Reportages

Open d’Australie – Pour Elliot Benchetrit, la contamination au Coronavirus provient des employés de l’hôtel des joueurs à Doha

Si vous lisez régulièrement notre blog, vous connaissez déjà les faits : ce lundi, Elliot Benchetrit (n°221) a perdu au premier tour des qualifications de l’Open d’Australie face à un joueur testé positif au Coronavirus pendant la rencontre ! Voici donc sa version des faits, son point de vue sur cette histoire incroyable… mais vraie.


Le joueur marocain Elliot Benchetrit (n°221) se souviendra longtemps de son premier match lors des qualifications de l’Open d’Australie, disputées exceptionnellement en ce mois de janvier 2021 à Doha. Ainsi, le joueur de 22 ans a joué et perdu, ce lundi, contre l’Américain Denis Kudla (n°114) en deux sets 6-4, 6-3, alors que ce dernier était contrôlé positif à la COVID-19. Seulement, le résultat est tombé… pendant la rencontre, alors que Kudla menait 5 jeux à 3 ai deuxième set ! Cette histoire incroyable, Elliot Benchetrit l’a racontée sur son compte Instagram avant de donner plus de détails à nos confrères de Tennis Majors. Le début de l’histoire a été raconté par le joueur lui-même, en story sur Instagram. Le Marocain explique que s’il avait remporté le jeu à 5-3 pour recoller à 5-4, il aurait été désigné vainqueur de la rencontre ! Malheureusement pour lui, Denis Kudla a pu conclure le match, mais l’Américain est désormais exclu des qualifications de l’Open d’Australie et obligé de se mettre en quarantaine à Doha. « La règle était de finir le jeu en cours avant l’arrêt du match et c’était justement lors du dernier jeu du match, donc il a été désigné vainqueur », a expliqué Elliot Benchetrit au téléphone à nos confrères. Par ailleurs, le 221ème joueur mondial pourrait subir le même sort. En effet, il a expliqué sur Instagram qu’il était dans l’attente de savoir s’il était considéré comme cas contact ou non. Si tel était le cas, il devrait se confiner dans sa chambre d’hôtel, à Doha, pendant au moins dix jours. Cependant, il a tenu à rester positif.

La question qui se pose est pourtant la suivante : pourquoi Denis Kudla a-t-il été autorisé à jouer alors qu’il n’avait pas eu le résultat de son test ? Pour Elliot Benchetrit, voilà qui est un problème de taille. « Le concept d’un test est d’avoir l’information en amont pour ne pas mettre en danger le juge de ligne, l’adversaire, ou tout simplement chaque personne que le joueur peut croiser avant ou après son match », a-t-il ajouté. « Il y a aussi des lucky losers qui attendent un forfait pour pouvoir jouer, qui ont fait le déplacement pour rien. Le tableau est tronqué, il va y avoir un joueur au troisième tour des qualifications en ayant joué qu’un seul match, c’est aussi le problème. » L’Allemand Dustin Brown (n°261), lui aussi présent à Doha pour disputer les qualifications de l’Open d’Australie, a réagi à cette affaire sur son compte Twitter : « C’était le deuxième test que tous les joueurs ont fait hier … Même s’il a été dit que ‘le délai d’exécution prévu est d’environ 8 à 14 heures’, cela n’a pas été le cas dans la plupart des cas… De nombreux joueurs attendaient leurs premiers résultats de test (dans leurs chambres) pendant plus de 24h. »

Selon Elliot Benchetrit, la raison de la contamination de Denis Kudla – et d’autres joueurs, dont l’Argentin Francisco Cerundolo (n°134) – proviendrait de l’hôtel où les joueurs sont logés. Et où ils ont été confinés aux étages, utilisant le même ascenseur que le personnel de cet hôtel. « On utilise les ascenseurs de service du personnel, pour ne pas croiser les clients », a précisé le joueur marocain. « Et pas mal de joueurs soupçonnent le personnel de l’hôtel, qui n’est pas testé aussi régulièrement que nous, d’être la cause de la contamination de certains joueurs. C’est pour ça que de plus en plus de joueurs sont testés positifs. » Comme évoqué, Cerundolo a annoncé ce lundi sur son compte Twitter qu’il a également été testé positif. « Avant d’arriver à Doha, chaque joueur a dû faire un test dans son pays et nous avons également fait un deuxième test en arrivant sur place », a expliqué Benchetrit. « Pour Kudla et pour les autres, il s’agissait du troisième test donc c’est une quasi certitude qu’il n’était pas positif avant d’arriver ici et qu’il a été contaminé à Doha. » En définitive, cette situation profite à deux joueurs, qualifiés d’office pour le troisième tour des qualifications : l’Australien Dane Sweeney (n°794), qui a bénéficié d’une invitation de la part des organisateurs, et l’Espagnol Mario Vilella Martinez (n°186).

Crédit photo : @journal_tennis

À LIRE AUSSI :

Sur quelles chaînes pourrez-vous regarder le tennis en 2021 ?

L’incroyable histoire de Christian Harrison, opéré huit fois mais toujours debout…

4 réflexions au sujet de “Open d’Australie – Pour Elliot Benchetrit, la contamination au Coronavirus provient des employés de l’hôtel des joueurs à Doha”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s