Reportages

Le gel du classement ATP, une décision incompréhensible pour des joueurs comme Arthur Rinderknech et Benjamin Bonzi

Jusqu’au 9 août prochain, le classement ATP sera toujours gelé, ce qui crée quelques incohérences. En effet, le décalage augmente avec la Race (le classement depuis le 1er janvier), et certains joueurs peuvent se sentir lésés. Ce qui est le cas par exemple du Français Arthur Rinderknech (n°124). D’autant plus que ce système protège et profite à d’autres joueurs, qui perdent rapidement en tournoi, ou ne jouent pas, sans pour autant descendre au classement.


Voilà une incongruité due au gel du classement, toujours en vigueur jusqu’au début du mois d’août. Classé 49ème mondial à la Race, troisième meilleur joueur français depuis le lancement de la saison 2021, le Français Arthur Rinderknech (n°124) n’apparaît toujours pas dans le Top 100 du classement ATP. « C’est la règle, ce qui a été mis en oeuvre par l’ATP, donc je ne peux que l’accepter », a déclaré le joueur de 25 ans à nos confrères du quotidien L’Equipe. « Maintenant, évidemment que c’est un peu gênant quand on voit, pas forcément Benoît, mais certains joueurs qui ne jouent pas ou qui n’ont pas une grande motivation ou qui sont sur la fin qui en profitent pour continuer à aller juste sur les gros tournois et empocher les gros prize-money. On se dit que ça fait des places perdues. » Au-delà du classement, c’est la catégorie de tournois dans laquelle le Tricolore évolue qui aurait dû changer. Vainqueur d’un trophée au Challenger 125 d’Istanbul cette année, il devrait désormais avoir sa place sur le circuit ATP. « Les joueurs au-dessus de moi, qui ne le seraient pas forcément si la règle était ‘normale’, prennent des places dans les gros tournois, donc évidemment que j’aurais plus ma place pour y participer », a expliqué Arthur Rinderknech. « Avec la règle actuelle, en faisant un résultat semi-correct, ils gagnent autant de points qu’ils en perdent. »

Et c’est là le cœur du problème. À 25 ans, Arthur Rinderknech aurait toute sa place dans le Top 100 et devrait être classé autour de la 80ème place mondiale sans le gel du classement par l’ATP. Ce qui génère forcément de la frustration et de l’incompréhension. « Oui, un petit peu », a-t-il confirmé. « On m’a dit il n’y a pas longtemps que sans le gel des classements, je serais autour de la 80e place mondiale. Ce serait génial d’être déjà top 100. Maintenant, j’espère que ce n’est pas à cause de cette règle que je n’irai jamais plus haut que mon classement actuel. J’en suis capable. Je suis plus dans l’idée d’essayer de progresser, et que ça paiera. » Ce que le joueur français regrette par ailleurs, c’est que seul, sa voix n’a pas vraiment de poids. Il n’est pas le joueur le plus côté du circuit masculin et, comme il le pense, ce n’est pas lui qui fera bouger les choses. « Je sais que ça fait jaser mais le problème, c’est que quelques-uns des joueurs qui bénéficient du blocage sont des joueurs assez importants« , a-t-il reconnu avec un peu de fatalisme. « Ce n’est pas moi, 120ème mondial qui ne suis jamais allé plus haut, qui vais faire changer la donne. À chaque échelon, la même question se pose : comment peut-on monter avec cette règle ? Le joueur Futures se demande comment il peut dépasser le joueur Challenger. Le joueur Challenger se demande comment il peut doubler le joueur ATP. Même au plus haut niveau, on se demande. Zverev l’avait dit il n’y a pas longtemps en constatant qu’il était derrière Roger (Federer, ndlr) malgré une finale en Grand Chelem et des titres en Masters 1000. »

Dans ce cas, une question se pose : pourquoi garder ce gel du classement pendant encore de longs mois, alors que le circuit reprend peu à peu ses habitudes ? « À partir du moment où les tournois sont revenus et où tout le monde peut jouer, il faut revenir à l’ancienne règle parce que là, certains sont protégés et en jouent », a expliqué le joueur tricolore. « Certes, ce n’est pas facile pour tout le monde mais c’est la loi du travail. Si tu n’es pas prêt à aller dans le dur quelques semaines, il faut faire autre chose. » Et il n’est pas le seul à vivre cette situation. Benjamin Bonzi (n°115), 44ème mondial à la Race et deuxième meilleur joueur tricolore depuis le début de l’année, peine lui aussi à franchir la barre du Top 100. Et pourtant, il a déjà remporté deux titres sur le circuit Challenger… Lui non plus ne comprend pas le système mis en place par l’ATP, comme il l’a expliqué pour L’Equipe : « J’essaie d’avoir beaucoup de détachement parce que de toute façon on n’a pas le choix. Après, c’est vrai qu’il y a beaucoup de joueurs qui ne comprennent pas ce qui est mis en place. On ne comprend pas tous les détails, sur quels tournois on perd des points, sur quels tournois on n’en perd pas, si on en perd 50 ou 100 %. C’est assez flou. Je pense que je ne maîtrise pas tout mais j’essaie de faire abstraction. Avec une règle normale, je serai peut-être un peu plus haut mais les choses sont comme ça. Après, en termes de progression tennistique et pas seulement de progression au classement, ça n’influe pas vraiment. Avec un classement ‘normal’, je pourrais jouer de plus gros tournois mois je ne pense pas que ça bloque réellement ma progression tennistique. Je ne suis pas à me focaliser là-dessus. [Cette règle] ne devrait plus exister. On a passé la date d’interruption de l’année dernière. Tout devrait être revenu à la normale et là, c’est devenu beaucoup trop compliqué. » Il faudra pourtant attendre la mi-août pour que le classement sur 52 semaine, comme nous le connaissions avant la pandémie de COVID-19, soit totalement rétabli.

Crédit photos : @FFTennis, @SerbiaOpen2021, @PlayinLille

À LIRE AUSSI :

À trois semaines du début de Roland-Garros, qui peut en être le réel favori ?

Pour conquérir le titre au WTA 1000 de Madrid, Aryna Sabalenka a montré un nouveau visage sur terre battue

3 réflexions au sujet de “Le gel du classement ATP, une décision incompréhensible pour des joueurs comme Arthur Rinderknech et Benjamin Bonzi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s