Wimbledon

Après son titre à Halle, Ugo Humbert vise haut à Wimbledon

Ce dimanche, le Français Ugo Humbert (n°25) a remporté le plus gros titre de sa jeune carrière. A bientôt 23 ans, il s’est imposé au tournoi ATP 500 de Halle, le fief d’un certain Roger Federer (n°8) ! De quoi nourrir des ambitions pour le tournoi de Wimbledon, qui démarrera dans tout juste une semaine.


Après avoir connu les pires difficultés sur terre battue, ce n’est pas peu dire que le Français Ugo Humbert (n°25) a retrouvé des couleurs sur gazon ! En effet, le Messin l’avoue lui-même : il adore évoluer sur cette surface, où ses coups font plus mal que partout ailleurs. Pour lui, il n’y a pas meilleur terrain d’expression. Ses premiers pas avec le tapis vert remontent d’ailleurs au Challenger de Surbiton, en 2019. « Je me suis dit : ‘C’est incroyable ce truc ! Dès que je fais un revers croisé fort, ça fuse, c’est top…’« , s’est-il souvenu dans des propos recueillis par L’Equipe. « J’ai appris à jouer sur moquette, sur des rebonds plutôt bas. Ça me plaît bien. » Ce bonheur, on l’a retrouvé au tournoi ATP 500 de Halle, où le parcours du joueur tricolore a été incroyable. En route vers son troisième titre – en trois finales disputées, rien que ça ! – il a éliminé des joueurs comme Alexander Zverev (n°6), Félix Auger-Aliassime (n°19), Sebastian Korda (n°50) et Andrey Rublev (n°7), dominé en deux sets en finale. « Je suis très fier de moi », a déclaré Ugo Humbert après sa victoire en Allemagne. « J’ai eu des matches difficiles toute la semaine. Ça a été dur mentalement, avec trois matches conclus sur des tie breaks. C’est vraiment un beau titre. Chaque fois que je joue sur herbe, c’est fun. J’aime vraiment. »

Le service de gaucher du joueur français a fait des ravages tout au long de la semaine. Avec 46 aces, il a remporté des points faciles, ce qui l’a assurément aidé. Mais ce n’est pas tout : ses revers croisés, sa qualité de retour et sa lucidité dans les moments chauds (cinq tie breaks gagnés sur six) ont également été des facteurs importants dans sa victoire. Même Andrey Rublev, adversaire déchu et déçu au terme de la finale, a reconnu la supériorité d’Ugo Humbert. « Son revers croisé à plat est dur à remettre », a confié le n°7 mondial. « C’est une arme essentielle et il la maîtrise à la perfection. Et il frappe vraiment fort ! On l’a vu au début dans cette finale, il n’y avait vraiment pas beaucoup d’échanges. » Contrairement au jeu sur terre battue, où le Messin semble avoir trop de temps pour penser à ce qu’il doit faire, sur gazon son jeu semble naturel. Il pense moins, il joue simplement au tennis. « J’essaie de jouer mon jeu, rester agressif, bien servir et saisir ma chance », a-t-il analysé concernant son jeu sur gazon. De quoi voir plus loin. Plus haut aussi pour celui qui avait atteint les huitièmes de finale au All England Club il y a bientôt deux ans.

Car oui, Wimbledon c’est déjà dans une semaine ! Ugo Humbert le sait et il a déjà un peu la tête à Londres. Avec des ambitions qu’il n’a pas voulu cacher. « Wimbledon, c’est un objectif pour moi », a confié celui qui aura bientôt 23 ans. « J’essaie de jouer de mieux en mieux. La semaine dernière (à Stuttgart, ndlr), il y avait encore des petits détails à peaufiner. Franchement, je suis confiant. Je ne me mets pas plus de pression que ça, mais oui, c’est un tournoi que j’adore. » S’il joue avec le même relâchement qu’en Allemagne, il pourra faire partie des sérieux outsiders du côté du SW19. Selon le tirage au sort, il pourrait même crée la surprise et, pourquoi pas, viser un premier quart de finale en Grand Chelem. En attendant, Ugo Humbert est attendu du côté de Majorque, où il peaufinera sa préparation à partir de mardi lors du tournoi ATP 250 disputé sur l’île de Rafael Nadal (n°3). « Je joue à Majorque la semaine prochaine », a-t-il conclu dimanche lors de la conférence de presse d’après-match. « Il faut continuer, c’est un travail de tous les jours. Il faut faire monter le niveau de forme, de jeu. Et là-bas c’est pas si mal en plus. »

Crédit photos : @WeAreTennisFR, @atptour, @ATPHalle

À LIRE AUSSI :

Humbert, Berrettini, Shapovalov : ces joueurs qui revivent sur gazon

L’environnement familial de Stefanos Tsitsipas, un élément primordial à sa carrière

4 réflexions au sujet de “Après son titre à Halle, Ugo Humbert vise haut à Wimbledon”

  1. Sûrement !
    C’est vrai que faire le rapprochement avec Federer est tout à fait adéquat.
    Après on s’étonne que les gens pensent qu’il a pris le melon, avec cet article et ses déclarations. On a vu ce que ça a donné en 2019 à Wimbledon !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s