Reportages

La philosophie du tennis selon Alexander Bublik : « Être grand ou rentrer à la maison »

Pour le site officiel de l’ATP, le joueur kazakhe Alexander Bublik (n°51) a partagé sa vision du jeu et du tennis. Fantasque par moments, il a bel et bien sa propre façon de voir le jeu, que nous souhaitions partager avec vous…


Vous ne savez jamais à quoi vous attendre quand vous regardez jouer le Kazakhe Alexander Bublik (n°51). Et c’est exactement ce qu’il aime. Le joueur kazakhe d’origine russe est un joueur unique dans le Top 100 du classement ATP. Il a atteint ses deux premières finales sur le circuit ATP en 2019 et n’a certainement pas peur de s’écarter de la norme. « Je suis joueur », a-t-il déclaré pour le site officiel de l’ATP. « J’aime ce sentiment quand c’est du 50-50. Lorsque je sers à pleine puissance sur un deuxième service à égalité, je ressens de la peur. Je sens le jeu, je me sens bien. Lorsque je frappe un ace au tie-break du troisième set à cinq partout sur un deuxième service, j’ai une poussée d’adrénaline dans mon corps et c’est génial… Voilà le genre de personne que je suis. » Quand la plupart des joueurs pensent blanc, Bublik pense noir. Il n’y a pas cette idée de « jouer la sécurité » dans son esprit. Qu’il s’agisse de servir à la cuillère ou de lâcher une grosse deuxième balle au service, le joueur de 23 ans aime le risque. Et parfois, cela fonctionne à merveille. L’année dernière, au tournoi ATP 250 de Newport, où il a disputé sa première finale sur le circuit ATP, Alexander Bublik a affronté Viktor Troicki au deuxième tour. Le Serbe menait 4-1 quand il s’est précipité au filet, frappant une volée du revers profonde sur le côté du terrain de Bublik. Au lieu de bouger ses pieds pour frapper un passing normal, Bublik a frappé un tweener-lob vers l’avant pour gagner le point. Et il a ensuite remporté la rencontre en trois sets. « Si quelque chose est ennuyeux, il faut avoir du cran pour frapper sa deuxième balle au service à cinq partout et réussir », a ajouté le joueur kazakhe. « Quelqu’un peut dire que c’est stupide. Ouais, c’est stupide. Mais j’ai les couilles de le faire. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas, mais c’est comme ça que j’aime jouer. »

D’autres fois, en revanche, cela ne fonctionne pas aussi bien. En effet, Alexander Bublik a subi 16 défaites au premier tour la saison dernière. Le Kazakhe sait que la clé de son jeu est de trouver un juste milieu entre l’audace et l’insouciance. « Si vous pouvez égaler la constance avec un bon talent et réussir des coups incroyables avec des frappes vraiment risquées, alors vous devenez un bon joueur. Disons que Nick Kyrgios est bon dans ce domaine. Il sait où il doit mettre ces coups et surtout à quel moment », a expliqué le 51ème joueur mondial. « Ensuite, il y a des gars comme Gaël Monfils. C’est un joueur constant mais de temps en temps, il va vous surprendre et peut-être que ce sera à six partout dans le tie-break. Gaël Monfils fait cela incroyablement, de même que Nick. C’est ce que je recherche et j’essaie de trouver un équilibre dans mon jeu, pour pouvoir gagner plus de matchs en surprenant mes adversaires. » Ainsi, Bublik a une philosophie et une façon de voir le tennis différente, qu’on pourrait qualifier par : « Être grand ou rentrer à la maison. » Pendant la suspension du circuit ATP à cause de la pandémie de COVID-19, il a travaillé pour se donner une autre option, une chose sur laquelle se rabattre lorsque ses coups ne fonctionnent pas complètement. « Je travaille sur mon deuxième service ces derniers temps. Pour être le meilleur joueur que je veux être – je veux être dans le Top 20, peut-être dans le Top 10 – je ne peux pas précipiter mon deuxième service tout le temps. Cela a été l’une des principales parties de mon développement depuis l’annulation d’Indian Wells », a déclaré Bublik. « J’ai arrêté d’utiliser mon deuxième service à pleine puissance aussi souvent. Je l’ai toujours, je surprendrai encore les gars avec, mais je ne le ferai pas tout le temps comme je le faisais pendant environ six mois. Pour être le joueur que je veux être et pas seulement un joueur d’un match, je dois être cohérent. »

Pour Alexander Bublik, la quarantaine a démarré de manière cool, avec du repos et des sessions de jeux vidéos.Ensuite, le joueur kazakhe a commencé à réfléchir et à évaluer ce qu’il avait accompli ainsi que ce qu’il aimerait accomplir. « La quarantaine a été un bon moment pour moi », a-t-il expliqué. « J’ai eu le temps de réfléchir, j’ai eu le temps de passer par certaines choses. Pour être là où je veux être, il ne suffit pas de se divertir et de travailler. Vous devez être sanctionné sur le court. Lorsque vous avez de gros matchs à venir, comme jouer au troisième tour d’un Grand Chelem ou d’un gros tournoi, vous devez être cohérent pour battre les dix meilleurs joueurs. Je pense qu’il manque certaines choses à mon jeu, mais j’ai une chance, c’est de réaliser cela et de commencer lentement à travailler dessus. » Par ailleurs, Bublik pense que quand le tennis sera enfin de retour, « nous aurons un nouveau vainqueur en Grand Chelem, j’en suis sûr à 100%. » Il pense que cela est beaucoup plus probable à l’US Open, en supposant que Rafael Nadal (n°2) participe à Roland-Garros. Le Kazakhe pense que la clé pour tous les joueurs va être de trouver un équilibre après cinq mois sans jouer en compétition. De son côté, il est prêt à participer aux qualifications du Masters 1000 de Cincinnati, qui aura lieu la semaine prochaine exceptionnellement à New York. « Je ne serai pas nerveux », a-t-il déclaré concernant ce retour à la compétition. « Mais il y a des gars contre qui ça va être très serré au début. Le plus important sera d’avoir le bon équilibre entre être super détendu et super nerveux. »

Crédit photos : @atptour, @abnamrowtt, @WeAreTennis

À LIRE AUSSI :

ATP Challenger – Stan Wawrinka en tête d’affiche pour la reprise au tournoi de Prague

Le Masters 1000 de Rome avancé, le calendrier ATP établi jusqu’à la fin de la saison 2020

2 réflexions au sujet de “La philosophie du tennis selon Alexander Bublik : « Être grand ou rentrer à la maison »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s