Interviews

Damir Dzumhur : « On est entrés en contact avec un avocat, c’est certain qu’on portera plainte. »

Ce lundi, nous évoquions les noms des cinq joueurs évincés des qualifications de Roland-Garros parce qu’ils avaient été testés positifs au Coronavirus ou parce que leur entraîneur avait subi un test positif. Parmi ces joueurs, un nom a retenu l’attention des médias : celui du Bosnien Damir Dzumhur (n°114), dont l’entraîneur Petar Popovic a été testé positif alors qu’il a déjà eu la COVID-19 il y a environ deux mois et demi. Ce qui ne devrait pas être sans conséquences, comme l’a laissé entendre le joueur.


Au cours d’une interview accordée à nos confrères du quotidien L’Equipe, le Bosnien Damir Dzumhur (n°114) est revenu sur sa disqualification du tableau des qualifications de Roland-Garros. La cause : Petar Popovic, son entraîneur, a été testé positif au Coronavirus. « En arrivant à Paris, on a fait un test jeudi avec mon coach, il est revenu négatif pour nous deux », a expliqué le joueur bosnien. « Puis on a fait un autre test samedi. Dimanche matin, on était en train de prendre notre petit-déjeuner quand Pascal Maria, qui est celui en contact avec tous les joueurs par rapport aux tests Covid-19, a demandé à Petar s’ils pouvaient discuter. Je savais que quelque chose clochait, mais je ne savais pas quoi. » Dzumhur, forcément mécontent d’avoir été écarté du tableau des qualifications Porte d’Auteuil, a ensuite poursuivi ses explications : « Petar est revenu et m’a dit que son test était selon eux ‘à la limite’. C’était bizarre, c’est soit positif, soit négatif. Le docteur a expliqué que Petar avait des anticorps et que ça peut provoquer un faux positif. Ce qui voudrait dire que mon coach n’est pas infecté et ne peut pas transmettre le virus. On a donc demandé un second test, mais ça nous a été refusé. C’est totalement injuste ! S’ils nous avaient accordé ce second test et qu’il avait été positif, au moins ça aurait été clair. Là, je suis directement disqualifié, c’est vraiment injuste. »

Classé 114ème mondiale, Damir Dzumhur n’était pas loin de pouvoir entrer directement dans le tableau principal de Roland-Garros. raison pour laquelle il a très mal vécu cette forme d’injustice. « J’étais triste, dévasté même », a-t-il confié. « Roland-Garros est un de mes tournois préférés, j’ai eu de très bons résultats ici par le passé. Quand j’étais gamin, je rêvais de jouer ici. Cette année, on m’a privé de ce rêve. C’était très dur à accepter. Mais il n’y avait rien à faire. Il y a beaucoup de questions qui restent pour l’instant sans réponse. On va essayer d’en avoir, on va faire tout notre possible pour faire de cette situation un combat juste. » Ce combat, le Bosnien semble vouloir le mener jusqu’au bout, au point de porter plainte contre contre le tournoi et la Fédération Française si le nouveau test passé par son coach en Serbie ce lundi s’avère négatif. « Petar a repassé un test en Serbie », a ainsi déclaré le joueur de 28 ans. « S’il est négatif, on portera plainte. On est entrés en contact avec un avocat. C’est certain qu’on portera plainte. J’ai perdu l’opportunité de disputer un tournoi et de faire ce que j’aime le plus au monde : jouer et me battre sur un court. Parce que c’est mon état d’esprit, je suis un combattant. Donc si on m’empêche de me battre sur le court, je me battrai dans un autre type de cour. On portera plainte et on verra ce qui en ressortira. »

Autre conséquence de cette disqualification pour le joueur originaire de Sarajevo : de lourdes pertes financières, au cœur d’une saison déjà difficile avec la pandémie qui touche l’économie du tennis. « J’ai évidemment perdu de l’argent, entre les billets d’avion de Rome à Paris puis de Paris à chez nous, pour mon coach et moi, et aussi le salaire de mon entraîneur », a avoué Damir Dzumhur. « Et je repars sans rien. On n’a même pas pu obtenir le prize money du premier tour, ni la moitié. Rien. J’ai atteint deux fois le troisième tour à Roland-Garros, il y a toujours une chance de réussir un bon résultat. Pas cette fois. On va essayer de rendre la situation moins injuste. » Finalement, dans toute cette polémique, l’entraîneur du joueur de Bosnie-Herzégovine a déclaré que la situation aurait été gérée différemment pour un top player, en prenant l’exemple de Rafael Nadal (n°2). Dzumhur pense-t-il la même chose que Popovic ? « Hier (dimanche, ndlr), Petar m’a demandé : ‘Est-ce que tu penses vraiment qu’ils auraient fait pareil pour Rafa, qu’ils l’auraient disqualifié si un membre de son équipe était peut-être positif ?’ Je ne crois pas. Auraient-ils donné une chance au membre de son staff en question de passer un deuxième test ? J’en suis assez certain, oui. Parce qu’ils ne veulent pas qu’il soit éjecté du tournoi, ils ne veulent pas se priver des meilleurs joueurs. C’est beaucoup plus facile de faire ça à un joueur moins bien classé. C’est injuste. Nous n’avons pas tous les mêmes droits et les règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. » Affaire à suivre, donc, pour savoir s’il faudra aller en justice pour les organisateurs de Roland-Garros.

Crédit photos : @FranceNews24, @lequipe, @TSSRBIJE

À LIRE AUSSI :

Roland Garros (Q) – Benjamin Bonzi et Alexandre Muller au courage, Kyrian Jacquet et Hugo Grenier passent le 1er tour

Roland-Garros – Avec cinq joueurs disqualifiés, des qualifications placées sous le signe du Coronavirus

3 réflexions au sujet de “Damir Dzumhur : « On est entrés en contact avec un avocat, c’est certain qu’on portera plainte. »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s