Wimbledon

Hubert Hurkacz, discret depuis son titre à Miami, vit un rêve à Wimbledon

Ce mercredi, le Polonais Hubert Hurkacz (n°18) s’est qualifié pour la première fois pour les demi-finales de Wimbledon en battant son idole, le Suisse Roger Federer (n°8). Pourtant, il s’était fait bien discret depuis son titre au Masters 1000 de Miami, il y a quelques semaines.


Après avoir vécu un cauchemar lors des semaines qui ont suivi son titre au Masters 1000 de Miami, le Polonais Hubert Hurkacz (n°18) vit actuellement une quinzaine de rêves à Wimbledon. Après avoir éliminé le n°2 mondial, le Russe Daniil Medvedev, en huitièmes de finale, il a battu le Suisse Roger Federer (n°8), son idole d’enfance, pour atteindre les demi-finales pour la première fois de sa carrière. « En sortant du terrain et en réalisant que j’avais gagné contre Roger, c’était juste une sorte de rêve devenu réalité, surtout ici sur le gazon de Wimbledon », a déclaré le joueur polonais en conférence de presse. « Ça se sentait aussi que le moment était spécial, avec le public autour. » En battant l’octuple vainqueur du tournoi en trois sets 6-3, 7-6(4), 6-0, Hubert Hurkacz est ainsi devenu le premier Polonais à atteindre les demies au All England Club son compatriote Jerzy Janowicz, en 2013. Mais ce parcours exceptionnel semblait hors de portée au début du tournoi, alors que le 18ème mondial arrivait à la suite d’une série de six défaites consécutives, après avoir pourtant remporté le trophée à Miami, son premier en Masters 1000. Ce qui venait confirmer son bon début de saison, quand il avait triomphé au tournoi ATP 250 de Delray Beach.

Il a ensuite eu du mal à enchaîner les victoires sur terre battue, puis sur gazon, avec un record de 0 victoire pour 6 défaites depuis sa victoire lors de son match d’ouverture au Masters 1000 de Monte-Carlo, en avril dernier. Mais Hubert Hurkacz n’a jamais cessé de croire en lui et de faire confiance à son jeu, comme il l’a expliqué. Après avoir chuté au premier tour des tournois ATP 250 de Stuttgart et ATP 500 de Halle, il a retrouvé la confiance en atteignant la finale du double, à Halle, avec Félix Auger-Aliassime, la semaine avant Wimbledon. « Je n’avais pas joué sur gazon depuis un moment. Donc, avant ce match (contre Dominik Stricker au premier tour à Stuttgart, ndlr), je n’avais pas beaucoup de confiance, beaucoup de jeu sur gazon », a-t-il confié. « Ici, après avoir remporté quelques matches, j’ai vraiment pris confiance en moi et pris de l’élan. Je croyais beaucoup en moi avant aujourd’hui. » Le Polonais a ainsi continué à tirer le meilleur parti de cette confiance retrouvée et à trouver du positif dans des situations difficiles. Exemple concret : Hubert Hurkacz a dû batailler contre Daniil Medvedev durant en cinq sets pour remporter sa plus grande victoire en terme de classement, dans un match qui a commencé sur le Court n°2 lundi et s’est terminé sous le toit du Centre Court mardi. Ce qui lui a conféré un jour de repos en moins avant les quarts de finale.

Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, le joueur polonais a déclaré à la presse qu’il avait utilisé cette expérience pour améliorer son jeu et se préparer pour le grand test à venir, contre Roger Federer. « Je pense que cela m’a beaucoup aidé en fait, de ressentir l’atmosphère qu’il y avait sur le Centre Court », a déclaré Hubert Hurkacz. « Évidemment, jouer contre Roger ici à Wimbledon est toujours spécial avec le public qui applaudit tellement. Je n’ai pas vécu ça hier (mardi, ndlr), mais jouer sur le Centre Court m’a beaucoup aidé. » Le 18ème joueur mondial espère continuer sur sa lancée, en demi-finales, face à l’Italien Matteo Berrettini (n°9), pour atteindre ce qui serait sa première finale en Grand Chelem. Il cherchera à devenir le premier joueur polonais à y parvenir depuis sa compatriote Agnieszka Radwanska, en 2012, et le premier homme de son pays à le faire dans l’ère Open.

Crédit photos : @HubertHurkacz, @atptour

À LIRE AUSSI :

Avec Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime, le Canada double la mise en quarts à Wimbledon

A bientôt 40 ans, Roger Federer fait tomber de nouveaux records à Wimbledon

2 réflexions au sujet de “Hubert Hurkacz, discret depuis son titre à Miami, vit un rêve à Wimbledon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s