Interviews

Nick Kyrgios : « Je voulais juste m’éloigner complètement du tennis »

La semaine prochaine, l’Australien Nick Kyrgios (n°47) sera enfin de retour à la compétition, chez lui en Australie, après de longs mois de pause forcée à cause de l’épidémie de Coronavirus. Dans des propos relayés par The Age, le bad boy du tennis masculin a expliqué pourquoi il avait fait ce choix et ce qu’il attend de son retour, qui se fera sur l’un des deux tournois ATP 250 à Melbourne.


Au cours de l’année 2020, le joueur australien Nick Kyrgios (n°47) a passé les cinq premiers mois de sa pause d’environ un an sans toucher une seule fois sa raquette. Les joueurs de tennis ont l’habitude de ne pas passer plus de deux semaines dans une même ville, mais lorsque la COVID-19 a interrompu le circuit ATP, Nick Kyrgios a pris un congé sabbatique dont il rêvait depuis quelques temps. La star controversée du tennis masculin a ainsi posé un pied à terre chez lui, à Canberra, et a tourné son attention vers d’autres activités. « En fait, je n’ai pas touché à une raquette pendant les quatre ou cinq premiers mois de quarantaine », a déclaré le 47ème joueur mondial dans des propos relayés par The Age. « Je voulais juste m’en éloigner complètement et c’était en fait difficile de recommencer, je ne vais pas mentir. J’ai eu une chance incroyable. Je viens de Canberra et, honnêtement, c’était la meilleure partie du monde pendant tout ça. Il n’y avait pas de restrictions là-bas pendant sept mois et j’ai eu une chance incroyable d’être là avec ma famille et mes amis et de me remettre à tout faire. Je me sens mentalement rafraîchi et prêt à repartir. »

Selon ses propres mots, le tennis n’a pas manqué « du tout » à Nick Kyrgios. Mais cela ne signifie pas que le désir de compétition ne se manifestera pas lorsqu’il reviendra sur le court pendant les différents tournois qui auront lieu à Melbourne, dont l’Open d’Australie. Au cours des deux derniers mois, il a passé environ deux heures par jour sur le court avec son compatriote Jordan Thompson (n°52). À ses yeux, cette préparation a été suffisante pour un Grand Chelem à domicile. « Je ne suis pas une bonne comparaison avec les autres joueurs, vraiment, concernant le nombre d’heures que j’ai passé sur le terrain », a expliqué Kyrgios. « Je ne suis pas du genre à sortir et à frapper quatre ou cinq heures par jour, de toute façon. Je me sens bien mentalement si je suis dans un endroit où je veux jouer et me sentir frais. Alors, je jouerai toujours bien. Je ne suis pas le genre de personne qui a besoin de jouer beaucoup de matches avant un Grand Chelem. Je frappe probablement deux heures par jour depuis quelques mois. C’est beaucoup, à mon avis. Je ne prends pas du tout cela pour acquis non plus. C’est l’Open d’Australie. Je suis extrêmement chanceux d’être à nouveau ici. »

Nick Kyrgios a sa part de rivalités sur le circuit et il a été le premier à admettre qu’aucun de ses collègues ne lui avait manqué. Joueur passionné de PS5, qui utilise souvent les réseaux sociaux pour parler de Call of Duty, le joueur de 25 ans a mis en avant son esprit de compétition avec une manette entre les mains. « Je jouais à des jeux et ce genre de choses et j’avais un avantage sur la concurrence », a-t-il déclaré. « Cela ne m’a pas vraiment manqué de jouer en match. Je ne pensais pas du tout au tennis. J’étais en train de vivre plusieurs choses hors du court – ma mère n’est pas en très bonne santé. Je me concentrais simplement sur des choses qui comptent vraiment pour moi. Le tennis n’est pas ma priorité absolue. Je n’ai jamais été bon pour me fixer des objectifs et vous connaissez ma carrière, je n’ai jamais été du genre à vouloir atteindre un certain classement ou atteindre un certain résultat dans un tournoi. » Maintenant qu’il va faire son retour à Melbourne Park, Kyrgios a expliqué que pour lui, c’était comme si c’était hier qu’il avait perdu contre Rafael Nadal (n°2) dans ce qui était l’un des événements télévisés les plus regardés de l’année en Australie. Sa capacité à se qualifier de nouveau pour la deuxième semaine de son Grand Chelem à domicile est une question à laquelle il ne peut évidemment pas répondre. « Je ne sais pas combien d’années j’ai joué, mais j’ai vraiment l’impression d’être un vétéran du circuit et c’est excitant chaque fois que vous avez l’occasion de jouer un Grand Chelem », a-t-il expliqué. « Je suis ravi d’être là à nouveau et je suis ravi de jouer. C’est une chose à laquelle j’ai consacré toute ma vie. Nous verrons comment ça se passera. J’espère que je pourrai avoir de bons résultats. »

Crédit photos : @AustralianOpen, @TennisWorlden, @TennisAustralia

À LIRE AUSSI :

Günter Bresnik évoque sa collaboration à venir avec Gaël Monfils

Open d’Australie – Une sortie de quarantaine échelonnée, qui n’est pas au goût de tout le monde

5 réflexions au sujet de “Nick Kyrgios : « Je voulais juste m’éloigner complètement du tennis »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s