Analyses, Non classé

Jannik Sinner, un premier titre ATP à Sofia et une promesse qui devrait être tenue s’il poursuit sa progression

Ce samedi, l’Italien Jannik Sinner (n°44) a remporté son tout premier titre sur le circuit ATP. Promis aux sommets depuis déjà quelques mois, il semble confirmer son potentiel, lui qui a encore une belle marge de progression. Il se souviendra d’ailleurs de sa saison 2020, malgré la crise sanitaire, et peut partir vers 2021 avec le plein de promesses.


Le joueur italien le plus jeune à remporter un titre ATP

La date du 14 novembre 2020 restera sûrement comme une pierre à l’édifice dans la carrière du joueur italien Jannik Sinner (n°44). S’il a remporté son premier titre sur le circuit ATP au tournoi ATP 250 de Sofia, en Bulgarie, il devrait en gagner bien d’autres plus prestigieux. Quoiqu’il en soit, pour sa première finale, il n’a pas flanché pour venir à bout du Canadien Vasek Pospisil (n°93) en trois sets 6-4, 3-6, 7-6 (3) après un combat de deux heures et quart. Une rencontre qui a été tout sauf facile, mais le jeune joueur de 19 ans en avait l’air plutôt ravi. « C’est toujours spécial quand vous gagnez des tournois », a-t-il expliqué en conférence de presse ce samedi. « Je me suis senti bien cette semaine. C’est spécial. Jouer des finales comme celle-ci, 7-6 dans la troisième… c’est toujours difficile. Mais quand vous gagnez, c’est encore mieux que de gagner 6-1 6-1…. Je suis heureux de ce match, de la façon dont j’ai joué chaque point. » Heureux, il pouvait l’être. Car il est devenu le plus jeune joueur italien à soulever un trophée, à l’âge de 19 ans et 2 mois. Il a ainsi surpassé son compatriote Claudio Pistolesi, qui avait remporté le tournoi de Bari à 19 ans et 7 mois en 1987 (son seul et unique titre au passage). Cette victoire finale de Sinner vient ponctuer une très belle semaine, et lui permet d’intégrer le Top 40 pour la première fois de sa jeune carrière, puisqu’il sera classé n°37 au classement ATP qui sera publié ce lundi.

Depuis 2019 qu’il est passé pro, une progression fulgurante

L’Italien est par ailleurs devenu le premier joueur né en 2001 à remporter un titre sur le circuit ATP. Depuis son passage chez les professionnels, il a montré une remarquable maturité, ainsi qu’une progression fulgurante. Ainsi, on s’en souvient, il avait remporté son premier titre sur le circuit Challenger en février 2019, en s’imposant à Bergame, en Italie. Alors classé 546ème mondial, il avait reçu une invitation de la part des organisateurs du tournoi. À seulement 17 ans, il devenait le plus jeune joueur italien vainqueur en Challenger et il remportera ses deux premiers tournois Future dans la foulée. Quelques mois plus tard, en avril 2019, Jannik Sinner avait remporté sa première victoire sur le circuit ATP. C’était au tournoi ATP 250 de Budapest, où il est repêché en qualité de lucky loser après avoir perdu au dernier tour des qualifications. Il avait alors bénéficié d’un coup de chance, tombant sur le Hongrois Mate Valkusz, moins bien classé que lui, qu’il allait éliminer en trois sets 6-2, 0-6, 6-4. Il sera éliminé au deuxième tour par le Serbe Laslo Djere mais, deux semaines plus tard, remportera sa première victoire face à un membre du Top 100 (Steve Johnson au Masters 1000 de Rome). En fin d’année 2019, on se souvient que le jeune italien avait disputé les Next Gen ATP Finals à Milan, après de beaux parcours à l’US Open et au tournoi ATP 250 d’Anvers (victoire sur Gaël Monfils). Plus jeune joueur du tableau, il avait infligé de sévères défaites à tous ses adversaires, l’emportant sur l’Australien Alex De Minaur (alors 18ème mondial) en finale. Il finira l’année 78ème mondial, avec une première année dans le Top 100.

Un an après, Jannik Sinner a encore progressé, malgré une saison 2020 tronquée. En février dernier, il a remporté sa première victoire face à un membre du Top 10, en la personne de David Goffin, éliminé lors du tournoi ATP 500 de Rotterdam (7-6 [7], 7-5). Il est proche de rééditer la performance au tour suivant contre Pablo Carreno Busta, mais tombe d’un souffle au jeu décisif de la troisième manche, perdu 8-6. Puis, il y a eu son premier quart de finale en Grand Chelem, en octobre dernier à Roland-Garros. Auparavant, il a dominé le n°5 mondial, Stefanos Tsitsipas, au Masters 1000 de Rome. En confiance, il remporte ses trois premiers matches en trois sets du côté de la Porte d’Auteuil. En huitièmes de finale, il se paye même le luxe d’éliminer l’Allemand Alexander Zverev, récent finaliste de l’US Open, en quatre manches 6-3, 6-3, 4-6, 6-3. La marche est ensuite trop haute face à l’Espagnol Rafael Nadal (n°2), qu’il parviendra tout de même à breaker dans le premier set. grâce à ses résultats, il intègre le Top 50, avant de faire mieux en cette fin de saison grâce à son premier titre remporté à Sofia.

2021, vers une confirmation ?

La question que tout le monde se pose désormais est de savoir comment Jannik Sinner évoluera en 2021. Beaucoup lui promettent un avenir brillant, à commencer par son adversaire ce samedi en finale du tournoi ATP 250 de Sofia. « Je pense que Jannik est un incroyable talent », a déclaré Vasek Pospisil en conférence de presse après sa défaite en finale. « Il est probablement le plus complet, et le meilleur de la jeune génération. Il est encore tellement jeune. C’est un peu tôt pour dire qu’il devrait d’ores et déjà être dans le top 20, mais je peux définitivement l’imaginer comme un futur numéro 1 mondial. Je pense qu’il le sera. » Nous sommes d’accord avec le Canadien, il est fort probable que l’Italien remporte des Grands Chelems et soit un jour n°1 mondial, mais quels paliers franchira-t-il en 2021 ? Car il faut y aller par étapes. Ceci étant dit, en tant que 37ème joueur mondial, il n’est plus très loin d’un statut de tête de série pour les tournois du Grand Chelem, et il pourra entrer directement dans le tableau des plus grands tournois du circuit. Il ne perdra donc plus d’énergie dans des qualifications qui peuvent parfois être à double tranchant. Et s’il a encore une belle marge de progression, Sinner est un garçon sérieux qui aime travailler dur. On ne se fait donc pas trop de souci pour lui et il fera partie des joueurs que nous continueront de suivre avec beaucoup d’attention la saison prochaine. De là à le voir intégrer le Top 10 en 2021 ?

Crédit photos : LesoirSports, @sporza, @nextgenfinals, @tmosciatti11

À LIRE AUSSI :

Coronavirus – Grigor Dimitrov ressentirait encore des symptômes de la COVID-19

Il y aura un joueur français aux ATP Finals : Édouard Roger-Vasselin qualifié en double

4 réflexions au sujet de “Jannik Sinner, un premier titre ATP à Sofia et une promesse qui devrait être tenue s’il poursuit sa progression”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s