Reportages

Ugo Humbert : de son amour du piano à la difficulté de battre Rafael Nadal

Alors qu’il dispute le tournoi ATP 250 d’Estoril cette semaine, le Français Ugo Humbert (n°31) a donné une interview révélatrice à un média portugais. Il est ainsi revenu sur ses années de formation, loin de sa famille, ainsi que sur son autre passion : le piano.


Ugo Humbert (n°31) est aujourd’hui le deuxième joueur français au classement ATP. Avec des joueurs comme Jo-Wilfried Tsonga (n°70) sur le déclin, ou encore Richard Gasquet (n°51) et Gaël Monfils (n°15) luttant depuis de nombreux mois contre les blessures, il apparaît comme l’un des seuls grands espoirs dans l’élite du tennis mondial pour notre pays. Depuis ses deux titres acquis l’année dernière à Auckland puis Anvers, c’est désormais tout un pays qui en attend plus de lui. Ce qui ne lui met pas la pression, lui qui rêve de tutoyer les sommets et d’atteindre des objectifs toujours plus hauts. L’un d’eux étant de progresser sur terre battue, une surface qu’il n’appréciait pas au premier abord. « Je pense que c’est possible. J’ai remporté deux titres sur dur, mais je n’ai jamais joué sur terre battue. Ce n’est pas la surface que je préfère, mais l’année dernière j’ai apprécié mes matches. Je me sens bien et je sais qu’il y a des possibilités », at-il expliqué dans un entretien accordé pour le site Bolamarela, alors qu’il participe au tournoi ATP 250 d’Estoril. « C’est la première fois que je viens à Estoril. J’aime beaucoup les conditions. Nous sommes déjà habitués à être dans les bulles sanitaires et je suis dans un bon moment personnel », a-t-il ajouté après sa victoire en trois sets, ce mercredi, face à l’Italien Marco Cecchinato (n°94) pour son entrée en lice au deuxième tour (il est tête de série n°3). Et avant d’affronter l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (n°48) en quarts de finale du tournoi portugais.

Aujourd’hui classé à la 31ème place mondiale, Ugo Humbert a évoqué son enfance, loin d’être facile. en effet, à l’âge de 12 ans, il a décidé de quitter la maison pour se consacrer pleinement au tennis. « Je suis allé à Poitiers dans les locaux de la Fédération et j’y suis resté jusqu’à mes 16 ans », a expliqué le joueur de 22 ans. « Mes parents m’ont laissé choisir entre quitter la maison ou rester. Le choix était simple car je voulais vraiment jouer au tennis. Cependant, tout s’est compliqué car je me suis blessé pendant deux ans. Je ne pouvais pas jouer et je suis resté dans ma chambre. J’ai beaucoup appris de cette expérience. » Aujourd’hui, son cercle est plutôt restreint sur le circuit et sa mère est venue en renfort durant une période où il n’avait plus d’entraîneur. On l’a d’ailleurs aperçue dans les tribunes à Estoril. « J’ai une relation très forte avec elle », a ajouté le joueur tricolore concernant la femme qui l’a mis au monde. « Après l’US Open l’an dernier, je me suis retrouvé sans entraîneur et c’est elle qui m’a accompagné pendant près d’un mois et demi. Elle ne connaît pas grand chose au tennis, mais pour moi c’est important de l’avoir à mes côtés car elle est une personne très positive et elle me donne beaucoup d’énergie. »

Enfin, Ugo Humbert a parlé de son autre passion, en dehors du tennis : le piano, instrument qu’il adore jouer durant son temps libre (ce que l’on a déjà pu voir sur ses réseaux sociaux). « J’ai commencé quand j’avais 5 ans, parce que mes parents voulaient que j’étudie la musique », a précisé le Français. « Actuellement, c’est une partie très importante de ma vie. Dans n’importe quel tournoi auquel je participe, s’il y a un piano dans l’hôtel, j’essaye d’y jouer. » Ce qui a amené à une question insolite, à savoir s’il est plus difficile de battre Rafael Nadal (n°2) sur terre battue ou jouer un morceau de Beethoven au piano. Voici ce que le Messin a répondu, amusé : « Jouer du piano est plus difficile que jouer au tennis, mais battre Nadal sur cette surface est beaucoup plus difficile ! »

Crédit photos : @ROLEXMCMASTERS, @incourt_pt

À LIRE AUSSI :

Fabio Fognini porte plainte contre l’ATP et demande une compensation pour les dommages causés à son image

Rafael Nadal : « Cette victoire m’aidera à affronter ce qui vient avec une mentalité positive »

5 réflexions au sujet de “Ugo Humbert : de son amour du piano à la difficulté de battre Rafael Nadal”

Répondre à Paf Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s