Interviews

Rafael Nadal : « Je ne sais pas si je jouerais à Rome ou non après l’annulation de Madrid »

Après avoir définitivement renoncé à disputer l’US Open, l’Espagnol Rafael Nadal (n°2) a expliqué les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. Il a également évoqué la saison européenne sur terre battue, émettant encore quelques doutes, ainsi que l’avenir du tennis dans une atmosphère de pandémie toujours bien présente.


Ce mardi, le joueur espagnol Rafael Nadal (n°2) a annoncé sa décision de ne pas se rendre à New York cette année pour défendre son titre à l’US Open. Un coup dur pour le Grand Chelem new-yorkais, mais on peut comprendre les raisons qui ont poussé le Majorquin à renoncer à faire le déplacement, alors que la pandémie de Coronavirus semble reprendre de la force un peu partout dans le monde. Le principal intéressé a ainsi expliqué ce qui l’a poussé à prendre cette décision. « C’est évidemment une décision que je n’aime pas prendre, mais vu la situation dans le monde avec les problèmes du virus, et aussi avec un calendrier qui a été préparé après presque cinq mois sans compétition, tout devient très compliqué », a ainsi déclaré le joueur de 34 ans. « Au moment où nous avons décidé que je resterai ici à Majorque, nous sommes convaincus que la situation s’améliorera progressivement et je pourrai jouer en compétition un peu plus tard. » Malgré tout, l’Espagnol a insisté pour montrer son respect envers les joueurs qui auront décidé de faire le voyage aux États-Unis malgré la situation, parce qu’ils ont envie et besoin de jouer. « Je ne suis personne pour dire si c’est une sage décision ou non », a-t-il ajouté. « Je respecte tout le travail et l’attitude positive de l’ATP et de l’USTA pour faire revenir le tennis. Je respecte également les autres joueurs qui décident d’y aller, car ils ont, par exemple, une situation différente et veulent y gagner un argent dont ils ont besoin. Je respecte toutes les décisions mais aujourd’hui, il est difficile de dire si c’est la bonne chose ou non. »

Rafael Nadal continue donc à s’entraîner sur terre battue, comme on a pu le voir sur les réseaux sociaux, même s’il ne sait pas encore s’il fera le déplacement en Europe pour jouer sur sa surface favorite. « Je me prépare pour la terre battue en Europe, mais cela dépend de la situation et si tout est sous contrôle ou non », a expliqué le Majorquin concernant sa présence sur les courts en ocre en septembre. « Passer des courts en dur à la terre battue, avec à peine le temps pour se préparer est dangereux pour mon corps et mon avenir. J’ai compris qu’il valait bien mieux que mon corps s’entraîne sur une surface lente, moins agressive pour mon bien-être général, même si cela ne m’aurait pas empêché d’aller jouer à New York. Je ne sais pas si je jouerai à Rome ou non, j’attends des nouvelles du nouveau calendrier adapté après l’annulation de Madrid et à partir de là, je devrai prendre des décisions. » En parlant de cette tournée d’automne sur terre battue, le n°2 mondial n’a pas pu échapper à quelques questions sur le Mutua Madrid Open, annulé à cause de la recrudescence de cas de Covid-19 dans la région de Madrid. « La situation sanitaire rend très difficile la tenue d’événements de ce calibre avec des joueurs du monde entier et beaucoup de ceux qui seraient venus de New York », a reconnu Rafael Nadal, forcément déçu pour son compatriote Feliciano Lopez (n°56), directeur du tournoi. « La situation dans les derniers jours en Espagne peut ne pas être complètement contrôlée et avec des poussées, il est donc nécessaire d’avoir un peu de patience pour voir comment les choses se passent. Un tournoi de ce calibre n’est pas organisé du jour au lendemain, financièrement je comprends qu’un tournoi de ces conditions, sans public et avec tous les protocoles à préparer, aurait été une catastrophe pour les promoteurs. S’il y avait eu des contagions, cela se serait passé d’une manière négative, pour moi c’est une décision sensée et cohérente. »

Enfin, le joueur espagnol a insisté sur le fait qu’il ne se sentais pas de voyager pour le moment, mais qu’il avait de l’espoir quant à une amélioration de la situation sanitaire. « Mon sentiment actuel est de ne pas vouloir faire ces grands voyages, de ne pas jouer en compétition pour le moment », a-t-il conclu. « J’ai la foi qu’un peu plus tard, les choses pourront être un peu meilleures, donc je vais continuer ma préparation pour pouvoir concourir au moment où je me sentirai prêt, quand je me verrai avec l’esprit de compétition pour penser uniquement à la concurrence, sans être conscient de beaucoup d’autres choses qui empêchent pour le moment de penser à la compétition. » Espérons que cette période de trouble s’arrête bientôt afin que l’on puisse revoir Rafael Nadal au plus vite sur un court de tennis !

Crédit photo : @RafaelNadal

À LIRE AUSSI :

Le Citi Open de Washington, un tournoi cher à Andre Agassi mais aussi à Gaël Monfils et aux frères Bryan

À l’US Open, les juges de ligne seront remplacés par le Hawk-Eye pour limiter les présences sur le court

13 réflexions au sujet de “Rafael Nadal : « Je ne sais pas si je jouerais à Rome ou non après l’annulation de Madrid »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s