Tokyo 2020

Le coup de chaud de Paula Badosa, la goutte d’eau qui a fait changer les horaires aux Jeux Olympiques de Tokyo ?

Une joueuse – Paula Badosa (n°29) – qui sort sur un fauteuil roulant à cause de la chaleur, un autre – Daniil Medvedev (n°2) – qui demande à l’arbitre ce qui se passerait s’il mourrait sur le court… Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo, qui avaient déjà dû faire face aux critiques quant aux horaires des matches, devaient réagir. Novak Djokovic (n°1) leur avait demandé de faire démarrer les rencontres plus tard, ce qui se aura lieu à partir de ce jeudi. Enfin.


« Bien sûr, je peux finir le jeu, mais je pourrais aussi mourir. Si je meurs sur le court, vous serez responsable ». Voici la phrase prononcée par le Russe Daniil Medvedev (n°2) à l’attention de l’arbitre, Carlos Ramos. Une phrase qu’il n’a pas hésité à lâcher au milieu de son match contre l’Italien Fabio Fognini (n°31) ce mercredi matin, alors que les deux joueurs souffraient des fortes températures aux Jeux Olympiques de Tokyo. « Je ne savais pas quoi faire pour me sentir mieux, j’étais totalement prêt à m’effondrer sur le court à tout moment », a déclaré le n°2 mondial après avoir signé sa troisième victoire dans le tournoi olympique. Bien sûr, avant de remporter cette victoire, les deux joueurs ont eu une pause de 10 minutes avant le début du troisième set, comme le prévoit le règlement. Victime de crampes, à cause de cette forte chaleur, le joueur russe s’est défendu en conférence de presse contre une quelconque blessure. Et il n’est pas le seul à avoir souffert et à l’avoir fait remarquer. Furieux, l’Argentin Diego Schwartzman (n°13), éliminé en huitièmes de finale par le Russe Karen Khachanov (n°25), n’a pas été tendre avec les organisateurs du tournoi olympique. « C’est très difficile de jouer au tennis sous 40º tous les jours », a-t-il fait remarquer en conférence de presse. « Les horaires des matches se décident depuis un fauteuil avec trois climatiseurs. En plus de cela, ils vous donnent dix minutes entre le deuxième et le troisième set. C’est incroyable de se reposer et de revenir servir dans le troisième après avoir perdu tout le rythme de la compétition. Je rentre chez moi très énervé. C’est inadmissible de jouer dans ces conditions 16 heures après un match aussi dur que celui que j’ai eu hier. » Avant d’ajouter : « Cela ressemblait à The Walking Dead qu’à un match de tennis. »

Ce qui a fait réagir le joueur argentin de la sorte, c’est qu’il avait vu comment s’était déroulé le match de Daniil Medvedev et surtout, la rencontre féminine entre Paula Badosa (n°29) et Marketa Vondrousova (n°42). En effet, la joueuse espagnole a pris un coup de chaud et a dû abandonner après la perte du premier set. Elle a même dû être évacuée du court sur un fauteuil roulant, la tête sous une serviette, devant ensuite renoncer à disputer le double mixte avec son compatriote Pablo Carreno Busta (n°11). A bout de force à cause d’un thermomètre qui a dépassé les 40 degrés, elle était déçue et elle aussi en colère contre les organisateurs japonais. « Je pars avec un sentiment de fierté d’avoir absolument tout donné pour mon pays », a commenté l’Espagnole en conférence de presse. « Je vais me concentrer sur la récupération et me donner l’opportunité de revenir à un rendez-vous comme celui-ci. » Le pire, dans l’histoire, c’est qu’elle n’a pas pu défendre ses chances, ce qui laisse aucune chance de médaille aux joueuses espagnoles dans le tableau de simple après la défaite de Garbine Muguruza (n°9).

L’ITF se devait donc de réagir. Suite aux évènements de cette journée de mercredi à Tokyo, le début des rencontres a été repoussé, sur décision de la Fédération internationale de tennis, en concertation avec le Comité international olympique (CIO). Les joueuses et les joueurs devraient jouer dans des conditions moins lourdes et humides que ces derniers jours. Depuis le début des tournoi, les matches débutaient à 11h (4h en France) ; ils démarreront désormais çà 15h (8h en France). Une réorganisation du programme qui a été facilitée par le fait qu’il y a moins de match désormais à caler, les dames en étant aux demi-finales à partir de demain jeudi et les hommes aux quarts de finale. Les tableaux ont par ailleurs bien avancé en double.

Crédit photo : @leparisiensport

À LIRE AUSSI :

Naomi Osaka, le rêve olympique s’envole

Vainqueur à Umag, Carlos Alcaraz est le premier joueur de sa génération titré sur le circuit ATP

2 réflexions au sujet de “Le coup de chaud de Paula Badosa, la goutte d’eau qui a fait changer les horaires aux Jeux Olympiques de Tokyo ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s