Analyses

Open d’Australie – La colère monte à Melbourne avec la découvert d’un quatrième cas positif à la COVID-19

L’Open d’Australie est sous le choc, avec une quatrième personne testée positive à la COVID-19, plus de 100 membres du personnel et des joueurs en quarantaine totale pendant 14 jours et certains joueurs qui ont déjà été mis en garde après des violations mineures de cette quarantaine. En somme, le succès du premier Grand Chelem de la saison semble être en jeu et les règles strictes imposées par Tennis Australia sont remises en cause.


Ce dimanche, un journaliste télé qui était sur un vol charter au départ de Los Angeles est devenu la quatrième personne se rendant à Melbourne à être testée positive au Coronavirus, envoyant soixante-deux de ses contacts proches en quarantaine à l’hôtel. Quarante-sept joueurs sur deux vols avaient déjà été contraints de s’enfermer complètement pendant deux semaines, à compter de samedi, après que deux des vols charters transportant des joueurs à destination de Melbourne aient confirmé des cas de COVID-19. Vingt-trois de ces joueurs étaient sur un vol au départ d’Abu Dhabi. Sur les quatre cas confirmés, trois se sont rendus en Australie depuis Los Angeles. Sylvain Bruneau, entraîneur de la Canadienne Bianca Andreescu (n°7), a déclaré qu’il avait été testé positif depuis Abu Dhabi. Des stars du tennis telles que Novak Djokovic (n°1), Rafael Nadal (n°2), Serena Williams (n°11) et Naomi Osaka (n°3) sont en quarantaine à Adélaïde, où ils auraient accès à un gymnase et pourraient emmener tout leur personnel sur les terrains d’entraînement. La frustration a conduit certains joueurs à se plaindre, sur les réseaux sociaux, du fait que les règles n’avaient pas entièrement été expliquées avant leur embarquement pour l’Australie. La Kazakhe Yulia Putintseva (n°28) a notamment écrit sur Twitter : « Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi personne ne nous a jamais dit que si une personne à bord est positif, alors tout l’avion doit être isolé. J’aurais réfléchi à deux fois avant de venir ici. » La Roumaine Sorana Cirstea (n°71) a également donné son avis, écrivant : « S’ils nous avaient dit cette règle avant, je n’aurais pas joué en Australie. Je serais restée à la maison. Ils nous ont dit que nous serions un cas contact seulement si notre équipe était assise à proximité d’une personne testée positive. »

Cependant, d’autres joueurs ne sont pas exactement du même avis. Artem Sitak, joueur de double néo-zélandais, a déclaré que les organisateurs avaient informé les joueurs des risques. « Je pense que nous devons mettre certaines choses en perspective, parce que beaucoup d’Australiens ne peuvent actuellement pas rentrer chez eux à cause des restrictions et nous, en tant qu’étrangers – plus de mille personnes en Australie -, nous allons participer à un Grand Chelem en gagnant beaucoup d’argent », a-t-il déclaré sur son compte Instagram. La commissaire de la quarantaine dans l’Etat de Victoria, Emma Cassar, a promis que le programme de quarantaine de l’hôtel ne serait pas « édulcoré » malgré les plaintes des joueurs. Elle a déclaré que son département avait dit « très clairement » à Tennis Australia qu’en cas de cas positif sur un vol, tous les passagers et l’équipage seraient considérés comme cas contact et devaient s’isoler. Elle a également révélé que certains joueurs et membres du personnel avaient été officiellement mis en garde après des « actes de faible niveau mais dangereux » qui enfreignaient les règles de quarantaine. Les infractions peuvent entraîner des amendes jusqu’à 20 000 $. Craig Tiley, le directeur de l’Open d’Australie, a déclaré ce dimanche à l’émission Today que Tennis Australia travaillerait avec les joueurs pour éventuellement effectuer quelques ajustements sur le calendrier des tournois devant avoir lieu avant le Grand Chelem australien. « Nous prévoyons toujours de débuter l’Open d’Australie le 8 février, nous avons du temps jusque-là », a-t-il déclaré. « Nous sommes en train de revoir le calendrier pour voir ce que nous pouvons faire pour aider ces joueurs, mais ce n’est évidemment pas quelque chose que nous voulions voir arriver. Nous espérions que chaque vol se déroulerait sans problème. Mais nous sommes dans cette situation et nous devons y faire face. Et nous continuerons de faire de notre mieux pour que ces joueurs se trouvent dans une situation qui, si elle n’est pas excellente, soit acceptable. »

De son côté, la ministre de l’Énergie et de l’Environnement de l’Etat de Victoria, Lily D’Ambrosio, a défendu la façon dont son gouvernement a géré la promesse de tenue du premier Grand Chelem de la saison. Elle a défendu sa décision d’autoriser 1 240 joueurs, officiels et personnel de soutien en Australie. L’Open d’Australie est un des événements sportifs « les plus importants » du calendrier mondial et le gouvernement a été « vigilant » pour atténuer les risques associés au tournoi, a-t-elle notamment déclaré. Elle a continué à défendre la décision d’autoriser les joueurs et le personnel d’entrer en Australie tandis que des milliers de Victoriens restent exclus de l’État en raison de la fermeture des frontières. « Nous savons ce que c’est que d’être enfermé à Victoria, d’autres États le comprennent chaque jour », a-t-elle ajouté. « Il s’agit de donner la priorité à la santé de notre communauté, en travaillant selon des conseils de santé très clairs pour nous protéger contre la COVID et pour garder l’Etat de Victoria ouvert. » Enfin, notez que l’entraînement des joueurs a été retardé ce dimanche car les autorités sanitaires attendaient l’arrivée des résultats des tests de certaines personnes. Ces résultats sont désormais attendus demain lundi. En attendant, les joueuses et les joueurs doivent prendre leur mal en patience et profiter des plages d’entraînement qu’ils auront dans les jours à venir pour se préparer au mieux pour le top départ, qui doit avoir lieu au début du mois de février.

Crédit photo : @toisports

À LIRE AUSSI :

Fils de Petr Korda, Sebastian Korda cherche à faire mieux que son père

Andy Murray a-t-il une chance de pouvoir disputer l’Open d’Australie en février prochain ?

5 réflexions au sujet de “Open d’Australie – La colère monte à Melbourne avec la découvert d’un quatrième cas positif à la COVID-19”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s