En Bref

A-t-on assisté au dernier Roland-Garros de Jo-Wilfried Tsonga ?

La question que nous posons est sérieuse. Et ce serait dommage si tel était le cas. En effet, le Français Jo-Wilfried Tsonga (n°77) était programmé en quatrième et dernier match, ce lundi, sur le Court Suzanne-Lenglen. Par conséquent, la rencontre ayant duré au-delà de l’heure du couvre-feu, le Manceau a terminé devant… des tribunes vides ! Mais était-ce vraiment le dernier baroud d’honneur de Tsonga du côté de la Porte d’Auteuil ? « Je ne peux rien assurer du tout », a déclaré le joueur de 36 ans dans des propos relayés par L’Equipe. « Le truc qui est sûr, c’est que si je gagne pas beaucoup de matches, je vais être assez loin au classement. Il y a l’envie, et la réalité des choses. Il sera temps de prendre des décisions si je ne rentre plus dans ce genre de tournois. Forcer un peu, ou tranquillement passer le flambeau. » Quoiqu’il en soit, la rencontre s’est soldée par une défaite. En effet, il s’est finalement incliné face au Japonais Yoshihito Nishioka (n°57) en quatre sets 6-4, 6-2, 3-6, 7-6 (5). Ce qui ne l’a pas empêché de s’accrocher tout le long du match ; le Manceau n’était d’ailleurs pas loin de revenir dans la quatrième manche. « Roland-Garros, ça m’a boosté », a-t-il ajouté. « Sur moi, ça a toujours eu un effet magique. On m’a toujours parlé des Français qui n’étaient pas bons à Roland, qui avaient la pression, qui n’avaient pas le mental… Moi, je n’ai jamais été bon sur terre battue, et la seule chose qui m’a fait faire des résultats incroyables, c’est ce public. » Et ce public, il a clairement manqué à la fin de la rencontre, une fois que 21h eut sonné et que le public eut été invité à rentrer chez lui. Un crime de lèse-majesté pour le meilleur joueur tricolore de ces dernières années à Roland-Garros. Surtout s’il s’agit bel et bien de son dernier match ici. « Quand je suis rentré sur le court ça faisait longtemps que je n’avais pas vu de public », s’est réjoui Jo-Wilfried Tsonga. « Et ils étaient à fond, même si le score était en ma défaveur ! Ils ne m’ont pas lâché, ils ont chanté la Marseillaise, ils ont scandé mon nom. C’était touchant. Ça m’a donné des petits frissons et je ne pouvais pas m’empêcher de leur sourire. Je suis content d’avoir pu regoûter à ça. Après, c’est vrai que la situation est cocasse, quand tout le monde doit partir en plein milieu et que personne n’a envie de le faire. » En tout cas, nous espérons que le Français sera en capacité de revenir sur les courts parisiens en 2022. Il mérite mérite bien mieux qu’une sortie devant des tribunes vides. On a envie de vibrer une dernière fois avec lui…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s