Reportages

Pour la première fois depuis 1945, Wimbledon semblait étrangement calme ce lundi matin…

Comme vous le savez depuis l’annonce officielle faite le 1er avril dernier, il n’y aura pas de tournoi à Wimbledon cette année. Voilà une des conséquences du Coronavirus, pandémie qui touche toute la planète, au-delà du tennis. Malgré tout, c’est avec un petit pincement au cœur que nous repensons à cette quinzaine si spéciale, avec un tournoi si prestigieux que nous évoquerons lors des prochains jours…


Le All England Club était étrangement calme ce lundi matin, pour ce qui aurait dû être le premier jour de compétition à Wimbledon, après l’annulation du tournoi en raison de la pandémie de Coronavirus. Novak Djokovic (n°1) et Simona Halep (n°2) auraient dû défendre leurs titres lors de cet événement de renommée mondiale dans le sud-ouest de Londres, qui devait se dérouler jusqu’au 12 juillet. Seulement, comme vous le savez, le Grand Chelem britannique a été annulé le 1er avril dernier. C’est ainsi la première fois que la compétition au SW19 est annulée depuis 1945, pendant la Seconde Guerre mondiale, et la première fois depuis sa première apparition en 1877 qu’elle n’a pas été jouée en temps de paix. Les responsables du All England Club – qui était assuré contre l’annulation – avaient discuté de déplacer le tournoi vers la fin juillet ou en août, mais ils étaient préoccupés par le manque de soleil et le surplus de rosée à cette époque de l’année. Jouer à huis clos a également été exclu en raison des préoccupations concernant la formation des ramasseurs de balle et des milliers d’officiels, juges de ligne, stewards, joueurs, fournisseurs, médias et sous-traitants présents sur le terrain.

Après avoir annoncé que Wimbledon n’aurait pas lieu en 2020, les officiels ont encouragé les joueurs et les fans à « amener le tournoi chez eux. » Le héros britannique Tim Henman et les anciens champions de Wimbledon Serena Williams, Novak Djokovic, Petra Kvitova et Pat Cash ont tous joué leur rôle durant la période de confinement. L’Américaine de 38 ans a par exemple affûté son service mortel dans son jardin et le Serbe de 33 ans a répété son rituel de manger de l’herbe – ce qu’il a pris coutume de faire après chacune de ses cinq victoires à Wimbledon. La légende australienne Pat Cash, 55 ans, a gravi les marches de son jardin pour reconstituer la montée dans les gradins pour célébrer sa victoire en 1987. Enfin, Tim Henman, 45 ans, a regardé l’un de ses matches disputé à Wimbledon à la télévision. Pendant ce temps, les fans ont également recréé l’esprit de Wimbledon à la maison avec des courts de fortune, des chaises d’arbitre et des Pimm’s, des fraises et de la crème. D’autres fans ont envoyé des photos pour nous montrer comment recréer Henman Hill, un point de vue très apprécié, et jouer à des jeux sur des terrains bricolés dans de minuscules jardins.

Au lieu de suivre les rencontres en live cette année, vous aurez bien sûr droit à de nombreux flashbacks sur les plus grands moments du tournoi, à la télévision mais aussi dans la presse écrite. Nous y mettrons notre petite pierre à l’édifice, et nous avons d’ailleurs déjà commencé en évoquant deux grands moments dans notre rubrique « Il était une fois… » : en effet, nous sommes déjà revenus sur la victoire épique de Rafael Nadal en 2008, en battant Roger Federer en finale ; ainsi que sur la rencontre légendaire entre Nicolas Mahut et John Isner en 2010, le plus long match de l’histoire du tennis. Tout au long de la quinzaine où l’action aurait dû se dérouler au SW19, nous reparlerons donc de ces moments prestigieux, à travers des articles ou sur nos réseaux sociaux. Nous ne manquerons pas d’évoquer le record de huit victoires de Roger Federer, ou de revenir sur des matches épiques comme la finale de 2019 où Djokovic avait battu le Suisse sur le fil du rasoir. Quoiqu’il en soit, nous prenons déjà rendez-vous pour l’édition 2021 de Wimbledon, qui nous l’espérons pourra se dérouler comme à son habitude pour le plus grand plaisir des fans. Avec tous les meilleurs joueurs du monde, pour nous offrir d’autres moments de légende de notre sport.

Crédit photos : @Wimbledon

À LIRE AUSSI :

Pourra-t-on accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs sur le Court Philippe Chatrier à Roland-Garros en septembre ?

Antoine Hoang : « Ils privilégient plus l’argent et l’économie du tennis que l’équité des chances et l’éthique du sport »

4 réflexions au sujet de “Pour la première fois depuis 1945, Wimbledon semblait étrangement calme ce lundi matin…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s