Tokyo 2020

Daniil Medvedev et Gilles Simon mécontents des conditions de jeu extrêmes à Tokyo

Ce samedi ont débuté les Jeux Olympiques de Tokyo, avec le lancement des différents tableaux au tennis. Disputés dans des conditions extrêmes, entre chaleur et humidité, les conditions ont gêné plusieurs joueurs, qui s’en sont plaints. C’est le cas par exemple du Russe Daniil Medvedev (n°2) ou encore du Français Gilles Simon (n°102), deux compétiteurs qui sont connus pour ne pas avoir leur langue dans leur poche…


Apparemment, la chaleur était étouffante, ce samedi, à Tokyo, où ont démarré les Jeux Olympiques. Si plusieurs joueurs ont mentionné ces conditions extrêmes, deux d’entre eux n’ont pas hésité à se faire les porte-paroles de l’ensemble des joueurs de tennis. Ainsi, le Russe Daniil Medevdev (n°2) a qualifié les conditions de jeu comme étant les pires qu’il a jamais vues, allant jusqu’à proposer aux organisateurs de décaler les matches en soirée. « Je pense que, comme au Mexique, les matches devraient peut-être commencer à 18 heures, car la chaleur est beaucoup moins forte », a déclaré le joueur russe, dans des propos relayés par Eurosport, lui qui a joué quelques minutes seulement après midi, avec des températures proches de 32 degrés. « Nous savions en venant ici que les matchs débuteraient tôt », a ajouté le n°2 mondial. « Je ne pense pas qu’ils (les organisateurs, ndlr) vont changer ça en milieu de tournoi, mais c’est une chose qui pourrait être utile. » Habitué à jouer dans des conditions de chaleurs extrêmes, comme à Melbourne, où même parfois à Cannes dans le sud de la France – où il s’entraîne -, Daniil Medvedev a tout de même relativisé. « Là où je vis, à Cannes, l’été il peut aussi faire très chaud », a-t-il expliqué. « Mais nous n’avons pas le choix, il faut jouer. On est aux Jeux Olympiques, on est là pour la médaille, pas pour pleurer sur la chaleur, mais c’était vraiment dur pour nous deux. »

Si le Russe a franchi le premier tour en battant le Kazakhe Alexander Bublik (n°40) en deux sets 6-4, 7-6 (8), ce n’est pas le cas du Français Gilles Simon (n°102), éliminé d’entrée. En conférence de presse, le Français s’est lui aussi plaint de la chaleur, mais surtout du fait que le temps de récupération est de plus en plus raccourci au tennis, sans prendre en compte les conditions météorologiques que les joueurs doivent subir. « Les préoccupations des organisateurs sont souvent différentes de celles des joueurs », a confié le joueur de 36 ans dans des propos relayés par L’Equipe. « Il y en a beaucoup que j’aimerais amener sur le terrain, leur faire faire des efforts, à leur niveau, bouger, jouer, leur montrer ce que c’est d’avoir 60 secondes aux changements de côté, temps de marche inclus. C’est un problème qui ne date pas d’aujourd’hui. Là, quand tu dégoulines toutes les trois secondes et que tu n’as même pas le temps d’aller chercher ta serviette et de la poser, c’est vraiment dommage. » Avant d’expliquer, de manière constructive, la façon dont un sportif subit la chaleur et l’humidité qui règnent au Japon, et que le corps doit encaisser. « On récupère moins vite, les jambes bougent moins vite », a-t-il ajouté. « Un échange et on a le cœur qui monte très haut tout de suite. Dès qu’il y a un échange de cinq, six frappes, on a l’impression d’avoir joué trente minutes, la tête qui tourne… Ce qu’on devrait logiquement faire, c’est augmenter le temps de récupération. Il y a dix minutes de repos entre le premier et le deuxième set (règle en cas de chaleur extrême, ndlr), mais ça ne suffit pas. »

L’autre sujet du mécontentement des joueurs a été le temps réduit entre les changements de côté. En effet, il est habituellement de 90 secondes dans les tournois du circuit ATP, tout au long de l’année. Or, dans les tournois du Grand Chelem et aux Jeux Olympiques, épreuves dirigées par la fédération internationale, le temps de repos est réduit à une minute. « Si vous posez la question aux 200 joueurs de tennis présents ici, je pense que 195 vous diront qu’une minute, c’est juste une blague », a confié le joueur russe à propos de cette règle. Une blague qui est loin de faire rire Gilles Simon. « C’est brutal, toujours dans ce contexte où il faut tout faire tout seul et où on nous enlève de plus en plus de temps », s’est plaint le joueur tricolore. « Qu’on ait seulement une minute au changement de côté quand il fait 40 degrés… Je ne sais pas qui est à l’origine de cette règle, mais j’aimerais bien l’amener sur le terrain. Il fait très chaud, on a très peu de temps, c’est dur de récupérer. Et, en plus, il y a beaucoup de stress avec les ramasseurs qui n’aident pas pour les serviettes. » En effet, il faut se rendre compte que les joueurs doivent désormais aller chercher eux-mêmes leur serviette au fond du court, avant d’aller s’asseoir, et que le chronomètre est mis en route dès la fin du dernier échange du jeu. Une aberration pour le Niçois, très remonté après avoir perdu face au Biélorusse Egor Gerasimov (n°79) en trois sets 4-6, 6-3, 6-4. « On nous demande de jouer en mode robot alors qu’on est seul et qu’on n’a pas d’aide », a ajouté Gilles Simon. « Quand les ramasseurs amènent la serviette, on gagne trente secondes. Tout ça mis bout à bout fait que le rythme du match s’accélère. Le temps de récupération aux changements de côté est inacceptable. On l’a eu pour la première fois en Australie. Ça doit être un comité des Grands Chelems qui l’a décidé. J’imagine qu’ils n’ont jamais joué au tennis. » Ces coups de gueule feront-ils changer la programmation de ces Jeux Olympiques de Tokyo ? Même si le n°1 mondial, Novak Djokovic, a aussi évoqué une mauvaise gestion de la planification des rencontres, pas sûr quels organisateurs du tournoi olympique modifient quoi que ce soit du jour au lendemain.

Crédit photos : @ITFTennis, @DaniilMedwed, @lequipe

À LIRE AUSSI :

Avant le début des Jeux Olympiques de Tokyo, Novak Djokovic préfère rester prudent

Il était une fois… Andy Murray aux Jeux Olympiques

3 réflexions au sujet de “Daniil Medvedev et Gilles Simon mécontents des conditions de jeu extrêmes à Tokyo”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s