Reportages

Alizé Lim, joueuse de tennis prête pour une reconversion dans le journalisme

La joueuse française Alizé Lim (n°625), 30 ans depuis le 13 juillet dernier et encore en activité, a brillé dans un autre domaine que celui du jeu au cours des deux éditions de l’Ultimate Tennis Showdown. Sa nouvelle casquette ? Celle de journaliste, et la Tricolore semble exceller dans le rôle de l’intervieweuse…


Dans les années 90, voire au début des années 2000, le tennis féminin fabriquait des prodiges qui parvenaient à éclore très tôt au niveau mondial. On se souvient de Monica Seles, Martina Hingis ou encore des sœurs Williams. Aujourd’hui, la tendance s’inverse et il n’est pas rare de voir des joueuses passer le cap des 30 ans tout en étant en haut de l’affiche. C’est le cas notamment pour Serena Williams, qui a 38 ans court encore après un 24ème titre en Grand Chelem, ce qui serait un record à égalité avec Margaret Court. En revanche, si à 30 ans une joueuse n’es pas parvenue à entrer dans le Top 100 mondial, c’est qu’il y a un petit problème… et c’est peut-être ce qu’a pensé la Française Alizé Lim (n°625), qui a passé le cap des 30 ans il y a moins d’un mois. En effet, la joueuse tricolore, dans ses jeunes années, avait été vue comme un des grands espoirs nationaux, mais elle n’a jamais réussir à franchir cette barre du Top 100, à cause de multiples blessures. Elle n’a par ailleurs jamais remporté un match en Grand Chelem et n’a jamais disputer un Majeur en dehors de Roland-Garros, où elle a été invitée plusieurs fois.

Voilà pourquoi elle a dû vouloir tenter autre chose ; après un passage sur l’antenne de France Télévisions lors des Internationaux de France, voilà qu’Alizé Lim s’est muée en journaliste lors de l’Ultimate Tennis Showdown de Patrick Mouratoglou. Avec un franc succès, il faut le reconnaître. « Ici, les joueurs sont dans une ambiance différente, ils sont plus ouverts, ils ont l’opportunité d’être eux-mêmes et pas aussi introvertis que ce que l’on voit habituellement dans les tournois », a reconnu Alizé Lim pour le site Tennis Majors, n’ayant plus peur de se trouver de l’autre côté de la barrière. Cependant, cela signifie-t-il que la retraite est proche pour la joueuse de 30 ans ? Pas pour le moment, mais au vu de ses derniers résultats (deux quarts de finale dans deux ITF de 15 000 $ au mois de janvier), il est possible que ce soit une plateforme qui l’aide à réussir sa reconversion. « C’est beaucoup plus facile pour moi si je me retrouve à faire quelque chose de différent que si je ne fais qu’une seule chose, de cette façon il n’y a jamais de monotonie », a confessé la Française. « En ce moment, ma principale priorité est de gérer toute mon énergie parmi toutes les choses dans lesquelles je suis impliquée. » Même si elle avait déjà joué le rôle de consultante pour France Télévisions durant Roland-Garros, jamais elle n’avait réalisé d’interview par elle-même, et son naturel et sa fraîcheur face à des joueurs du calibre de Richard Gasquet (n°50) ou Matteo Berrettini (n°8) ont pu surprendre. « J’aime surtout la partie humaine, j’aime parler aux gens, me plonger dans la personnalité des gens », s’est réjouit la 625ème joueuse mondiale. « Le plus satisfaisant est de terminer un entretien avec quelqu’un et de sentir que l’on a appris à mieux le connaître, de manière naturelle et honnête. »

Quand on voit le succès qu’elle a rencontré derrière la caméra, il devient désormais difficile d’imaginer Alizé Lim retourner sur les courts comme si de rien n’était, même si certains observateurs sont encore prêts à parier sur elle et son talent. « En général, au cours de ma vie, j’ai toujours essayé de trouver un moyen de faire autre chose, c’est précisément ce qui ne m’a pas aidé à me concentrer sur le tennis », a reconnu la jeune femme. « Cela m’a fait beaucoup de mal et j’ai rapidement perdu ma concentration. Je me sentais coupable à ce sujet, alors disons que le sentiment était doublement négatif. » Avant de conclure : « Un jour, tout à coup, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a aidé à mieux me comprendre. À ce moment-là, j’ai découvert que me comprendre était quelque chose dont j’avais besoin, c’est comme ça que je travaille donc je ne peux pas prendre une autre direction. C’est normal de ne pas être comme tout le monde, je m’en fiche que les gens me jugent, me disent que je ne suis pas concentrée, ou que je n’ai pas exploité mon potentiel à 100%. Si c’est comme ça que ça marche, j’en serai contente. » Tant qu’Alizé Lim trouve le bonheur et l’équilibre, n’est-ce pas là le plus important ?

Crédit photos : @AceSaque, @UTShowdown

À LIRE AUSSI :

US Open – Le membres du Top 20 masculin menacent de ne pas jouer sans garantie pour la tournée européenne

Quand Gilles Simon analyse les bénéfices de la longue pause forcée due au Coronavirus…

2 réflexions au sujet de “Alizé Lim, joueuse de tennis prête pour une reconversion dans le journalisme”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s