Interviews

Gilles Cervara : « Daniil Medvedev est prêt à mourir pour gagner »

Vous le savez désormais, Gilles Cervara est l’entraîneur du joueur russe Daniil Medvedev (n°4), qui vient de ponctuer sa saison 2020 par une victoire aux ATP Finals, après avoir remporté deux semaines auparavant le Rolex Paris Masters. En interview, il est ainsi revenu sur cet incroyable doublé Bercy-Masters, qui s’est visiblement construit autour d’une discussion forte avant le Masters 1000 parisien.


Avant de réaliser un incroyable doublé Bercy-Masters, le Russe Daniil Medvedev (n°4) était en difficultés. Il faut dire qu’il n’avait pas connu une saison à la hauteur de ses attentes, après s’être révélé au cours de l’exercice 2019. Ce dimanche, il s’est imposé en finale des ATP Finals, à Londres, face au n°3 mondial Dominic Thiem. Son entraîneur, Gilles Cervara, s’est d’ailleurs confié au cours d’un entretien avec nos confrères du quotidien L’Equipe, sur une discussion qu’il a eue avec son poulain juste avant le Rolex Paris Masters. « C’était difficile de l’anticiper, mais avec Daniil je ne peux pas être surpris de tout ça », a-t-il notamment déclaré. « Encore une fois, la discussion que j’avais eue avec lui avant Bercy a été très importante. Je lui avais dit que je le pensais capable de tout. C’est-à-dire gagner des titres. Quand je repense à ces mots, je les pensais vraiment. Donc non, je ne suis pas surpris connaissant Daniil. Il a du génie en lui. Et quand ce génie-là s’exprime, il est capable de tout gagner. Il l’a prouvé à Bercy et il l’a prouvé au Masters en battant les numéros 1, 2 et 3 mondiaux. Ça valide ces paroles. » D’ailleurs, le joueur de 24 ans avait mal commencé à Bercy, n’ayant pas de sensations lors de son match contre Kevin Anderson (n°81) et perdant le premier set face à Alex De Minaur (n°23). « Ces deux matches-là sont les premiers gros obstacles franchis qui le mettent dans cette dynamique », a reconnu Gilles Cervara. « Ce sont des matches très importants. Après, une fois que tu les as passés, il n’y a qu’en te confrontant à un niveau encore plus fort que tu peux te rendre compte si tu es capable d’aller au bout des tournois. Mais ces deux matches ont été capitaux. Il aurait pu se casser les dents sur ces matches-là et c’était terminé. Quand il s’en est sorti, c’était : ‘c’est bon, il a passé le plus difficile, il est dans le bain, il accepte la difficulté et il va pouvoir exprimer son potentiel.’ Une fois qu’il les a franchis, son génie s’est mis en place. »

Au cours de l’interview, le journaliste a demandé à Gilles Cervara d’expliquer comment Daniil Medvedev avait vécu cette discussion qui s’est produite juste avant le Masters 1000 de Paris-Bercy. « Ça n’a pas été dur à encaisser », a expliqué l’entraîneur français. « Ce n’était pas une discussion pour faire mal. Je ne l’engueule pas Daniil, c’est très rare. Il est assez mature pour comprendre les choses. Je ne fonctionne pas dans l’engueulade avec Daniil, ce n’est pas ma façon de fonctionner. J’estime que gueuler n’est pas quelque chose de salvateur, même si parfois il faut le faire. Là, c’était une discussion très subtile pour essayer de toucher le côté profond de l’intelligence de Daniil. C’est ce qu’on a su faire dans cette discussion : c’est parce que j’ai touché exactement où il fallait qu’il a été réceptif. » En parlant de toucher où il fallait, cela mérite bien quelques précisons : « Si j’ai pu toucher à cet endroit subtil, c’est parce qu’il fait un travail mental qui permet d’ouvrir ces canaux-là. S’il n’y a pas ce travail en amont avec Francisca Dauzet (accompagnatrice de performance du 4ème mondial,ndlr), j’aurais beau parler de ça, l’impact ne serait pas le même. C’est un travail de l’invisible pas suffisamment mis en avant alors qu’il est tellement important. Mon travail n’aurait aucune valeur si ce travail là n’était pas fait. »

Comme nous l’avons montré hier à travers notre analyse de la finale, Daniil Medvedev est une sorte de caméléon, un joueur capable de s’adapter au jeu de ses adversaires pour les faire déjouer. « Oui à 100%… Si ce dont on vient de parler, ce côté mental, est en place », a tout de même tenu à préciser Gilles Cervara. « C’est là qu’il prouve qu’il a ces ressources en lui. Il est capable de ne pas mourir, oui. Mais au-delà de ça, et c’est mon expression, pas la sienne, c’est comme s’il était prêt à emmener l’autre dans la mort. Il est prêt à mourir pour gagner. C’est : ‘Je suis prêt à aller très, très, très loin, à voir si toi tu peux me suivre.’ Comme les meilleurs, Rafa, Thiem, Federer, Djokovic, Tsitsipas, sont capables de faire pour gagner. » On s’en souvient, au cours de l’été 2019, le Russe de 24 ans avait déjà connu plusieurs semaines exceptionnelles. De là à les comparer avec ce magnifique doublé réalisé en fin de saison 2020, il n’y a qu’un pas. « Il y a une progression », a cependant précisé son coach. « Je n’ai pas envie de comparer avec 2019, mais ce que j’ai vu de Daniil avant Bercy et après Bercy me laisse penser que oui, il a progressé. S’il n’avait pas progressé, s’il n’avait pas pris une autre dimension, il n’aurait pas fait ce qu’il a fait là. Il y a un avant et un après Bercy, malgré ce qu’il avait déjà accompli l’année dernière. » Finalement, ce qu’il manque peut-être à ce géant russe d’1 mètre 98, c »est peut-être de trouver de la constance, pour reproduire ce qu’il vient de faire sur l’ensemble d’une saison. « Il est de plus en plus capable de le faire », a déclaré Gilles Cervara. « Après, ça ne se fait pas d’une année sur l’autre. Il faut s’installer à ce niveau-là. Djokovic ne l’a pas fait en un ou deux ans. Ça sera pareil pour Daniil. Sur les deux années qu’il vient de faire, il prouve qu’il s’installe dans la continuité et la durée. C’est de bon augure pour la suite, à mon sens. On n’est jamais sûrs de rien, mais il vient de prouver des choses exceptionnelles. »

Crédit photos : @tecnifibre, @atptour

À LIRE AUSSI :

Daniil Medvedev, une tactique adaptée à chacun de ses adversaires pour triompher aux ATP Finals

En deux saisons, Dominic Thiem a-t-il vraiment changé de dimension ?

3 réflexions au sujet de “Gilles Cervara : « Daniil Medvedev est prêt à mourir pour gagner »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s