Interviews

Lorenzo Musetti : « J’ai beaucoup appris sur la façon de gérer la pression »

Au cours d’une récente interview, l’espoir italien Lorenzo Musetti (n°127), âgé de 18 ans, a évoqué sa progression durant cette saison 2020 qui vient de se terminer. Grâce à ses premières victoires sur le circuit ATP, il a notamment reconnu s’être beaucoup amélioré sur le plan mental et en ce qui concerne la gestion de ses émotions.


Vainqueur de l’Australian Open chez les Juniors en janvier 2019, le jeune italien Lorenzo Musetti (n°127) a bin progressé depuis. L’Italie peut d’ailleurs compter sur lui, aux côtés de son compatriote Jannik Sinner (n°37), pour entretenir la flamme du tennis dans leur pays pour les années à venir. En 2020, alors qu’il se faisait les dents sur le circuit Challenger, Musetti a disputé deux tournois ATP, glanant ses premières victoires et démontrant déjà un talent brut qu’il faudra, comme un diamant, polir pour n’en tirer que le meilleur. En effet, l’Italien s’était extirpé des qualifications du Masters 1000 de Rome en septembre dernier, avant d’atteindre le troisième tour. Puis, au tournoi ATP 250 de Sardaigne, il avait même atteint les demi-finales, ne perdant que sur abandon face au Serbe Laslo Djere (n°57).

Du côté de Rome, il avait notamment éliminé le Suisse Stan Wawrinka (n°18) pour devenir le premier joueur né en 2002 à remporter une victoire sur le circuit principal, hors qualifications. « J’ai vu Stan jouer à la télévision et je sais que c’est un joueur difficile à battre », a déclaré Lorenzo Musetti pour nos confrères italiens d’Ubitennis. « Le premier set était presque parfait. Dans le deuxième set, il a essayé de mieux jouer et d’élever son niveau. Il était concentré et déterminé à le gagner, mais j’ai bien servi et j’ai trouvé les bons angles. Je pense que le service a été la clé qui m’a propulsé sur le bon chemin. Je mettrais ma victoire sur Wawrinka avant celle que j’ai remportée contre Nishikori (au deuxième tour à Rome, ndlr). C’était une surprise. J’ai très bien joué dans le premier set et je pense qu’il ne s’y attendait pas. Puis dans le second, il a essayé de revenir, mais j’ai tenu le coup et j’ai gagné le tie-break. J’aimerais certainement revivre ces moments au Foro Italico. »

Ensuite, le joueur transalpin est devenu le plus jeune demi-finaliste de la saison au tournoi ATP 250 de Sardaigne, en octobre dernier sur terre battue. Bénéficiaire d’une wild card, il avait dû abandonner à cause d’une blessure à l’épaule droite. Auparavant, en quarts de finale, il était revenu de 0-4 à 6-4 dans le deuxième set pour battre l’Allemand Yannick Hanfmann (n°98). « C’était incroyable », s’est souvenu le 127ème joueur mondial. « Je venais ici pour essayer d’aller aussi loin que possible, mais j’ai vécu mon meilleur moment en Sardaigne. J’y ai joué mon meilleur tennis. Je pense que mes belles semaines à Rome et Forlì m’ont amené à un haut niveau de confiance pour me maintenir au niveau. J’ai beaucoup appris sur la façon de gérer la pression au cours des matches et comment me comporter sur le court. » Travailleur acharné, ce grand fan de Roger Federer tentera de poursuivre sa progression en 2021 et à coup sûr, il sera un joueur à suivre.

Crédit photos : @SPerezBlundi, @Hugz_24

À LIRE AUSSI :

Rotterdam – Un tournoi en danger en raison d’un Australian Open décalé dans le temps ?

Qui sont ces cinq joueurs du Top 50 qui n’ont toujours pas remporté de trophées ?

5 réflexions au sujet de “Lorenzo Musetti : « J’ai beaucoup appris sur la façon de gérer la pression »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s