Reportages

Gaël Monfils, Fabio Fognini ou encore Benoît Paire : ces joueurs en difficulté depuis la reprise du tennis

Depuis que le tennis a pu reprendre au mois d’août dernier avec le tournoi de Cincinnati (certes délocalisé à New York), quelques joueurs n’ont pas ou quasiment pas gagné un match. Un coup d’arrêt dans une saison 2020 qui avait pourtant bien démarré pour certains. Petit tour d’horizon des joueurs les plus en difficulté depuis deux mois.


Ce mardi, le Français Gaël Monfils (n°11) a mis un terme à sa saison 2020 après avoir abandonné au premier tour du tournoi ATP 500 de Vienne contre l’Espagnol Pablo Carreño Busta (n°15). Comme nous l’avions évoqué dans notre analyse, le Parisien en était à quatre matches sans la moindre victoire, ce qui montrait bien son manque d’envie et de motivation depuis la reprise du tennis fin août. « C’est très dur pour moi de prendre du plaisir, je n’ai pas de bonnes sensations, je sens que c’est dur. Il y a beaucoup de tristesse en moi », avait-il notamment déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle sur sa chaîne Twitch. Nous ne reviendrons pas une fois de plus sur toutes les défaites et les difficultés du joueur tricolore, ce n’est pas le but. En revanche, ce que nous voulons pointer du doigt, c’est qu’il n’est pas le seul joueur du circuit ATP à connaître certaines difficultés depuis que le tennis a repris ses droits il y a quelques semaines. Voici donc un petit état des lieux des joueurs les plus en difficulté.

Si on suit l’ordre du classement ATP, nous pouvons évoquer le cas de l’Italien Fabio Fognini (n°16), qui avait décidé de faire l’impasse sur la tournée américaine sur dur pour se concentrer sur la terre battue, sa surface favorite. Il a donc repris début septembre au tournoi ATP 250 de Kitzbühel, où il était tête de série n°1. Cependant, il avait perdu d’entrée face au surprenant suisse Marc-Andrea Huesler (n°154), qui s’était ensuite hissé jusqu’en demi-finales, avant de réaliser un doublé en Challenger ces deux dernières semaines en s’imposant à Sibiu et Ismaning. Par la suite, Fognini s’est également incliné dès son entrée en lice au Masters 1000 de Rome, face au Français Ugo Humbert (n°32) en deux sets 7-5, 7-6 (4). Une toute petite éclaircie s’est dessinée au tournoi ATP 500 de Hambourg, où il a passé le premier tour avant de s’incliner au deuxième tour contre le Norvégien Casper Ruud (n°27). Le point d’orgue se déroulant à Roland-Garros, où il avait été éliminé d’entrée face au Kazakhe Mikhail Kukushkin (n°91) en quatre sets 7-5, 3-6, 7-6 (1), 6-0. Rappelons tout de même que le joueur italien s’était fait opéré des deux chevilles à la fin du mois de mai, et qu’il n’était donc pas à 100% pour cette petite tournée sur terre battue. « Je ne suis toujours pas aussi rapide et réactif qu’il y a trois mois et demi. Je n’ai toujours pas de sensation sur le côté de mon pied, près de mon petit doigt, à cause d’un problème nerveux », avait-il notamment déclaré à Rome. Depuis Roland-Garros, il n’a d’ailleurs plus rejoué, ayant été testé positif à la Covid-19 avant de démarrer le tournoi ATP 250 de Sardaigne, en Italie. Il a d’ailleurs mis un terme à sa saison, avec un bilan d’une seule victoire pour quatre défaites.

Benoît Paire (n°28) fait également partie de ces joueurs qui ont connu un retour aux affaires bien délicat. Si le Français a fait le déplacement aux États-Unis, tout ne s’est pas déroulé comme il l’aurait souhaité. Lors du Masters 1000 de Cincinnati, il a perdu d’entrée, ne marquant pas un seul jeu face au Croate Borna Coric (n°24) avant d’abandonner au tout début du deuxième set. Il a ensuite été testé positif au Coronavirus avant le début de l’US Open, ce qui l’a privé du Grand Chelem new-yorkais, où il est resté isolé pendant dix jours dans une chambre de l’hôtel. Une expérience très traumatisante pour le joueur tricolore, qui ne semble pas s’en être remis pour la suite de la saison. De retour en Europe, il a perdu dès le premier tour lors du Masters 1000 de Rome, face à l’Italien Jannik Sinner (n°43), en deux sets 6-2, 6-1. Même résultat au tournoi ATP 500 de Hambourg, où Paire a même abandonné une fois de plus au début du deuxième set face à Casper Ruud. S’il a ensuite passé un tour à Roland-Garros, il a déçu au match suivant en s’inclinant contre l’Argentin Federico Coria (n°89) en quatre manches 7-6 (4), 4-6, 6-3, 6-1. Enfin, aux tournois ATP 250 de Cologne et de Nur-Sultan, il a encore une fois était défait d’entrée, portant son bilan à une seule victoire pour six défaites. C’est d’ailleurs lors de l’Astana Open, ce jeudi, qu’il a fait part de son mal-être, avant de déclarer forfait pour le Rolex Paris Masters et de mettre un terme à sa saison. « L’isolement total que nous avons vécu en France a tout changé », a-t-il ainsi confié. « Rester si longtemps sans pouvoir rien faire a été un frein au niveau physique et je ne me suis pas senti à l’aise depuis mon retour sur les courts. Je n’étais pas préparé mentalement à jouer dans des stades vides. J’ai besoin de ressentir la chaleur du public, voir la passion que nous éveillons avec notre jeu. » Ce qui ne l’a pas empêché de se projeter sur 2021, en essayant de rester positif : « Je ne suis pas inquiet pour l’année prochaine. Je suis très positif parce que je veux juste faire une saison 2021 au top. »

Dans ce listing des joueurs en difficultés, n’oublions pas de citer Nikoloz Basilashvili (n°36) et Kyle Edmund (n°47). Le Géorgien a participé à tous les tournois possibles, sans pour autant faire beaucoup parler de lui par ses résultats. Sept défaites d’entrée en autant de tournois joués, que ce soit lors du Masters 1000 de Cincinnati, en Grand Chelem à l’US Open et Roland-Garros, ou encore une fois cette semaine lors du tournoi ATP 500 de Vienne. Ce qui ne laisse pas augurer d’une fin de saison prématurée, puisque Basilashvili apparaît bien dans le tableau principal du Rolex Paris Masters, qui débutera lundi. Pour expliquer ce manque de réussite, il ne faut pas aller chercher bien loin. En effet, le Géorgien a été arrêté par la police en mai pour avoir agressé son ex-femme sous les yeux de leur fils de cinq ans. Bien qu’il nie les faits, il risque trois ans de prison et 400 heures de travaux d’intérêt général. Une affaire qui a fait grand bruit en Géorgie… Enfin, le Britannique est peut-être le plus malchanceux de tous ces joueurs, puisqu’il a vécu des rencontres accrochées sans pour autant les remporter. En effet, depuis la reprise, il a un bilan d’une seule victoire pour cinq défaites. Pourtant, lors de ces cinq matches perdus, il a remporté un set lors de trois d’entre eux. Sa seule victoire a eu lieu au premier tour de l’US Open, face au Kazakhe Alexander Bublik (2-6, 7-5, 7-5, 6-0), et il avait même pris le premier set au tour suivant au n°1 mondial Novak Djokovic ! Mais ensuite, plus rien… Un de ses défaites la plus inquiétante a d’ailleurs été face au Japonais Yoshihito Nishioka (6-4 6-0), lors de la deuxième édition du tournoi ATP 250 de Cologne. Et dire que le Britannique avait remporté le deuxième titre de sa carrière lors du tournoi ATP 250 de New York en février dernier ! Il n’aura pas l’occasion de se rattraper la semaine prochaine, puisqu’il a déclaré forfait pour le Rolex Paris Masters.

Crédit photos : @DrxPronos, @WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Alexander Zverev a confirmé sa paternité mais il a nié les allégations d’abus

Novak Djokovic assuré de finir la saison n°1 mondial, ou Rafael Nadal peut-il encore le rattraper ?

2 réflexions au sujet de “Gaël Monfils, Fabio Fognini ou encore Benoît Paire : ces joueurs en difficulté depuis la reprise du tennis”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s