Reportages

Après avoir renoué avec son père, Aravane Rezaï de retour à la compétition ?

Dimanche, la Française Aravane Rezaï a fêté ses 34 ans, loin des courts de compétition. Pour l’occasion, la chaîne de télévision Canal + a diffusé un numéro de son émission, Sport Reporter, dédié à l’ancienne joueuse tricolore. Où on apprend notamment qu’elle a renoué avec son père, Araslan Rezaï, qui est redevenu son entraîneur, et qu’elle pourrait retrouver la compétition professionnelle au mois d’avril prochain.


La dernière fois que l’on a vu Aravane Rezaï en compétition officielle, c’était au mois de juillet 2019, au tournoi ITF de Contrexeville. Elle était apparue avec quelques kilos en trop et avait alors perdu dès premier tour contre la Russe Sofya Lansere, 371ème mondiale, en deux sets 6-4, 7-5. Sa dernière victoire contre une joueuse du Top 100 remonte quant à elle au tournoi de Madrid, en mai 2013. Cependant, un documentaire diffusé dimanche sur Canal +, intitulé « Le Chemin d’Aravane », qui a suivi la joueuse pendant deux ans entre 2018 et 2020, nous a appris une nouvelle pour le moins étonnante : la joueuse pourrait revenir à la compétition en cette saison 2021, peut-être même dès le mois d’avril. On apprend notamment que la joueuse française a eu une expérience avec Henri Leconte, à Levallois en 2019, mais qu’elle a ensuite renoué avec sa famille, notamment son père avec qui elle s’était fâchée. « Si, en 2019, on m’avait dit qu’un an plus tard, j’allais renouer avec ma famille et m’entraîner avec mon père, pour moi, c’était impossible, mais j’avais besoin de retrouver ma famille, de voir mon père, ma sœur, ma mère », a notamment expliqué la joueuse de 34 ans. « J’ai fait le premier pas, j’ai retrouvé un père apaisé et calme. Petit à petit, on s’est remis sur le terrain. »

La rupture entre Aravane Rezaï et son père avait été rendu publique en 2011. Elle portait sur le contrôle total qu’Araslan exerçait sur sa fille, aussi bien sur le plan sportif et que le plan privé. Il avait d’ailleurs été suspendu par la WTA et Aravane Rezaï avait porté plainte contre son père. « J’ai agi pour une question de survie », avait expliqué la Tricolore pour nos confrères du quotidien L’Equipe en mai 2011. « Pendant les vingt-quatre ans passés auprès d’eux, mes parents m’ont appris que je devais être dépendante d’eux. » Dix ans plus tard, elle semble avoir gagné son combat et avoir gagné en indépendance par rapport à son père. Elle s’est même dite heureuse après avoir notamment perdu 18 kilos pour se trouver dans la meilleure condition physique qu’elle a connue depuis des années. « J’ai réussi à différencier le père et l’entraîneur », confie-t-elle dans le documentaire de Canal +. « Avant, le père était sur le terrain et c’était le sujet du conflit. Ça n’est plus le cas. Avec le temps, j’ai appris que mon père m’aimait. C’est un amour maladroit mais il veut mon bonheur et il veut que je réussisse. J’ai perdu 18 kilos mais ce n’est pas fini. » En effet, elle a indiqué en avoir trente à perdre pour atteindre son objectif.

Ce but, elle n’en parle pas mais on peut penser que c’est le retour sur les courts, pour revenir au plus haut niveau. On se souvient d’ailleurs qu’elle avait gagné son plus grand titre sur les courts en terre battue de Madrid, en 2010, où elle avait notamment battu l’Américaine Venus Williams (6-2, 7-5) en finale. Quant à son père, il voit toujours sa fille avec les capacités d’atteindre le sommet de la hiérarchie du classement WTA. « J’ai toujours dans ma tête qu’elle doit devenir numéro un mondiale », a-t-il affirmé comme il y a plus de dix ans. Si la joueuse française a remporté quatre titres depuis le début de sa carrière, il est loin d’être évident que ce retour sera gagnant. Surtout quand on sait qu’elle n’a plus joué sur le circuit WTA depuis plusieurs années et qu’elle n’est plus apparue en Grand Chelem depuis les qualifications de l’Open d’Australie en 2014. D’autres avant elle, à l’instar de Tatiana Golovin, ont tenté un retour vite avorté… Affaire à suivre, donc !

Crédit photo : @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Pierre-Hugues Herbert, un diamant brut trop souvent sous-estimé ?

Vainqueur à Dubaï, Garbiñe Muguruza de retour au plus haut niveau

2 réflexions au sujet de “Après avoir renoué avec son père, Aravane Rezaï de retour à la compétition ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s