Reportages

Hugo Gaston, un retour à la compétition attendu en Challenger à Hambourg

Vous avez peut-être découvert Hugo Gaston (n°162) il y a un peu plus de trois semaines, lors de son formidable parcours à Roland-Garros. Après avoir pris du repos et répondu aux nombreuses sollicitations médiatiques, le jeune français de 20 ans a fait son retour à la compétition ce week-end, lors des qualifications d’un tournoi Challenger. S’il a perdu au deuxième tour, il aura la chance de concourir en tant que lucky loser… L’occasion de faire le point sur son état d’esprit à l’approche de la fin d’une saison très particulière.


Il y a un peu plus de trois semaines, le Français Hugo Gaston (n°162) réunissait plus de 5 millions de téléspectateurs devant leur poste de télévision, en disputant un huitième de finale de folie à Roland-Garros, face à l’Autrichien Dominic Thiem (n°3). Il avait même failli commettre un crime de lèse-majesté, en remontant un handicap de deux sets à zéro pour finalement perdre en cinq manches 6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-3. Deux jours auparavant, il avait signé la plus belle victoire de sa jeune carrière face au Suisse Stan Wawrinka (n°18), là aussi en cinq sets (2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0), au troisième tour. Ce samedi, le Toulousain a repris la compétition sur le circuit secondaire, en disputant les qualifications du Challenger d’Hambourg (Allemagne), en indoor. Un retour à la réalité qui s’est effectué après de nombreuses sollicitations médiatiques dues à son nouveau statut de grand espoir du tennis français. « Les jours qui ont suivi Roland-Garros ont été très agités médiatiquement », a reconnu son entraîneur, Marc Barbier, dans des propos relayés par nos confrères de L’Equipe. En effet, le jeune homme qui vit encore chez ses parents dans la banlieue de Toulouse a dû jongler entre les plateaux de télévision et les studios de radio, une nouveauté pour lui. On l’a notamment vu dans l’émission Quotidien de Yann Barthès, sur TMC, ou entendu dans le Moscato Show sur RMC. « Il a beaucoup apprécié, c’étaient des moments de détente et l’ambiance y était très décontractée », a d’ailleurs confié son père, Thierry. « Il prend ce qui lui arrive avec beaucoup de recul. Il savait que ça pouvait lui arriver. Et il laisse son agent gérer toutes les demandes : il a eu plus de 100 sollicitations les jours qui ont suivi Roland-Garros ! » Bien entouré, Gaston vit la chose avec un esprit serein et les idées toujours tournées vers son tennis. « Il est très bien entouré, notamment par sa famille et ses parents », a ajouté son entraîneur.

Après une semaine d’un repos amplement mérité, Hugo Gaston s’est remis au travail en vue d’aborder la fin de saison, en indoor, sous les meilleurs hospices. « On a augmenté l’intensité ces derniers jours de façon à le remettre dans la peau d’un vrai joueur de tennis », a expliqué Marc Barbier. « Même s’il a réussi quelque chose d’exceptionnel à Roland, il y a une vie après tout ça. On veut lui faire reprendre le cours de sa carrière. Il va devoir faire preuve de maturité sur le terrain mais aussi en dehors. » Cette vie sur le terrain, elle a déjà repris du côté d’Hambourg, donc. Samedi, il a difficilement passé le premier tour des qualifications en dominant son compatriote Hugo Grenier (n°251) en trois sets 7-6 (0), 6-7 (1), 6-4 en 2h47 de jeu. « Il devient compliqué à jouer », a déclaré l’entraîneur de Gaston à propos de Grenier. « Hugo a fait un bon match de reprise. Ce n’était pas évident de se préparer au mieux car beaucoup de choses ont changé autour de lui.«  Au cours de ce match, Hugo Gaston a d’ailleurs évacué sa frustration en explosant une raquette, ce qui semble lui avoir fait du bien. « Malgré la raquette en mille morceaux, il a su gérer ses émotions », a ajouté son coach. « Il a réussi à rester focalisé sur le match et son contenu. » Son contenu, parlons-en. Difficile de passer de la terre battue à l’indoor, surtout pour ce féru d’amorties, comme on avait pu le voir Porte d’Auteuil. « Pour l’instant, il lui reste des réflexes de terre battue », a reconnu Marc Barbier. « Il doit moins bomber et trouver des trajectoires plus directes. Il lui faut faire moins d’amorties. La préparation a été très courte et il faut encore s’adapter. » La suite a notamment été moins glamour, puisque ce dimanche, le Toulousain a perdu au dernier tour des qualifications face à l’Allemand Matthias Bachinger (n°280) en trois sets 4-6, 6-4, 6-4.

Cependant, fort heureusement pour lui, il a été repêché suite à un forfait et entre dans le grand tableau en qualité de lucky loser. Il aura tout de même fort à faire face au joueur indien Sumit Nagal (n°131), tête de série n°5 du tournoi. Son objectif, en tout cas, est clair : faire son entrée dans le Top 100 du classement ATP le plus vite possible. Ce qui passe forcément par de bons résultats en Challenger. Et en attendant de le voir évoluer dans le tournoi allemand, le public français pourrait le retrouver plus vite que prévu, lors du Rolex Paris Masters qui se disputera du 2 au 8 novembre. En effet, le jeune tricolore pourrait obtenir une wild card pour le tableau principal du dernier Masters 1000 de la saison. « Pour l’instant, nous n’avons aucune nouvelle », a cependant expliqué Marc Barbier. « Nous nourrissons des espoirs, mais nous ne sommes pas les seuls. D’autres méritent aussi. » Quoiqu’il en soit, si Gaston ne joue pas à Bercy, ce tournoi Challenger à Hambourg sera son dernier de l’année. Avant de se tourner vers 2021, avec de nouveaux objectifs en tête.

Crédit photos : @LActuSportFR, @WeAreTennisFR, @rolandgarros

À LIRE AUSSI :

Et si nous partions à la découverte d’Ugo Humbert ?

Anvers – Quand Karen Khachanov pète les plombs à cause de l’absence du Hawk-Eye et relance le débat sur la vidéo

3 réflexions au sujet de “Hugo Gaston, un retour à la compétition attendu en Challenger à Hambourg”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s