Reportages

Les multiples casquettes de Mischa Zverev à Miami : joueur, coach et frère de qui vous savez…

Cette semaine, l’Allemand Mischa Zverev (n°280), âgé de 33 ans, s’est qualifié pour le tableau principal du Masters 1000 de Miami, contre toute attente. Par conséquent, il va devoir jongler entre plusieurs rôles : joueur de tennis, entraîneur (aux côtés de son frère Alexander) et membre d’une famille soudée.


Cela ne pose aucun problème à Mischa Zverev (n°280) de devoir enfiler plusieurs casquettes à la fois. Même après s’être qualifié pour son premier tableau principal en Masters 1000 depuis deux ans, à Miami ce mardi, l’Allemand ne voyait aucune raison de redéfinir son ordre de priorités. 25ème joueur mondial à son meilleur et désormais classé n°280 au classement ATP, on voit plus souvent le joueur de 33 ans dans le clan de son frère, Alexander Zverev (n°7), qu’il semble co-entraîner. Ceci dit, cette semaine Mishca Zverev devra jongler entre ses différentes casquettes, après s’être qualifié pour le Miami Open. « J’ai dû déposer les raquettes d’Alexander le matin, prendre une table de massage, j’ai dû parler à un magazine de tennis allemand en venant ici, puis j’ai eu un autre coup de téléphone, une sorte de coup de téléphone professionnel, pendant le petit-déjeuner« , a déclaré l’aîné des frères Zverev dans des propos relayés par le site officiel de l’ATP. « C’est la partie amusante d’être occupé toute la journée. » Ce qui est sûr, c’est quel e grand frère apprécie le rôle de co-entraîneur, qu’il partage avec leur père, Alexander Zverev Sr. Il aime également faire office de sparring partner, tout en gardant un rôle de frère pour le 7ème joueur mondial.

Cependant, si on lui demande de hiérarchiser les rôles, la réponse de Mischa Zverev est catégorique. « C’est d’abord ma famille. Je suis père, je suis mari, et bien sûr, vient ensuite la carrière de Sasha et la mienne », a-t-il expliqué. « Il faut être rationnel à ce sujet, il faut être intelligent. Si Sasha se prépare pour un Grand Chelem alors, oui, je peux mettre mes Challengers et Futures en attente afin de pouvoir l’aider. Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaye de jouer, de m’entraîner, nous nous entraînons beaucoup ensemble. Cela m’aide et, espérons-le, lui aussi. Cela me maintient en forme comme nous l’avons vu aujourd’hui. Nous avons joué trois sets et mon adversaire s’est fatigué au troisième set et en quelque sorte, j’ai survécu. » Ce que décrit le joueur allemand est une sorte d’arrangement, qui semble fonctionner à merveille au sein de la famille Zverev. Si Alexander a remporté son premier titre de la saison la semaine dernière au tournoi ATP 500 d’Acapulco, Mischa s’est extirpé des qualifications d’un Masters 1000, à Miami, pour la première fois depuis le mois de mars 2019. Et, même s’il jongle entre ses différents rôles, le joueur de 33 ans a tout de même trouvé le temps d’aller faire du repérage concernant son adversaire au dernier tour des qualifications. « J’ai regardé un peu sur YouTube avant de me coucher vers minuit, donc je savais à quoi m’attendre », a déclaré le 280ème joueur mondial. « Jusqu’à présent, ce fut un parcours de dingue à Miami. Nous sommes arrivés dimanche soir, et je suis soudainement dans le tableau principal. Cela ne pourrait pas être mieux. »

En cinq participations à des tableaux de qualifications, avant ce Masters 1000 de Miami, Mischa Zverev n’a remporté qu’une seule rencontre. Par ailleurs, au Miami Open, il n’a glané qu’une victoire dans le tableau principal en six apparitions. Il ne va pas laisser passer sa chance de faire mieux, c’est certain, mais s’il est éliminé prématurément, il aura toujours du travail à faire pour soutenir son frère avant de revenir à ses principales priorités. « Parfois, ce n’est pas facile parce que j’essaie de jouer et d’être un bon partenaire et d’essayer de regarder ce que fait Alexander », a poursuivit Mischa Zverev. « J’essaye d’être là s’il a besoin de moi en tant que frère, principalement. Si vous regardez une horloge ou une montre, c’est un mécanisme compliqué, mais il fonctionne et ne tombe pas en panne, normalement. Je voudrais donc considérer que nous pourrions devenir un mécanisme comme celui-là, un peu compliqué, mais qui fonctionne toujours bien parce que tout le monde comprend les rôles de chacun. » Reste désormais à savoir jusqu’où peut aller Mischa et à quel moment il reprendra son rôle de co-entraîneur et de grand frère pour tenter de mener Alexander vers la victoire finale.

Crédit photos : @atptour, @AbiertoTelcel

À LIRE AUSSI :

À la découverte de la chaîne YouTube du joueur ukrainien Illya Marchenko

Leylah Fernandez, vainqueur à Monterrey, brûle une nouvelle étape dans sa progression fulgurante

4 réflexions au sujet de “Les multiples casquettes de Mischa Zverev à Miami : joueur, coach et frère de qui vous savez…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s