Roland-Garros

Insolite Roland-Garros #6 – Le show Fognini, Davidovich Fokina bagarreur, Paire en communion avec le public

Après une nouvelle journée intense à Roland-Garros, et avant de s’y replonger une fois de plus, nous vous proposons les images insolites et quelques statistiques ! Ce vendredi, nous avons ainsi vu Benoît Paire s’amuser avec le public, Fabio Fognini se blesser la main d’une façon originale et Alejandro Davidovich Fokina se bagarrer comme un lion. Et ce n’est pas tout…


Benoît Paire s’amuse avec le public

On le sait, Benoît Paire est de ces joueurs qui souffrent de l’absence du public dans les tournois. Même s’il a perdu d’entrée en simple lors de ce Roland-Garros, l’Avignonnais était heureux d’avoir pu rejouer devant ses fans, qui l’ont soutenu jusqu’au bout. Et il continue de prendre du plaisir en double, aux côtés du Monégasque Romain Arneodo. Ce vendredi, les deux joueurs se sont qualifiés pour le troisième tour. Et notre cher Benoît a même partage un moment sympathique avec le public du Court n°7, qui lors d’un changement de côté s’est mis à chanter à tue-tête. Regardez les images ci-dessous, elles vous rappelleront le monde d’avant…

Ruud-Davidovich Fokina, plus beau match de la semaine ?

La rencontre du troisième tour entre Casper Ruud (n°16) et Alejandro Davidovich Fokina (n°46) pourra certainement être qualifié de plus beau match se la première semaine de Roland-Garros. Pendant quatre heures et trente-cinq minutes, le Norvégien et l’Espagnol se sont rendus coup sur coup dans une bataille d’un très haut niveau. En atteste le dernier jeu, qui a duré pas moins de quatorze minutes ! Au final, c’est Davidovich Fokina, du haut de ses 22 ans, qui pour la première fois de sa carrière a rallié les huitièmes de finale Porte d’Auteuil en l’emportant en cinq sets 7-6 (3), 2-6, 7-6 (6), 0-6, 7-5. Il lui aura fallu cinq balles de match pour y parvenir et il y aura laissé des forces… mais que sa joie était belle à voir, une fois le match remporté !

Quand Tsitsipas s’apprête à recevoir les missiles d’Isner

Comment un joueur se prépare-t-il à recevoir des missiles de service à plus de 220 km/h ? Avant de disputé sa rencontre du troisième tour face à John Isner (n°34), le Grec Stefanos Tsitsipas (n°5) a tenté un entraînement peu commun. En effet, il a demandé à son sparring-partner de servir depuis le carré de service, pour s’habituer aux boulets de canon de l’Américain. Est-ce que cela lui a été utile ? Visiblement oui, puisque le Grec s’est qualifié pour les huitièmes de finale ce vendredi soir sur le Court Philippe-Chatrier. Cependant, il lui a fallu environ un set et demi pour se régler au retour et prendre la mesure du géant américain, qu’il a éliminé en quatre manches.

Le chiffre du jour : 8

Huit ans d’attente. La Biélorusse Victoria Azarenka (n°16), demi-finaliste à Roland-Garros en 2013, aura dû attendre huit ans pour se qualifier à nouveau pour les huitièmes de finale. Ce vendredi, elle y est parvenu en éliminant l’Américaine Madison Keys (n°24) en deux sets 6-2, 6-2. Et elle pourrait bien réaliser un parcours similaire à celui de 2013, le tableau s’étant bien ouvert après les défaites prématurées des trois premières têtes de série. La dernière à s’être fait sortir ? La compatriote d’Azarenka, Aryna Sabalenka (n°4), qui a coulé au troisième tour.

Medvedev et l’idylle parisienne

Et si Daniil Medvedev (n°2) se prenait à aimer la terre battue grâce à Roland-Garros ? En tout cas, lui qui a remporté il y a quelques jours son premier match Porte d’Auteuil, est désormais qualifié pour les huitièmes. Ce vendredi, il a dominé l’Américain Reilly Opelka (n°35) en trois sets 6-4, 6-2, 6-4. Avec autorité, donc. Et en plus, il pourra désormais jouer libéré de toute pression liée au classement ATP ! En effet, il vient d’assurer sa place de n°2 mondial, qu’il conservera quoi qu’il arrive après le Grand Chelem parisien. Dans une moitié de tableau ouverte, il pourrait presque se prendre à rêver d’une nouvelle finale dans un tournoi Majeur.

Fabio Fognini se bat avec sa raquette…

Et c’est là raquette qui gagne ! Vendredi, ce n’était pas une bonne journée pour Fabio Fognini (n°29). L’Italien s’est fait éliminer au troisième tour de Roland-Garros par l’Argentin Federico Delbonis (n°51), mais ce n’est pas tout. Durant la rencontre, il s’est agacé en frappant du point contre le cordage de sa raquette, ce qui a occasionné une blessure pour le moins originale. Visiblement énervé, il a même fait du Fabio Fognini en conférence de presse. À l’instar d’un Benoît Paire, il semblait agacé par certaines questions des journalistes et cela se voyait : il n’avait aucune envie d’être face aux médias. On connaît le personnage et ces débordements ne nous étonnent plus !

Crédit photos : @LesoirSports

À LIRE AUSSI :

Insolite Roland-Garros #5 – Federer en colère, coups durs pour Monfils et Mladenovic

Insolite Roland-Garros #4 – Nishikori le marathonien, Garin le survivant, Tan la magnifique

2 réflexions au sujet de “Insolite Roland-Garros #6 – Le show Fognini, Davidovich Fokina bagarreur, Paire en communion avec le public”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s