Reportages

Après la déception de Roland-Garros, Rafael Nadal fait son retour à Washington

La saison 2021 ne ressemblera à aucune autre pour l’Espagnol Rafael Nadal (n°3). Enfin battu à Roland-Garros – en demi-finales – par Novak Djokovic (n°1), il a ensuite ressenti le besoin de prendre du repos. Il a ainsi fait l’impasse sur Wimbledon et les Jeux Olympiques de Tokyo et effectue son retour, cette semaine, au tournoi ATP 500 de Washington. Une compétition où il apparaîtra pour la première fois de sa carrière. Pour bien lancer sa préparation pour l’US Open ?


Quand on est un champion au tennis, il faut savoir vite rebondir. Passée la déception de sa défaite en demi-finales de Roland-Garros, l’Espagnol Rafael Nadal (n°3) se devait d’aller de l’avant. Cependant, il a tout de même ressenti le besoin de prendre une pause de quelques semaines, même si cela voulait dire renoncer à Wimbledon et aux Jeux Olympiques. Cette semaine, le voilà prêt à repartir au combat. Il s’est aligné au tournoi ATP 500 de Washington, où il n’avait jamais mis les pieds auparavant, préférant les Masters 1000 du Canada et de Cincinnati pour se préparer pour l’US Open. « C’est génial de visiter de nouveaux endroits et de découvrir de nouveaux événements, surtout après de nombreuses années à disputer quasiment toujours les mêmes tournois », a d’ailleurs déclaré le Majorquin depuis la capitale américaine. « Bien sûr, après Roland-Garros, j’avais besoin d’un peu de repos. J’ai eu des problèmes avec mon pied. Quand j’ai compris que je devais me retirer et ne pas disputer ni Wimbledon, ni les Jeux Olympiques, j’ai regardé le calendrier et j’ai fixé Washington comme mon prochain objectif. Le directeur du tournoi a toujours été correct avec moi, il souhaitait vraiment que je vienne jouer ici. Je lui en suis très reconnaissant ainsi que pour tout son soutien. Je vais essayer de faire de mon mieux ici, en revenant sur le circuit après un certain temps. L’accueil a été fantastique et je m’entraîne bien, nous allons voir si je suis capable d’être compétitif dès le début. »

Pendant qu’il s’octroyait un peu de repos, Rafael Nadal a pu voir son grand rival, Novak Djokovic (n°1), remporter Wimbledon pour la troisième fois consécutive, ce qui voulait dire le rattraper, ainsi que Roger Federer (n°9), au nombre de tournois du Grand Chelem remportés en carrière. Le Serbe peut d’ailleurs devenir le premier joueur depuis Rod Laver, en 1969, à réaliser le Grand Chelem calendaire s’il venait à s’imposer à l’US Open. « Il en a déjà gagné trois, donc quand vous en gagnez trois, vous pouvez en gagner quatre, sans aucun doute », a analysé le joueur de 35 ans. « Il va jouer sur des courts en dur, probablement sa meilleure surface, alors pourquoi pas ? Bien sûr, c’est quelque chose de difficile. Il y aura d’autres gars qui voudront remporter le dernier Grand Chelem de la saison. Mais bien sûr, il est l’un des grands favoris. » Cette tournée nord-américaine sur dur est importante pour le joueur espagnol, à plus d’un titre : il joue pour reprendre de l’avance concernant le nombre de titres en Grand Chelem (il pourrait en remporter un 21ème à New York) mais aussi pour le record de titres en Masters 1000 (Nadal et Djokovic en comptent chacun 36 à ce jour). Si le n°1 mondial a montré quelques fébrilités sur la fin des Jeux Olympiques de Tokyo et a pu inquiéter en révélant être blessé, il ne sera pas un adversaire facile sur les courts en dur américains. « Ce qu’il a réalisé cette année est quelque chose d’incroyable », a ajouté Rafael Nadal.

Le gaucher n’a pas joué en compétition depuis Roland-Garros, en raison d’une blessure au pied qui l’a empêché de jouer pendant une vingtaine de jours. A Washington, il s’est entraîné pendant 30 minutes, préparant ainsi son retour, qui aura lieu mercredi ou jeudi face à l’Américain Jack Sock (n°192). « Jouer à Washington me permet d’être sur la tournée américaine une semaine avant ce que je fais habituellement », a pointé le n°3 mondial. « Mais manquer Wimbledon, je pense que c’était la bonne chose à faire. Je pense que la décision a été la bonne. Je suis très heureux d’être ici. L’organisation du tournoi se porte à merveille. » Notons cependant que Rafael Nadal n’a plus rejoué depuis deux mois et qu’il est donc difficile de réellement savoir où il en est. Mais on peut compter sur lui, il saura jouer avec sérieux et élever son niveau de jeu au moment d’affronter Jack Sock pour son premier match sur dur depuis sa défaite en quarts de finale de l’Open d’Australie (en cinq sets face à Stefanos Tsitsipas) « Je ne sais pas combien de temps il me faudra pour tout récupérer, mais la seule chose que je puisse dire, c’est que je suis ici pour faire de mon mieux à chaque instant », a-t-il confié à la presse locale. « J’espère que les deux derniers jours d’entraînement continueront de m’aider à être suffisamment compétitif pour le premier tour. Je suis ravi de jouer de nouveau en Amérique après plus d’un an sans jouer ici, en particulier devant un stade comble. »

Crédit photos : @CitiOpen

À LIRE AUSSI :

Casper Ruud, le tube de l’été !

Alexander Zverev, champion olympique : un palmarès impressionnant en dehors des Grands Chelems

2 réflexions au sujet de “Après la déception de Roland-Garros, Rafael Nadal fait son retour à Washington”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s