Wimbledon

Novak Djokovic, finaliste à Wimbledon, à une victoire d’égaler le record de 20 titres en Grand Chelem

Ce vendredi, le Serbe Novak Djokovic (n°1) s’est de nouveau qualifié pour la finale de Wimbledon. Il y cherchera un sixième trophée au All England Club, face à l’Italien Matteo Berrettini (n°9), un néophyte à ce niveau e la compétition. Mais surtout, le n°1 mondial n’est plus qu’à un match d’égaler le record de victoires en Grand Chelem détenu pour l’instant par Roger Federer (n°8) et Rafael Nadal (n°3).


Le Serbe Novak Djokovic (n°1) a rendez-vous avec l’histoire. Son histoire. Ce vendredi, il s’est une nouvelle fois qualifié pour la finale de Wimbledon, en éliminant le Canadien Denis Shapovalov (n°12) en trois sets 7-6 (3), 7-5, 7-5. Dimanche, il tentera ainsi d’égaler le record de 20 titres du Grand Chelem codétenu alors par le Suisse Roger Federer (n°8) et l’Espagnol Rafael Nadal (n°3). Vendredi soir, en conférence de presse, le n°1 mondial n’a laissé aucun doute sur le fait que cette opportunité le remplit d’enthousiasme. « Cela signifierait tout », a-t-il notamment déclaré après sa qualification pour la finale. « C’est la raison pour laquelle je suis là. C’est pourquoi je joue. Je m’imaginais être en mesure de me battre pour un autre trophée du Grand Chelem avant de venir à Londres. Je me mets dans une très bonne position. Tout est possible en finale. Évidemment, l’expérience est de mon côté. Mais Berrettini a remporté beaucoup de matches sur gazon cette année, après avoir remporté le tournoi du Queen’s. Il est en grande forme. Il sert bien, il est solide. Je pense que ce sera un match très difficile pour nous deux, mais j’attends avec impatience une belle bataille. »

En demi-finales, face à Denis Shapovalov, le joueur serbe a tout de même dû batailler pour s’en sortir. Apparemment, il avait des maux d’estomac, qui l’ont empêché de donner son meilleur, notamment dans les deux premières manches, où – selon ses dires – son retour a été son pire coup en début de rencontre. Ainsi, dans chaque set, le Canadien a eu des opportunités de break. Le n°1 mondial a sauvé 10 des 11 balles de break auxquelles il a été confronté, ce qui a largement joué en sa faveur. La différence dans ce match a été la performance de Novak Djokovic quand il était sous pression. « Je ne pense pas que je sois né avec », a déclaré le joueur de 34 ans à propos de sa force mentale dans les moments clés. « Je pense que cela vient avec le temps, avec l’expérience, avec le travail mental et physique évidemment. Plus vous jouez de matches et plus vous vous trouvez dans des situations similaires, plus vous vous sentez confiant ou à l’aise chaque fois que vous faites face à ces circonstances particulières où vous êtes en panne ou jouez dans des phases finales d’un Grand Chelem contre vos meilleurs rivaux. Je pense que cette expérience me favorise à chaque fois. La prochaine fois que j’entrerai sur le court, je saurai que j’ai traversé tout ce que je pouvais vivre en tant que joueur de tennis. Je connais mes forces. Je sais de quoi je suis capable. Je compte sur ça. »

Le joueur de 34 ans a longtemps discuté de son histoire d’amour pour le tournoi de Wimbledon et de la façon dont, enfant, il rêvait de participer et de remporter ce tournoi. Un Grand Chelem où il a déjà soulevé le trophée cinq fois et où il est encore le double tenant du titre, après ses victoires en 2018 et 2019. Il a maintenant une opportunité de jouer avec l’histoire du jeu, ce dimanche, sur le Centre Court. Qu’il ait ou non le soutien du public, il sera concentré sur la tâche qu’il doit accomplir. « Chaque joueur espère qu’il aura la majorité du public derrière lui dans les grands matches, dans les grands stades », a expliqué Novak Djokovic. « Avoir la foule derrière vous ou contre vous, cela fait une grande différence. Berrettini, jouera pour la première fois une finale en Grand Chelem, il est en quelque sorte un outsider. Les gens aiment aussi voir gagner quelqu’un qui est un outsider ou qui n’est peut-être pas censé gagner, qui n’est pas le favori. Mais j’espère que les gens pourront aussi reconnaître l’importance de ce match pour moi, pour l’histoire qui est en jeu. Je suis prêt à tout ce qui va se passer en termes de soutien du public dimanche. J’ai eu beaucoup d’expériences différentes tout au long de ma carrière. Je dois juste me concentrer sur moi-même et sur ce que je dois faire. » Le Serbe sait que le joueur italien joue avec beaucoup de puissance sur le court, et qu’il aura très envie de remporter son premier titre en Grand Chelem, lui qui est le premier joueur de son pays à atteindre al finale au All England Club. Mais avec tout ce qui est en jeu, on le sait : Novak Djokovic sera prêt. « C’est la finale. Cela peu être le jour de tout le monde », a ajouté le n° 1 mondial. « Il est sans doute le gars qui a été dans la meilleure forme sur les courts en gazon cette année, en remportant le Queen’s. Il est chaud. Ça va être une grande bataille. » La question est désormais de savoir si Matteo Berrettini (n°9) peut réussir là où, cette saison, Daniil Medvedev (Open d’Australie) et Stefanos Tsitsipas (Roland-Garros) ont échoué avant lui.

Crédit photos : @Wimbledon

À LIRE AUSSI :

Ashleigh Barty, finaliste à Wimbledon : la patience paie toujours…

Hubert Hurkacz, discret depuis son titre à Miami, vit un rêve à Wimbledon

3 réflexions au sujet de “Novak Djokovic, finaliste à Wimbledon, à une victoire d’égaler le record de 20 titres en Grand Chelem”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s