Infos

Challenger – Le BNP Paribas Primrose prend les devants et annule son édition 2021

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le BNP Paribas Primrose, le Challenger 125 disputé tous les ans à Bordeaux quelques jours avant Roland-Garros, revêt une importance pour nous. En effet, notre rédacteur en chef est originaire de cette belle ville du sud-ouest et nous avons eu la chance d’y voir évoluer plusieurs champions ces dernières années. Voilà pourquoi nous partageons cette information regrettable concernant l’annulation, pour la deuxième année consécutive, d’un des Challengers les plus importants sur terre battue du printemps.


Tous les ans, au mois de mai, le BNP Paribas Primrose permet aux joueurs évoluant sur le circuit Challenger de peaufiner leur préparation à quelques jours du début de Roland-Garros. Cet événement sportif attire ainsi pas moins de 30 000 spectateurs, avec des tribunes toujours bien garnies lors des demi-finales et de la finale. Depuis son retour au calendrier Challenger en 2008, le tournoi n’a cessé de grandir et il est aujourd’hui devenu un Challenger 125, la catégorie la plus haute du circuit secondaire. Plusieurs joueurs français y ont d’ailleurs triomphé en simple : Marc Gicquel (2009 et 2011), Richard Gasquet (2010), Gaël Monfils (2013), Julien Benneteau (2014) et le dernier en date, Lucas Pouille (2019). Notez que d’autres noms plus ou moins connus du grand public sont venus ajouter leur nom au palmarès, comme l’Australien Thanasi Kokkinakis (2015), le Belge Steve Darcis (2017) ou encore l’Américain Reilly Opelka (2018). En double, les Tricolores ne sont pas en reste : Nicolas Mahut et Edouard Roger-Vasselin s’étaient imposés en 2010, alors que Grégoire Barrere et Quentin Halys ont triomphé en 2019. Sans oublier Marc Gicquel, qui a gagné en double en 2014 avec l’Ukrainien Sergiy Stakhovsky.

Seulement, cette année, le Coronavirus est passé par là et a obligé les organisateurs du tournoi à l’annuler, purement et simplement. Cette semaine, le nouveau président Emmanuel Cruse a pris une décision qui décevra les fans de tennis du sud-ouest : une nouvelle annulation pour 2021, qu’il a tenu à expliquer dans les colonnes du journal Sud-Ouest. « La Villa Primrose et l’agence Côte Ouest ont pris la décision d’annuler l’édition 2021 du tournoi BNP Paribas Primrose qui devait se tenir du 10 au 16 mai prochain », a ainsi affirmé le club de la Villa Primrose dans un communiqué. « En effet, les conditions sanitaires incertaines, les restrictions événementielles ainsi que les probables conséquences budgétaires ne nous permettent pas à ce stade de maintenir l’organisation de l’une des plus prestigieuses épreuves Challenger 125 de l’ATP Tour. À cinq mois du tournoi, dans un tel contexte, nous estimons que les risques financiers pris par nos structures respectives, ainsi que par l’ensemble de nos partenaires, publics et privés, sont trop importants », a de son côté poursuivit l’organisateur de l’événement. Avant d’ajouter qu’il « regrette évidemment cette décision » et préfère « concentrer [ses] efforts dès aujourd’hui sur l’édition 2022, avec la ferme volonté de réinstaller durablement notre événement dans le paysage sportif et économique local. » Président depuis le 15 octobre du premier club de tennis de la région, Emmanuel Cruse (qui a succédé à Bernard Dupouy) poursuivait certainement d’autres rêves que de fermer le club bordelais une semaine après sa prise de fonction.

Ainsi, à cause de la Covid-19,  l’équipe de Primrose, en accord avec son partenaire principal, la BNP (15 % du budget de l’événement), a décidé de se résoudre à ne pas mettre sur pied ce tournoi exceptionnel. « Localement, nous pouvons aussi comprendre que nos partenaires économiques ont d’autres priorités et soucis à résoudre », a insisté le président du club. « Il s’agit pour certains de sauver un bilan, des emplois. Au mieux, ceux que j’ai eus au téléphone auraient pu certifier leur participation à la mi-mars… Trop tard pour éviter d’engager indûment des dépenses. Nous défendons donc une décision de saine gestion, autant qu’une position morale. Face à tant d’incertitudes, le tennis, même si nous l’aimons, reste un loisir. » Cette décision se comprend quand on sait que le BNP Paribas Primrose fédère 250 entreprises locales autour de son rendez-vous phare. Leur engagement assure deux tiers du budget du tournoi, lequel attire 25 000 à 30 000 spectateurs et sert entre 400 et 600 repas par jour pendant une semaine. Une grosse machine qu’il faut savoir arrêter à temps. Enfin, l’inconnue est totale quant aux jauges de public qui seront autorisées en mai. Comment, dès lors, commercialiser sereinement les places et les loges ? Sachant, là encore, que la billetterie représente 10 % du prévisionnel. Emmanuel Cruse, présent sur le plateau de la télévision locale TV7 ce jeudi, a tout de même tenu à rassurer : toute l’équipe du BNP Paribas Primrose se concentre dès aujourd’hui à la tenue d’un tournoi en 2022, qui se voudra exceptionnelle après deux ans de disette.

Crédit photos : @BNPPPrimrose, @SudOuest_Sport

À LIRE AUSSI :

Après trois opérations du genou, Juan Martin Del Potro opte pour les cellules souches

WTA Player Awards : Sofia Kenin élue meilleure joueuse de l’année

2 réflexions au sujet de “Challenger – Le BNP Paribas Primrose prend les devants et annule son édition 2021”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s