Il était une fois..., Non classé

Il était une fois… 2009, quand Juan Martin del Potro remportait son seul titre en Grand Chelem à l’US Open face à Roger Federer

Quelques jours après la finale de l’US Open, nous souhaitons nous remémorer un moment fort du quatrième Grand Chelem – mis à part cette année qui est exceptionnelle – de la saison. Ainsi, il y a onze ans, l’Argentin Juan Martin del Potro remportait le titre à Flushing Meadows face au Suisse Roger Federer, alors quintuple tenant du titre.


Le 14 septembre 2009, il y a donc onze ans, l’Argentin Juan Martin del Potro, alors âgé de 21 ans, soulevait son seul et unique trophée en Grand Chelem à ce jour. En s’imposant à l’US Open, il mettait ainsi fin à l’hégémonie du Suisse Roger Federer, vainqueur cinq fois d’affilée de 2004 à 2008. Notez que Del Potro était à l’époque seulement le deuxième joueur à battre Federer en finale de Grand Chelem, le premier depuis l’Espagnol Rafael Nadal, qui avait réussi cette performance à Roland-Garros. Par ailleurs, l’édition 2009 de l’US Open était seulement le troisième tournoi du Grand Chelem depuis 2005 à échapper à Federer ou Nadal, avec l’Australian Open en 2005 (Marat Safin) et en 2008 (Novak Djokovic).

En ce mois d’août 2009, Juan Martin del Potro n’a pas encore gagné le moindre tournoi. Cependant, il s’est hissé en demi-finales à Roland-Garros, où  il ne s’est incliné qu’en cinq manches face à Roger Federer. Par ailleurs, il a atteint la finale au Canada, battu en trois sets par l’Écossais Andy Murray. Le jeu de ce grand argentin s’appuyait alors sur un énorme service, un coup droit d’une rare violence (mais qui pouvait parfois le trahir) et un revers à deux mains très régulier (mais ça c’était avant les multiples blessures qu’il allait connaître tout au long de sa carrière). De son côté, Federer est enfin parvenu à s’imposer à Roland-Garros après avoir connu une énorme déception en janvier 2009 à Melbourne. Il a également triomphé dans son jardin de Wimbledon et retrouvé la première place mondiale. Lors de cet US Open, il se dirige vers un troisième titre en Grand Chelem lors de cette saison 2009. Après avoir gagné le tournoi de Cincinnati, il est fin prêt pour l’US Open, où il n’a plus perdu depuis 2003.

Pour se hisser en finale, Roger Federer n’a perdu que deux sets et a vaincu le n°3 mondial de l’époque, Novak Djokovic, en trois sets en demi-finales. Le Suisse mène d’ailleurs 6-0 dans son face-à-face avec l’Argentin. Mais leur dernière rencontre en demi-finales à Roland-Garros avait été plus accrochée que jamais. Cependant, c’est bien Federer qui démarre le mieux cette finale, profitant de la nervosité de Juan Martin Del Potro. Ainsi, le Suisse l’emporte 6 jeux à 3. Il réalisé ensuite un break très tôt en début de deuxième set et il semble se diriger vers une victoire plutôt facile et un sixième titre consécutif à New York. Mais c’est sans compter sur l’Argentin, qui va faire parler la poudre. En fin de deuxième set, Del Potro sort son grand coup droit pour s’offrir son premier break de la partie et revenir à hauteur de son adversaire. C’est un tournant du match, qui change alors de physionomie. L’Argentin égalise à une manche partout en remportant le jeu décisif, mais le Suisse reprend l’avantage en s’imposant dans le troisième set 6 jeux à 4.

Pourtant, même en menant deux sets à un, Roger Federer n’est pas à l’abri et il doit batailler ferme. Juan Martin del Potro le pousse dans un nouveau tie break, au quatrième set, que ce dernier remporte 7 points à 4. Tout est à refaire pour le Suisse, qui se retrouve alors à deux manches partout. Profitant de sa bonne dynamique, Del Potro breake Federer d’entrée au cinquième set et mène rapidement 3-0. La nervosité s’en étant allée bien loin, il parviendra à garder cette avance pour remporter son seul et unique titre Majeur dès sa première finale. Ainsi, Juan Martin del Potro s’impose en cinq sets 3-6, 7-6 (5), 4-6, 7-6 (4), 6-2. « Gagner en cinq sets contre Federer rend le moment encore plus spécial », avait déclaré le joueur argentin dans des propos relayés par le New York Times. « Bien sûr, je savais que ce serait très difficile, mais d’une certaine façon, c’est encore meilleur ainsi. » Ce titre en Grand Chelem ne connaîtra pas de suite, Del Potro étant trop souvent blessé tout au long de sa carrière. Ses meilleurs résultats seront d’ailleurs une demi-finale à Wimbledon en 2013 et une autre finale, à l’US Open, en 2018 (battu en trois sets par Novak Djokovic).

Crédit photos : @PuntoConvergent, @usopen, @Eurosport_FR, @goitiatenis

À LIRE AUSSI :

Rome – Lorenzo Musetti, premier joueur né en 2002 à remporter une victoire sur le circuit ATP

Roland-Garros – Andy Murray et Eugenie Bouchard invités, tout comme Arthur Rinderknech et Diane Parry

2 réflexions au sujet de “Il était une fois… 2009, quand Juan Martin del Potro remportait son seul titre en Grand Chelem à l’US Open face à Roger Federer”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s