Il était une fois...

Il était une fois… 2007, quand David Nalbandian triomphait à Madrid en battant Nadal, Djokovic et Federer

Il y a treize ans, l’Argentin David Nalbandian atteignait un sommet en carrière. En effet, en octobre 2007, il triomphait au Masters Series de Madrid, alors disputé en indoor, en battant le n° 1 mondial de l’époque, Roger Federer. Mais ce n’est pas tout : pour parvenir en finale, il avait également dominé l’Espagnol Rafael Nadal (alors n°2 mondial) et le Serbe Novak Djokovic (alors n°3 mondial). Battre ces trois joueurs-là, un exploit que peu sont parvenus à accomplir.


Il y a tout juste treize ans, l’Argentin David Nalbandian, alors classé 25ème mondial, réalisait un exploit hors du commun. En effet, il remportait le Masters Series de Madrid en dominant Roger Federer, alors n°1 mondial, en trois sets 1-6, 6-3, 6-3 en finale. Et ce n’est pas tout, puisque Nalbandian avait également éliminé, sur son parcours, le n°2 mondial Rafael Nadal et le n°3 mondial Novak Djokovic. Un exploit particulier, puisqu’à ce jour, le joueur argentin reste le seul joueur à avoir réussi à battre ces trois joueurs exceptionnels au cours du même tournoi. Né en 1982, David Nalbandian était un joueur très talentueux, doté d’une technique très fluide et d’un superbe revers à deux mains. Son premier fait d’arme avait été la finale de Wimbledon, en 2002, où il avait échoué face à l’Australien Lleyton Hewitt en trois sets 6-1, 6-3, 6-2. Il disputera par la suite deux autres demi-finales en Grand Chelem, à l’US Open en 2003 (éliminé en cinq sets par Andy Roddick) et à Roland-Garros en 2004 (battu en trois sets par le futur vainqueur, Gaston Gaudio). Son plus grand titre, il le remportera en 2005, lors des Masters, où il avait déjà pris le meilleur sur Roger Federer (6-7, 6-7, 6-2, 6-1, 7-6) en finale. Enfin, l’année suivante, il atteint les demi-finales de l’Australian Open, défait en cinq sets par Marcos Baghdatis, et devient l’un des rares joueurs à avoir atteint les demi-finales (ou plus) de chacun des tournois du Grand Chelem. L’Argentin était également considéré comme l’un des meilleurs joueurs à n’avoir jamais remporté un tournoi du Grand Chelem. En 2007, il est gêné par des blessures pendant une grande partie de la saison. Classé n°8 au classement ATP début janvier, il n’est plus que 25ème quand arrive le mois d’octobre…

De son côté, Roger Federer – alors âgé de 25 ans – est n°1 mondial sans interruption depuis le 2 février 2004. Depuis le mois de juillet 2003, le Suisse a glané douze tournois du Grand Chelem : trois à l’Australian Open (2004, 2006, 2007), cinq à Wimbledon (2003, 2004, 2005, 2006, 2007) et quatre à l’US Open (2004, 2005, 2006, 2007). En 2006, sa meilleure saison à ce jour, il a gagné douze tournois dont trois Grands Chelems, les Masters et quatre Masters Series, comptabilisant 92 victoires pour seulement 5 défaites. En ce qui concerne le tournoi de Madrid, l’Helvète est tenant du titre. Autant dire que personne ne s’attend à voir David Nalbandian atteindre la finale, d’autant plus qu’il a Rafael Nadal et Novak Djokovic dans sa partie de tableau. Mais le joueur argentin peut toujours surprendre et être possible du meilleur lors d’un tournoi. En quarts de finale, il domine un Espagnol méconnaissable, loin de son meilleur niveau, en deux sets 6-1, 6-2. En demies, il confirme sa grande forme en prenant le meilleur sur le Serbe en deux sets 6-4, 7-6, se qualifiant ainsi pour la finale.

Pour ce dernier match du tournoi, Federer est sur le pied de guerre. En 2002 et 2003, il avait perdu ses cinq premières confrontations avec Nalbandian. Et même s’il mène 8-6 dans leur tête-à-tête, sa défaite en finale des Masters en 2005 lui a laissé un goût très amer. Pour débuter cette finale, le Suisse entre tout de suite dans le vif du sujet. Bien en jambes, il démarre en trombe et remporte vite le premier set 6 jeux à 1. Cependant, mis sous pression par le rythme et la précision de l’Argentin, il commet de plus en plus de fautes. David Nalbandian remporte ainsi les deux autres manches et, après une heure et quarante-neuf minutes de jeu, il s’impose 1-6, 6-3, 6-3. Il soulève ainsi le trophée du Masters Series de Madrid, son sixième trophée (le premier dans un tournoi de cette catégorie), et devient le premier joueur à battre Federer, Nadal et Djokovic dans le même tournoi. Notez par ailleurs qu’il n’est que le deuxième joueur, dans l’histoire du tennis, à battre les trois premiers mondiaux à la suite, après Boris Becker à Stockholm en 1994. « J’étais très concentré, car je savais qu’il fallait que je fasse un match incroyable pour gagner, et tout est allé dans mon sens », avait alors commenté le joueur argentin après sa victoire. « C’était un gros boost pour moi d’avoir battu autant de bons joueurs cette semaine. » De son côté, le n°1 mondial, déçu, avait ses mots pour son adversaire du jour : « Je suppose que lorsque vous battez Nadal et Djokovic à la suite, vous vous sentez mieux que jamais en arrivant en finale. Dommage que je n’ai pas réussi à l’arrêter aujourd’hui. »

Quinze jours plus tard, David Nalbandian allait réaliser un nouvel exploit, en éliminant à nouveau Federer et Nadal du même tournoi pour remporter un autre Masters Series : celui de Paris-Bercy. Il retrouvera ainsi le Top 10 au classement ATP, avec un 9ème rang mondial. Ce sera sa dernière saison dans le Top 10. L’Argentin, dont la motivation sera fluctuante et la forme physique parfois douteuse, ne battra plus jamais le moindre joueur du Top 3, et ne disputera plus le moindre quart de finale en Grand Chelem. Il remportera bien quatre autres titres, mais jamais d’aussi importants que ces deux Masters Series remportés en 2007.

Crédit photos : @TyCSports, @OpenEraPod, @lavozdelfutbol2

À LIRE AUSSI :

Laurent Lokoli se livre sur le tennis, ce sport qui lui a sauvé la vie, dans Behind The Racquet

Nick Kyrgios: « Les gens m’aimeront ou me détesteront, mais je continuerai à remplir les stades »

3 réflexions au sujet de “Il était une fois… 2007, quand David Nalbandian triomphait à Madrid en battant Nadal, Djokovic et Federer”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s