Reportages

Thanasi Kokkinakis, un retour attendu à l’Australian Open

Âgé de seulement 24 ans, l’Australien Thanasi Kokkinakis (n°260) a déjà connu de nombreuses blessures, peut-être même un trop grand nombre pour son âge. Après de multiples tentatives de retour à la compétition, il pourra enfin revenir à domicile, chez lui en Australie. Bénéficiaire d’une wild card pour l’Australian Open (8-21 février 2021), il pourra enfin rejouer devant son public, ce qui représente un mal pour un bien.


Il n’y a pas si longtemps – et pourtant cela semble si loin -, le joueur australien Thanasi Kokkinakis (n°260) était considéré comme l’un des jeunes joueurs les plus prometteurs du circuit. Par ailleurs, il faisait partie d’un duo australien qui promettait de s’imposer parmi l’élite du circuit si leur progression sur le circuit Juniors était transférée sur le circuit ATP. Ce duo, il le formait avec un joueur dont tout le monde connaît aujourd’hui le nom, dans le monde entier : Nick Kyrgios (n°45). Cependant, leurs chemins se sont séparés et l’époque où ils s’affrontaient en finale de l’Australian Open chez les Juniors, en 2013, semble bien loin. Un an plus tard, en 2014, Kyrgios remportait la première grande victoire de sa carrière, contre un certain Rafael Nadal (n°2) à Wimbledon. Pendant ce temps, les progrès de Kokkinakis étaient plus lents, sans grands résultats. Tout semblait s’améliorer au cours de l’année 2015, qui fut la plus prometteuse pour le jeune australien : quatrième tour à Indian Wells, première victoire à l’Australian Open, en Coupe Davis et à Roland-Garros, et une entrée dans le Top 100 par la grande porte.

Mais les choses se sont ensuite gâtées. Thanasi Kokkinakis n’a pas réalisé une saison 2016 à la hauteur de ses attentes, suite à une blessure à l’épaule gauche. Lorsqu’il a voulu revenir à la compétition, s’efforçant d’être présent aux Jeux Olympiques de Rio pour représenter son pays (sans succès, puisqu’il avait échoué dès le premier tour), il a rencontré un nouveau problème, en l’occurrence une fatigue thoracique qui l’a mené hors des courts pour le reste de l’année. Le joueur australien a attribué ces blessures à une seule raison : la vanité. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ces blessures sont nées du désir de l’Australien d’ajouter plus de volume qu’il n’aurait dû à son corps, afin qu’il puisse montrer de meilleurs biceps dans les débardeurs que la marque Nike lui avait promis. En 2017, alors que le monde semblait l’avoir oublié, Kokkinakis est revenu sur le circuit et a disputé sa première et unique finale ATP à ce jour, lors du tournoi de Los Cabos. Comme si cela ne suffisait pas, le jeune australien a signé l’une des grandes surprises de l’année en battant Roger Federer (n°5) au Masters 1000 de Miami, l’année suivante, en 2018. Cependant, les apparitions de Kokkinakis sur le circuit ont une nouvelle fois été fragmentées par des blessures, certains aussi graves que la mononucléose qui lui a fait perdre jusqu’à onze kilos. Son corps ne lui a jamais permis de se concentrer uniquement sur son tennis. Jusqu’à aujourd’hui.

A l’aube de la saison 2021, les nouvelles semblent enfin être positives. En effet, Thanasi Kokkinakis fera partie des joueurs présent à l’Australian Open, grâce à une invitation. Personne ne semble la mériter plus que lui : après avoir subi plusieurs épreuves année après année, les pièces du puzzle commencent à s’assembler. « Je n’ai jamais été en aussi bonne santé qu’en ce moment », a déclaré le joueur de 24 ans à 9News. « Je ressens presque un soulagement de pouvoir être en Australie. L’Open est sans aucun doute mon événement préféré de l’année, l’ambiance est comme aucune autre que j’ai jamais vécue. Je me souviens encore de mon match contre Gulbis, avec les gens qui devenaient fous dans les gradins. » Ce duel contre le joueur letton remonte à 2015. Il avait alors 18 ans. Cela fait un long moment qu’il n’a plus vécu une expérience comme celle-ci ; il pourrait la revivre dans quelques semaines.

« L’année 2020 a probablement été l’année où j’ai été dans ma meilleure forme », a ajouté Kokkinakis. « Je n’ai pu jouer aucun tournoi, mais cela m’a donné l’opportunité de ne pas me précipiter après ma dernière blessure. » Actuellement, Thanasi Kokkinakis prépare le premier Grand Chelem de la saison à Adélaïde avec son compatriote Alex Bolt (n°171), lui aussi bénéficiaire d’une wild card. Sur le circuit ATP, on trouve de nombreux exemples de jeunes joueurs qui n’ont pu confirmer chez les seniors suite à des blessures. Cependant, on ne saura peut-être jamais si Kokkinakis aurait pu devenir plus tôt un très grand joueur sans tous les pépins physiques qu’il a connus. Ce qui se profile devant lui sera comme un cadeau, lui qui a connu des blessures que certains ne connaissent pas tout au long de leur carrière. Mais le talent, la confiance en soi et l’ambition ont toujours été au rendez-vous. Thanasi Kokkinakis a encore le temps de confirmer tous les espoirs placés en lui.

Crédit photo : @atptour

À LIRE AUSSI :

Jo-Wilfried Tsonga et Harold Mayot n’iront pas à Melbourne

Indian Wells absent de la suite du calendrier ATP, alors que Miami apparaît bien au programme

4 réflexions au sujet de “Thanasi Kokkinakis, un retour attendu à l’Australian Open”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s