Wimbledon

Pourquoi le gazon du Centre Court de Wimbledon semble-t-il aussi glissant ?

Selon les dires des joueuses et des joueurs ayant foulé le Centre Court en ce début de tournoi, le gazon y est plutôt glissant. De Roger Federer (n°8) à Novak Djokovic (n°1), en passant par Andy Murray (n°119), ils ont tous évoqués cette caractéristique du principal court de Wimbledon. Et, après les chutes à répétition ayant notamment mené aux abandons de Serena Williams (n°8) et Adrian Mannarino (n°41), il est difficile de ne pas leur donner raison.


Ce mardi, l’image marquante de la journée a été la chute de Serena Williams (n°8), suite à une glissade sur le gazon du Centre Court de Wimbledon. Blessée, la légende américaine a été contrainte d’abandonner, moins d’une heure après la blessure du Français Adrian Mannarino (n°41), là aussi suite à une chute sur le gazon, face au Suisse Roger Federer (n°8). Les projecteurs se sont braqués sur les conditions de jeu sur le principal court du All England Club. Lundi, déjà, le n°1 mondial Novak Djokovic ne se souvenait pas « d’être tombé autant de fois sur le terrain » après plusieurs chutes lors de son match du premier tour. De son côté, le Britannique Andy Murray (n°119) a déclaré que c’était « extrêmement glissant. » « Vous devez vous déplacer très, très prudemment », a déclaré Roger Federer en conférence de presse. « Je pense que c’est un peu plus glissant, peut-être ,sous le toit. Je ne sais pas si c’est juste une intuition. » Le joueur helvète, qui a été informé de la blessure de Serena Williams lors de sa conférence de presse, a déclaré que le court s’était quelque peu asséché durant la journée. « Je ressens que pour beaucoup de joueurs, c’est essentiel de passer ces deux premiers tours parce que l’herbe est plus glissante. » Au fur et à mesure que le tournoi avance, il devient généralement plus difficile de glisser et plus facile de se déplacer sur cette surface. « C’est évidemment terrible que cela se produise sur deux matchs d’affilée et que cela frappe aussi Serena. J’ai du mal à le croire. »

Après les abandons de Mannarino et Williams, les officiels du All England Club ont déclaré : « Les conditions météorologiques des deux premiers jours ont été les plus humides que nous ayons connues depuis près d’une décennie, ce qui a nécessité la fermeture du toit du Centre Court et du N°1 Court pendant de longues périodes. » Cela entraîne que le gazon est plus brillant et plus vert, ce qui entraîne également une humidité supplémentaire sur cette surface qui est naturelle. « A chaque match joué, les courts continueront à se raffermir. » On peut tout de même se demander pourquoi les courts, notamment le central, sont aussi glissants ? Le premier point est le fait que sous le toit fermé, malgré les aérations mises en place, l’humidité est plus forte et le terrain devient plus glissant. Puis, avec l’herbe se raréfiant lors de l’avancée du tournoi, les joueurs joueront plus sur de la terre que sur du gazon et la surface sera moins glissante. Mais le mauvais côté est qu’il y aura plus de poussière. « Le terrain m’a vraiment paru glissant », a déclaré Adrian Mannarino après avoir dû jeter l’éponge face à Roger Federer. « Je n’étais pas capable de changer de direction, je n’étais pas à l’aise. Ce n’étaient certainement pas les meilleures sensations depuis le début du match. » Et il n’est pas le seul à s’être exprimé sur cet aspect glissant, comme nous l’avons vu. « C’était très glissant et je suis aussi tombée », a expliqué Aliaksandra Sasnovich (n°100), l’adversaire de Serena Williams ce mardi. « Quand elle a joué dans l’angle, je ne pouvais pas courir, parce que c’était tellement glissant ! »

Selon certains journalistes présents sur place, le gazon du Centre Court semble brillant quand on le regarde de près. Les précipitations régulières qui s’abattent sur la Grande-Bretagne ont contraint les organisateurs du tournoi à fermer le toit des deux principaux courts pendant les deux premiers jours de compétition. Par conséquent, avec l’effet de serre à l’intérieur de ces stades, cela semble avoir contribué à rendre ce tapis vert encore plus dangereux que d’habitude. Mardi soir, après la fin du programme – qui s’est soldé par la sortie en larmes de Serena Williams -, l’arrosage du Centre Court a été déclenché et de l’eau a été pulvérisée sur l’herbe, y compris derrière les deux lignes de fond. La surface a ensuite été recouverte d’une tente de protection verte avant que le toit ne soit ouvert pour la nuit. Il va sans dire que le personnel expérimenté de Wimbledon sait ce qu’il fait et demande régulièrement l’avis des joueurs. Le jardinier en chef, Neil Stubley, a expliqué un jour que s’inquiéter de l’état de la surface lui provoquait des nuits blanches. Espérons quel es conditions météorologiques soient plus clémentes dans les jours à venir, pour que les joueurs puissent enfin éviter de marcher sur des œufs et surtout, que les blessures cessent.

Crédit photos : @Wimbledon

À LIRE AUSSI :

Frances Tiafoe : « Quand je me suis levé ce matin, je savais que je battrais Tsitsipas »

Humbert, Kyrgios, Federer : cinq rencontres du premier tour de Wimbledon à ne pas manquer

6 réflexions au sujet de “Pourquoi le gazon du Centre Court de Wimbledon semble-t-il aussi glissant ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s