurs et je n’en fais pas partie donc je ne me permets pas de répondre à cette question. »

Crédit photos : @Tenisalmaximo

À LIRE AUSSI :

Korda, Nakashima, Brooksby : le tennis américain est entre de bonnes mains

Après la déception de Roland-Garros, Rafael Nadal fait son retour à Washington

2 réflexions au sujet de “Arthur Rinderknech : « Les règles sont faites pour protéger les mieux classés »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s