Analyses

Rafael Nadal et Novak Djokovic, un destin commun pour rallier les demi-finales des ATP Finals

Après quatre jours de compétition à Londres, les deux premiers joueurs mondiaux en sont rendus au même point, chacun de leur côté. Avec une victoire et une défaite chacun, ils n’ont plus le choix : ils doivent remporter leur troisième et dernière rencontre s’ils veulent disputer les demi-finales des ATP Finals et avoir une chance de se retrouver en finale dimanche. Cependant, ils n’ont pas montré la même attitude et si l’un inquiète, l’autre devrait s’en sortir.


Rafael Nadal, convaincant malgré la défaite face à Dominic Thiem

Mardi, Rafael Nadal (n°2) s’est montré convaincant malgré la dure défaite face à l’Autrichien Dominic Thiem (n°3), concédée en deux sets 7-6 (7), 7-6 (4) après deux heures et vingt-cinq minutes de jeu. S’il a mené dans la première manche, puis dans le premier jeu décisif, et pouvait être déçu de s’être fait remonter, il s’est battu comme un lion face à un adversaire des grands jours. En conférence de presse, il s’est d’ailleurs montré satisfait de son niveau de jeu. « C’était un grand match de tennis », a déclaré le Majorquin il y a deux jours. « Cela s’est décidé sur de petits détails. Félicitations à lui. Je pense qu’il a joué un match incroyable et j’ai bien joué aussi. Mon ressenti n’est pas négatif. J’ai perdu mais j’ai eu des occasions dans le premier et j’avais le break dans le second set. Rien à dire. Je suis content de la façon dont j’ai joué. Je pense que mes chances sont plus grandes d’avoir un bon résultat maintenant qu’il y a cinq jours parce que mon niveau de tennis, même si j’ai perdu aujourd’hui (mardi, ndlr), est bien plus élevé. »

Le prochain match, parlons-en. Pour se qualifier pour les demi-finales à Londres, le n°2 mondial n’a plus le choix : il doit battre le Grec Stefanos Tsitsipas (n°6), qui compte lui aussi une victoire et une défaite dans ces Masters. Et il a de quoi voir les choses avec un état d’esprit positif. en effet, l’Espagnol mène 6 à dans ses face-à-face avec le joueur grec, qui ne l’a battu qu’une fois, au Masters 1000 de Madrid (sur terre battue, donc) en 2019. Sur dur, Nadal a toujours gagné contre Tsitsipas, notamment aux ATP Finals l’année dernière, lors de la phase de poules (6-7 [4], 6-4, 7-5). Il ne s’attendra cependant pas à un match facile, mais le Grec connaît des hauts et des bas en cette saison 2020 : il n’a remporté aucun titre, même s’il a disputé la finale du tournoi ATP 500 de Hambourg et les demi-finales à Roland-Garros. En indoor, Tsitsipas a été moins convaincant, ne dépassant pas le deuxième tour, que ce soit au tournoi ATP 500 de Vienne ou au Rolex Paris Masters. Rafael Nadal a ainsi toutes les chances de prendre le dessus et de rallier les demi-finales. Réponse ce jeudi soir à partir de 21h.

Novak Djokovic, entre lassitude et problèmes en coulisses ?

Ce mercredi, Novak Djokovic (n°1) a en revanche été assez peu convaincant. Il semble avoir vite lâché, perdant face au Russe Daniil Medvedev (n°4) en deux sets 6-3, 6-3. En effet, il n’aura résisté que sept jeux, le temps de se faire breaker dans le premier set, avant un énorme trou noir qui aura duré… sept jeux, remporté s d’affilée par le joueur russe (de 2-3 à 6-3, 3-0). C’est surtout l’attitude du Serbe qui a marqué, lui qui n’a jamais semblé se rebeller et qui n’a, semble-t-il, pas voulu s’engager dans le combat face à un Medvedev qui a développé un jeu d’une grande qualité. « J’ai eu sept mauvais jeux d’affilée », a d’ailleurs reconnu le n°1 mondial en conférence de presse. « Tu ne peux pas te permettre cela quand tu joues l’un des meilleurs joueurs du monde. Il a été meilleur que moi, pas de doute là-dessus. Jusqu’à 3 partout il y a match, mais après le break, il était installé et moi j’ai commis trop de fautes directes. J’ai eu un quart d’heure où j’ai baissé de niveau, dans le jeu, sur le plan physique aussi. J’ai eu du mal à retrouver le bon rythme. Et c’était vraiment difficile de prendre son service. il a très bien servi, il bougeait bien, il ne m’a pas donné beaucoup de points gratuits. Ce n’était pas un grand match de ma part. J’aurais pu et dû faire mieux. Mais lui a joué à un haut niveau. » Nous sommes ainsi en droit de nous demander si Djokovic n’a pas l’esprit accaparé par d’autres problèmes que sa seule performance sur le court. En effet, plus tôt dans la journée, nous avions appris qu’il pourrait retourner au Conseil des joueurs de l’ATP, lui qui avait quitté cette instance pour créer la PTPA (Profesional Tennis Players Association). Même si cette candidature, selon le principal intéressé, ne serait pas de son fait, ça doit gamberger dans sa tête.

Ceci dit, si Novak Djokovic veut égaler le record de Roger Federer (n°5) et ses six titres aux Masters, il devra vite se reprendre dès vendredi. En effet, il sera opposé à l’Allemand Alexander Zverev (n°7), qui aura également les demi-finales en ligne de mire. Lui aussi en est à une victoire pour une défaite et tout est encore possible. L’issue de cette rencontre semble d’ailleurs assez floue. Les deux hommes en sont à 4-3 pour le Serbe dans leur face-à-face, mais ils ne se sont plus joués en indoor depuis les ATP Finals en 2018. Djokovic l’avait emporté en phase de poules mais Zverev avait pris sa revanche quelques jours plus tard en finale. Qui sera favori dans cette rencontre ? On ne peut pas le dire, les deux hommes connaissant quelques problèmes en dehors du court. Cependant, Alexander Zverev a enchaîné deux titres aux tournois ATP 250 de Cologne, puis une finale au Rolex Paris Masters. Si sa confiance a été touchée par la défaite contre Daniil Medvedev, il aura à cœur de se reprendre et ne rendra pas la tâche facile au n°1 mondial. Réponse ce vendredi à partir de 15h.

Qui disputera la finale à Londres dimanche ?

Difficile à dire, même si une tendance pourrait rapidement émerger. Dans le cas où les deux premiers joueurs mondiaux parviendraient à se qualifier pour les demies, ils auraient encore de gros combats à mener pour offrir une finale au sommet aux téléspectateurs. En effet, Rafael Nadal devra battre coup sur coup Stefanos Tsitsipas, puis Daniil Medvedev, qui est en grande forme en ce moment, en demies. De son côté, Novak Djokovic devra enchaîner une victoire face à Alexander Zverev puis une autre contre Dominic Thiem. Autrement dit, les deux finalistes du dernier US Open. Une mission qui s’annonce compliquée. Et si la finale opposait deux membres de la nouvelle génération ? En effet, nous voyons plus Medvedev et Thiem tirer leur épingle du jeu et se disputer le titre dimanche. D’ailleurs, notez que depuis 2015, ce titre qui est considéré comme le plus important après les tournois du Grand Chelem échappe au Big Three. Si Federer a remporté deux titres en 2010 et 2011, puis Djokovic quatre trophées de rang entre 2012 et 2015, depuis ce sont Andy Murray (2016), Grigor Dimitrov (2017), Alexander Zverev (2018) et Stefanos Tsitsipas (2019) qui se sont imposés. Alors, la tendance se confirmera-t-elle, avec un titre qui échappera une fois de plus à l’Espagnol (qui ne l’a jamais remporté) et au Serbe (qui échouera à égaler un des derniers records détenu par Federer) ?

Crédit photos : @Athique57, @atptour

À LIRE AUSSI :

Coronavirus – L’Australian Open menacé, un début de saison incertain et chamboulé ?

Edouard Roger-Vasselin : « Si on jouait samedi on n’avait pas de vol l’après-midi »

2 réflexions au sujet de “Rafael Nadal et Novak Djokovic, un destin commun pour rallier les demi-finales des ATP Finals”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s