Reportages

#AO2021 – L’actu de l’Open d’Australie en décalé n°13 : Naomi Osaka, nouvelle patronne du circuit féminin ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en remportant l’Open d’Australie ce samedi, la Japonaise Naomi Osaka (n°3) semble de plus en plus s’imposer comme la nouvelle patronne du circuit féminin. À l’issue de cette finale, nous reviendrons bien entendu sur ce qu’il s’est passé sur le court, tout en évoquant également le double mixte, qui a atteint son point d’orgue après la finale du simple dames…


Le chiffre du jour : 4

Quatre, comme le nombre de titres du Grand Chelem que compte désormais Naomi Osaka (n°3). En s’imposant ce samedi à l’Open d’Australie pour la deuxième ode sa carrière, la Japonaise est ainsi devenue la joueuse la plus titrée en Majeur depuis le début de la saison 2017. En effet, derrière elle, une seule joueuse compte plusieurs titres : la Roumaine Simona Halep (n°2), vainqueur à Roland-Garros en 2018 et à Wimbledon en 2019. Sinon, il existe un vivier de dix joueuses qui, sur les 16 derniers tournois du Grand Chelem, ont remporté un seul et unique titre. Il s’agit, comme on peut le voir ci-dessous, de Serena Williams, Jelena Ostapenko, Garbiñe Muguruza, Sloane Stephens, Caroline Wozniacki, Angelique Kerber, Ashleigh Barty, Bianca Andreescu, Sofia Kenin et Iga Swiatek. Osaka est donc la seule à réellement sortir du lot, elle qui a triomphé deux fois à Melbourne (2019 et 2021) et deux fois à l’US Open (2018 et 2020). Si elle peine à s’imposer sur terre battue et sur gazon, elle n’en reste pas moins impressionnante, notamment quand on constate que lorsqu’elle atteint les quarts de finale en Grand Chelem, elle va à chaque fois au bout et termine avec le trophée entre les mains.

Naomi Osaka en patronne, une finale loin d’être mémorable

Ce samedi, la Japonaise Naomi Osaka (n°3) s’est imposée à l’Open d’Australie en dominant l’Américaine Jennifer Brady (n°24) en deux sets 6-4, 6-3 en finale. Cependant, cette rencontre ne rentrera pas dans l’histoire. En effet, il n’y a pas eu de vrai suspense, et il faut dire que le niveau de jeu n’a pas été exceptionnel. Certes, la Japonaise était au-dessus et sa victoire semble logique. Ce qui ne l’a pas empêchée de frapper 24 fautes directes au cours du match, pour « seulement » 16 coups gagnants. Par ailleurs, Osaka n’a passé que 48% de premières balles pendant la finale, avec tout de même un taux de réussite de 73% derrière ce premier service. En revanche, ce qu’il faut mettre en avant, c’est la solidité de la n°3 mondiale. Tout au long de la partie, elle a semblé tranquille pour se diriger vers un deuxième sacré à l’Open d’Australie. Jamais elle n’a été inquiétée et jamais ses nerfs n’ont pris le dessus. « Je ne m’attends pas à gagner tous mes matchs », a déclaré la vainqueur après le match. « Honnêtement, n’importe qui peut donner une médaille si je le fais. Mais nous, joueurs de tennis, avons des hauts et des bas. Je me souviens comment c’est de perdre des matchs. Je me souviens comment j’étais ici, il y a un an, et j’en suis toujours triste. »

Si Naomi Osaka garde un souvenir douloureux de sa défaite à Melbourne en 2020, elle n’en reste pas moins la nouvelle patronne du tennis féminin, comme en témoignent les statistiques dont nous avons déjà parlé. Et elle pourrait ne pas s’arrêter là, tant sa domination semble s’affirmer sur dur. Si elle progresse encore, notamment sur terre battue, la Japonaise pourrait remporter d’autres titres en Grand Chelem. Ne lui manque plus qu’à viser la première place mondiale, histoire s’asseoir une bonne fois pour toute ce statut de patronne. Lundi, elle dépassera Simona Halep et deviendra la nouvelle dauphine d’Ashleigh Barty. L’Australienne pourrait vite s’inquiéter pour son premier rang mondial, qu’elle pourrait vite devoir laisser à Osaka. En tout cas, cela devrait la motiver, ainsi que les autres joueuses du Top 10, à progresser encore.

Krejcikova/Ram titrés en double mixte

Après la finale du simple dames, le double mixte a également livré son verdict. Ainsi, la Tchèque Barbora Krejcikova et l’Américain Rajeev Ram se sont imposés. Têtes de série n°6, ils ont battu les Australiens Matthew Ebden et Sam Stosur en deux sets 6-1, 6-4 en finale. C’est ainsi leur deuxième trophée en Grand Chelem et à Melbourne, où ils avaient déjà triomphé ensemble il y a deux ans, en 2019. Une victoire et une domination sans appel pour ces spécialistes du double…

Crédit photos : @ATPTour_ES, @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

Wim Fissette : « L’aspect mental est très important pour Naomi »

#AO2021 – L’actu de l’Open d’Australie en décalé n°12 : Quand Daniil Medvedev fait taire la véhémence de Stefanos Tsitsipas

3 réflexions au sujet de “#AO2021 – L’actu de l’Open d’Australie en décalé n°13 : Naomi Osaka, nouvelle patronne du circuit féminin ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s