Analyses

En deux saisons, Dominic Thiem a-t-il vraiment changé de dimension ?

Ce dimanche, l’Autrichien Dominic Thiem (n°3) disputera pour la deuxième année consécutive la finale des ATP Finals de Londres. Et pour la deuxième fois, il a éliminé Novak Djokovic (n°1) en demi-finales. Si on regarde ses statistiques ces deux dernières saisons, on peut même s’apercevoir qu’il a un ratio positif face à chacun des membres du Big Three. Alors, avec son premier titre du Grand Chelem décroché à l’US Open en septembre dernier, vient-il de passer dans une autre dimension ?


Du haut de ses 27 ans, l’Autrichien Dominic Thiem (n°3) semble atteindre le maximum de son potentiel. Cette année 2020, aussi particulière soit-elle, l’a vu atteindre des sommets : première entrée dans le Top 3 du classement ATP en mars, puis premier titre en Grand Chelem à l’US Open en septembre dernier (sans oublier sa finale à l’Australian Open en janvier). Ce samedi, en battant Novak Djokovic (n°1) en trois sets 7-5, 6-7 (10), 7-6 (5) en demi-finales des ATP Finals de Londres, il a remporté sa 300ème victoire sur le circuit. Par ailleurs, il a rejoint un club qui jusque-là ne comptait qu’un seul membre – Andy Murray -, celui des joueurs à compter cinq victoires ou plus face au Big Three composé de Djokovic, Rafael Nadal (n°2) et Roger Federer (n°5). « C’est très spécial pour moi », a d’ailleurs réagi le joueur autrichien après sa qualification pour la finale au sein de l’O2 Arena. « Battre les trois meilleurs joueurs de tous les temps, cinq fois chacun, est quelque chose de formidable pour moi. C’est une très belle statistique, mais comme je l’ai déjà dit, chaque match contre eux est un immense privilège. C’est une énorme opportunité d’apprendre et bien sûr, si vous battez ces gars-là, cela vous donne un énorme regain de confiance. »

Il y a encore quelques années, une telle statistique semblait improbable. Avant le début de la saison 2019, Dominic Thiem en était à un record de 7victoires pour 15 défaites contre les membres du Big Three. Aujourd’hui, il en est à 9 victoires pour seulement 3 défaites. Les choses ont donc bien changé en seulement deux saisons. Si on y regarde plus en détail, au cours des années 2019 et 2020, Thiem en est donc à 3 victoires pour 2 défaites face à Djokovic, 3 victoires pour 1 défaite face à Nadal et 3 victoires pour aucune défaite face à Federer. Seul petit bémol, deux de ces trois défaites ont été particulièrement douloureuses pour l’Autrichien, car elles ont eu lieu en finale de Grand Chelem (Roland-Garros 2019 face à Nadal et Australian Open 2020 contre Djokovic). Mais le plus important à retenir, c’est qu’il est allé chercher les meilleurs joueurs de l’histoire du tennis sur leur propre terrain de jeu. Ainsi, Thiem a déjà battu Nadal sur terre battue, Federer sur gazon et Djokovic sur dur et en indoor.

Si on ratisse plus large, on peut aussi comparer le bilan, de Dominic Thiem face à des membres du Top 10. Entre 2016 et fin 2018, il comptait 15 victoires pour 32 défaites. Depuis 2019, il a renversé la tendance, avec 17 victoires pour 8 défaites face au Top 10. Aujourd’hui âgé de 27 ans, le joueur autrichien semble être à l’apogée de son art. Certes, des joueurs exceptionnels comme Federer, Nadal et Djokovic ont atteint les sommets vers 23-24 ans, mais il n’a que trois ans de retard sur eux. En prenant en compte le fait qu’il s’est longtemps heurté à leur talent. Cependant, il a encore un bel avenir devant lui, sachant que les trois rois ne sont pas éternels et qu’ils ont tous dépassé ou s’approchent des 35 ans. Si ce dimanche il venait à remporter les ATP Finals face au Russe Daniil Medvedev (n°4), on pourrait alors considérer Dominic Thiem comme le joueur de l’année. En effet, il compterait un titre et une finale en Grand Chelem, et un titre aux Masters. ce qui le placerait, au terme d’une saison tronquée et en ce qui concerne les plus grands tournois, au-dessus du lot. Et si l’Autrichien visait ensuite la place de numéro un mondial dès la saison 2021 ?

Crédit photos : @atptour

À LIRE AUSSI :

Richard Gasquet penserait-il à la retraite ?

Grégoire Jacq : « Les Masters, c’est vraiment à part »

2 réflexions au sujet de “En deux saisons, Dominic Thiem a-t-il vraiment changé de dimension ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s