Analyses

Que va-t-il se passer pour le classement à la reprise ? L’ATP et la WTA travaillent sur deux options

Dans un mois environ, le tennis professionnel devrait enfin reprendre ses droits, après une pause forcée d’environ cinq mois. Par conséquent, plusieurs questions commencent à émerger, comme celle du classement, gelé depuis l’arrêt de la compétition en mars dernier.


Il se dit que le système de points des classements dans le tennis sont les plus équitables dans le monde du sport. Bien qu’il soit difficile pour beaucoup de comprendre comment les points sont calculés, il n’y a pas de débat sur leur pertinence. Ceci dit, cette année 2020 si spéciale pourrait apporter un certain chaos en terme de classement, avec tous les tournois qui ont été reportés ou annulés à cause du Coronavirus. Depuis que le calendrier de reprise a été défini, l’ATP et la WTA se sont mis à travailler sur le système de notation, en considérant deux alternatives, dont l’une a déjà pris beaucoup de poids. Rappelons que le classement est calculé sur 52 semaines, ce qui veut dire que quand un joueur s’engage dans un tournoi, les points remportés au cours du même tournoi l’année précédente sont effacés. Par ailleurs, un joueur doit cumuler 18 semaines minimum de compétition sur l’ensemble de l’année, ou 19 s’il joue les ATP Finals ou les WTA Finals.

Voici donc les deux options sur lesquelles travaillent les instances du tennis. La première consisterait à diviser les points actuels de chaque joueur sur les 52 semaines qui comptent dans le classement. Cette solution permettrait d’atténuer le nombre de points perdus, et elle plaît aux joueurs. S’ils ne perdent pas beaucoup de points, les meilleurs joueurs seraient en mesure d’entrer plus facilement dans les tournois prévus à la reprise, et ils ne forceraient pas sur leur corps après plusieurs mois d’arrêt. Beaucoup de joueuses et de joueurs ont déjà montré leur inquiétude de devoir passer du dur à la terre battue en quelques jours seulement, avec deux tournois du Grand Chelem (US Open et Roland-Garros) qui se suivront à quelques jours d’intervalle. Pour illustrer cet exemple, nous pouvons prendre le cas du n°2 mondial, Rafael Nadal. Ce dernier pourrait ainsi perdre jusqu’à 5 360 points (correspondant à la défense de ses résultats à Cincinnati, l’US Open, Madrid, Rome et Roland-Garros) au cas où un système comme celui-ci ne serait pas établi. Rien que ça. Cependant, en appliquant une telle mesure, il perdrait beaucoup moins de points. En effet, l’ATP et la WTA cherchent à diviser le score actuel (9 850 points dans le cas du Majorquin) entre les 52 semaines mentionnées. Cela signifierait que Nadal ne perdrait que 189 points par semaine. Par conséquent, il ne perdrait plus que 945 points s’il n’était pas en mesure d’assister aux tournois prévus à la reprise. Ce qui n’arrivera pas, mais qui devrait tout de même l’aider à faire un choix entre le dur et la terre battue. Car comme l’a déjà souligné son oncle Toni Nadal, cela pourrait être dangereux pour l’organisme d’enchaîner l’US Open et Roland-Garros.

Voici la Race to London à ce jour, figée depuis l’arrêt du tennis en mars dernier…

Quid de la deuxième solution ? Elle consisterait à conserver les classements gelés tels qu’ils étaient en mars dernier, et de créer une Race spéciale pour définir les participants aux ATP Finals et aux WTA Finals en fin de saison. Cette option allégerait la pression sur les joueurs mais cela signifierait qu’il y aurait moins de possibilité de monter au classement d’ici la fin de l’année 2020. Cette option serait peut-être choisie en cas d’avis général opposé à la reprise de la compétition. Il est clair que l’ATP et la WTA ne veulent pas abandonner les tournoi d’ici à la fin de l’année, donc un classement parallèle serait toujours établi pour déterminer les huit meilleurs. Notez enfin qu’il y a eu des spéculations selon lesquelles les tournois du Grand Chelem, dépendant de l’ITF et des fédérations nationales des pays dans lesquels ils se déroulent, ne compteraient pas dans le classement. Cette option semble éloignée et avec elle, cette deuxième alternative perd du poids. La décision sera prise quand on saura avec certitude si la saison peut reprendre et se dérouler comme prévu par les nouveaux calendriers établis par l’ATP et la WTA.

Crédit photos : @usopen, @atptour

À LIRE AUSSI :

Il était une fois…. 2009, quand Andy Roddick avait failli détrôner le maître des lieux, Roger Federer

Qui se souvient de Marcus Willis, l’inconnu qui a eu le droit de défier Roger Federer à Wimbledon en 2016 ?

4 réflexions au sujet de “Que va-t-il se passer pour le classement à la reprise ? L’ATP et la WTA travaillent sur deux options”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s