Interviews

Lucas Pouille : « Nous avions l’impression de jouer un tournoi Futures »

Après sa victoire au deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo, le Français Lucas Pouille (n°86) est revenu sur un aspect insolite de sa rencontre. Relégué sur le Court 9, le plus éloigné au sein du club, il a eu l’impression d’être dans un tournoi Futures, avec les entraîneurs installés sur une chaise en bord de court…


Ce mercredi, le joueur français Lucas Pouille (n°86) a franchi le deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo après avoir dominé l’Australien Alexei Popyrin (n°83) en trois sets 7-5, 2-6, 6-3. Mais au-delà du score et du fait qu’il est parvenu à remporter une deuxième victoire d’affilée dans un tournoi de cette catégorie, c’est l’ambiance étrange autour de cette rencontre que nous retiendrons. Ainsi, à cause du retard pris en raison de la pluie qui a largement perturbé la journée de lundi, la programmation a dû être révisée, ce qui a obligé certains joueurs à devoir jouer sur les courts annexes de Monte-Carlo. Malgré la vue splendide, le Court 9 sur lequel le Nordiste a évolué se trouve aux confins du club, après les courts d’entraînements, et semble bien isolé du reste du complexe et de ses deux courts principaux. En conférence de presse d’après-match, le joueur tricolore a ainsi donné son avis sur l’organisation du tournoi monégasque, avançant que les choses auraient pu être mieux faites. « Je ne veux blâmer personne, car je sais que les temps sont compliqués », a-t-il expliqué. « Cela ne m’est pas seulement arrivé à moi. J’ai vu un grand match comme Khachanov contre Carreño Busta se jouer sur le Court 9 alors qu’un match de double était prévu pour le Court des Princes (le deuxième court en importance, ndlr). Ce n’est pas normal pour moi. Nous avions l’impression de jouer un tournoi Futures. C’est dommage, car aujourd’hui le temps a été plutôt beau et le plus grand nombre de matchs en simple doivent être joués sur les courts principaux. »

Plusieurs matches ont d’ailleurs eu lieu sur ce Court 9, où la plus grosse particularité aura été de voir les entraîneurs de certains joueurs donner des directives depuis le bord du court, à seulement quelques mètres de la ligne de fond ! Assis sur une chaise, juste derrière le grillage, on aurait presque pu les prendre pour des juges de ligne ou des ramasseurs de balles… Alors que Lucas Pouille a lui-même déclaré ne pas se soucier de la place de son entraîneur, il a souligné à quel point cela était étrange pour les joueurs. « J’ai essayé de ne pas trop y penser », a ajouté le Nordiste. « J’étais là pour jouer mon jeu, et peu importe que je sois sur le Court 30 ou le Court Central, mon objectif principal est petit à petit d’augmenter ma confiance, de gagner des matchs. et de quitter le court avec des conclusions positives. Cela ne me dérange pas de jouer sur ce terrain, mais je dois admettre que c’était un peu étrange. Je me sentais un peu isolé. »

Au-delà de cet événement isolé, son triomphe sur Alexei Popyrin pour se qualifier pour les huitièmes de finale en Masters 1000 est synonyme de première fois qu’il enchaîne deux victoires de suite en près de deux ans. Un fait important, qui indique que Lucas Pouille est sur le bon chemin, même si la route est encore longue pour retrouver son meilleur niveau. « Pour le moment, je ne me demande pas si je suis en huitièmes de finale ou si je dois me qualifier pour un tournoi », a indiqué le joueur français. « Je ne pense qu’à pouvoir gagner des matchs qui me donnent confiance. C’est ce que j’essaye de faire, c’est pourquoi je m’entraîne tous les jours. Aujourd’hui, je n’ai pas joué aussi bien qu’hier, mais j’essaie d’en extraire le positif : j’ai gagné. Cela me permet de rejouer demain. C’est bien de gagner deux matchs, je n’ai pas été capable de le faire depuis longtemps et c’est fait. Maintenant, je dois me débarrasser de tout ce qui était mauvais aujourd’hui (mercredi, ndlr) et ne tirer que des conclusions positives pour le match de demain (jeudi, ndlr).«  Ce huitième de finale, il le disputera ce jeudi, dès 11h, face à l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (n°58). Et cette fois-ci, oublié le Court 9, le Nordiste aura le droit d’évoluer sur le Court des Princes. Ce n’est pas encore le central – ou Court Rainier III -, mais il y a déjà du mieux.

Crédit photos : @corinnedubreuil, @WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Steve Johnson critique durement l’ATP, qui selon lui « fait du mal au sport qu’il aime »

Daniil Medvedev et la terre battue : je t’aime moi non plus…

5 réflexions au sujet de “Lucas Pouille : « Nous avions l’impression de jouer un tournoi Futures »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s