Reportages

Hubert Hurkacz, vainqueur à Miami : véganisme, yeux fermés et entraîné par un technicien de renom

Ce dimanche, Hubert Hurkacz (n°16) s’est imposé pour la première fois de sa jeune carrière en Masters 1000, à Miami. L’occasion d’en découvrir un peu plus sur ce joueur aussi talentueux que particulier, à bien des égards. En effet, il est végan, joue les yeux fermés et bénéficie depuis quelques temps des précieux conseils d’un entraîneur méconnu en France, mais qui est loin d’être le premier venu.


Quand on parle du régime végan, on pense plus souvent à Novak Djokovic (n°1) qu’à Hubert Hurkacz (n°16). Pourtant, le vainqueur du Masters 1000 de Miami ce dimanche a commencé ce régime en 2018, alors qu’il avait 21 ans. Il était alors classé à la 238ème place mondiale à l’ATP et il avait terminé la saison au 86ème rang. Au mois d’avril 2020, dans une interview pour le site officiel de l’ATP, il avait expliqué comment devenir végétalien avait changé sa vie. « J’ai commencé avec le régime sur la recommandation des gens autour de moi et après avoir regardé plusieurs programmes télévisés dans lesquels ils parlaient des avantages et des recettes végétaliennes ont été réalisées », a expliqué le joueur polonais. « Je l’ai essayé et la vérité est que je me suis trouvé plein d’énergie, ce qui m’a amené à le garder. Je cuisine beaucoup de pâtes avec des légumes, de la sauce tomate et je mange aussi beaucoup de noix. J’aime aussi beaucoup la cuisine asiatique, où il y a différentes options pour bien manger sans avoir à manger de viande. » Interrogé sur la façon dont il se nourrissait avant un match, Hurkacz avait ainsi répondu, convaincu des bienfaits de son régime végan : « Ce n’est pas facile d’acquérir l’énergie nécessaire pour un match en cinq sets, par exemple, mais je mange généralement du riz avec des légumes quelques heures avant le match, et puis il est très important pour moi d’avoir des bananes pendant le match. Quand j’étais plus jeune, je n’étais pas fan de salade ou de fruits, mais maintenant j’adore ça. Les fraises sont mon fruit préféré. La seule chose qui me manque parfois est de manger une bonne glace, mais il y a de plus en plus de meilleures options végétaliennes. »

Cependant, ce n’est pas la seule particularité de celui qui a infligé un 7-6 (4), 6-4 à l’Italien Jannik Sinner (n°23) ce dimanche en finale à Miami. en effet, si vous l’avez découvert – comme nous – lors du Masters 1000 d’Indian Wells en 2018, vous savez déjà que Hubert Hurkacz joue… les yeux fermés ! En effet, le désormais 16ème joueur mondial ferme les yeux quand il frappe la balle, comme on peut le voir sur différentes photos qui circulent sur les réseaux sociaux. « J’avoue, c’est vrai », confiait-il il y a deux ans à nos confrères du quotidien L’Equipe. « En fait, j’ai probablement toujours joué comme ça, et ça fait un moment qu’on me l’a fait remarquer. Je sais bien que ça pourrait m’aider, parfois, d’ouvrir les yeux quand je frappe la balle. Alors, à l’avenir, c’est peut-être un changement que j’essaierai d’opérer. » Craig Boynton, qui à l’époque entraînait encore l’Américain Steve Johnson (n°83) et démarrait tout juste sa collaboration avec Hubert Hurkacz, s’en était même étonné. « Je n’avais pas encore noté ce détail mais, vous savez, on commence tout juste. Il y a chez chaque joueur des coups sur lesquels on ne suit pas la balle jusqu’à l’impact, notamment ceux qui sont frappés sur le côté, quand vous ne prenez pas forcément la balle devant vous. En tout cas, de toute évidence, ce n’est pas un problème pour Hubert. » En effet, cela n’a pas empêché le joueur de 24 ans de poursuivrez sa progression, après avoir glané son premier titre ATP à Winston-Salem en 2019. L’année dernière, il a un peu subi le contrecoup dû à la crise du Coronavirus mais depuis le début de la saison 2021, il est reparti du bon pied. Il est d’ailleurs le premier joueur à remporter deux titres sur le circuit ATP : le tournoi ATP 250 de Delray Beach en janvier, et désormais le Masters 1000 de Miami. Comme nous vous le disions il y a quelques jours, les Etats-Unis réussissent bien à ce joueur timide qui s’affirme peu à peu !

Niveau taille, Hubert Hurkacz mesure 1,96 mètre et il se déplace malgré tout très bien. Mais revenons , pour finir, sur sa collaboration avec Craig Boynton, démarrée donc il y a un peu plus de deux ans. S’il est peu connu en France, il a tout de même entraîné des légendes comme Jim Courier, et pas mal de joueurs américains. Il y a quelques jours, le coach de 56 ans a révélé sur le site officiel de l’ATP quelques conversations qu’il a eues avec son joueur, avant le début du tournoi, qui peuvent aider à faire comprendre sa progression. « Quelques jours avant le début du tournoi, je me suis assis avec Hub et nous avons parlé calmement. ‘Laisse les choses arriver. C’est tout, laissez-les venir et arriver, parce que tu travailles déjà bien, tu es dans la bonne direction’, lui ai-je dit. Vous ne vous asseyez pas devant un micro-ondes et ne vous mettez pas à lui crier dessus, vous ne pouvez pas lui demander d’aller plus vite, car c’est la même chose. Ici, les choses arrivent quand elles doivent arriver. » Après les échecs répétés de Hubert Hurkacz à Rotterdam et Dubaï (respectivement, défaites au deuxième et au troisième tour), il semblerait que le joueur et son entraîneur soient arrivés en Floride plus libérés. « La question de la pression est un peu en arrière-plan en ce moment, nous l’avons désactivée, pour ainsi dire », a ajouté Craig Boynton. « Hubert n’est sur le radar de personne, il ne ressent vraiment aucune attente, ce qui lui permet d’entrer dans son propre espace et de continuer à travailler. Quand on commence à réaliser chaque aspect de la manière correcte et qu’on commence à lui donner une continuité, c’est à ce moment que cette impulsion est générée, lorsque votre moment arrive. » Avant d’ajouter, concernant son parcours au Miami Open : « La force mentale dont il a fait preuve pendant tous les matchs cette semaine a été formidable, c’est vraiment ce sur quoi nous avons travaillé. Hubert a pris les bonnes décisions, il a résisté à tous ses rivaux. » Vainqueur de Denis Shapovalov (n°12), Milos Raonic (n°19), Stefanos Tsitsipas (n°5), Andrey Rublev (n°8) et Jannik Sinner, Hubert Hurkacz vient donc de faire une entrée fracassante dans le Top 20. A lui désormais de confirmer qu’il est là pour s’inscrire dans la durée et qu’il ne s’agissait pas d’un simple coup d’éclat.

Crédit photos : @TennisChanneli, @atptour

À LIRE AUSSI :

Roland-Garros est-il sous la menace d’un nouveau report, à cause du Coronavirus ?

En plein progrès chez les Juniors, Océane Babel sur les traces de Clara Burel et Elsa Jacquemot ?

2 réflexions au sujet de “Hubert Hurkacz, vainqueur à Miami : véganisme, yeux fermés et entraîné par un technicien de renom”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s