Analyses

US Open – Quand Richard Gasquet plaide la cause des oubliés…

Depuis plusieurs jours maintenant, la question de la tenue de l’US Open fait couler beaucoup d’encre. Ce lundi, plusieurs médias américains comme Forbes ou ESPN ont annoncé que les organisateurs du Grand Chelem new-yorkais avaient obtenu l’accord de l’ATP et de la WTA pour que le tournoi ait bien lieu à partir du 31 août. Ce qui soulève beaucoup de question quand on voit les conditions requises pour que la compétition puisse se dérouler à New York…


C’est le feuilleton du moment. Mais il semble arriver à sa fin. Ce lundi, des médias comme Forbes ou ESPN ont annoncé que l’US Open allait bien avoir lieu à partir du 31 août prochain, pour se terminer deux semaines avant la date bloquée pour Roland-Garros. Cependant, cela a de lourdes conséquences. En effet, plusieurs tournois de la tournée américaine seront annulés pour que le Grand Chelem new-yorkais puisse avoir lieu : le Masters 1000 de Toronto chez les messieurs (Montréal avait déjà été annulé depuis plusieurs semaines côté féminin), mais aussi le tournoi ATP 500 de Washington et le tournoi ATP 250 de Winston-Salem. Par ailleurs, le Masters 1000 de Cincinnati se disputerait la semaine précédant l’US Open, sur les installations du Billie Jean King Center. Par conséquent, il n’y aura pas de qualifications à New York. Les organisateurs ont assuré que les joueuses et les joueurs concernés recevront une compensation financière, mais cela n’a pas plu à un joueur français, qui est venu défendre ces oubliés : Richard Gasquet (n°50).

« Le premier truc est qu’il faut que tout le monde puisse jouer, qu’il y ait des qualifs », a ainsi déclaré le joueur tricolore en marge de l’Ultimate Tennis Showdown, où il a joué ces derniers jours. « C’est anormal que certains joueurs aillent jouer des Challengers et que d’autres aient des points dans le tableau final. Si les joueurs d’Amérique du Sud ne peuvent pas venir, ce n’est pas normal. Tout le monde doit jouer ou personne ne doit jouer. Ça me paraît très compliqué à organiser. Je pense que les joueurs qui disent qu’ils ne vont pas y aller, y seront quand on va leur dire qu’il y a le tournoi et les points. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. C’est le tennis business. Je comprends la position de l’US Open mais ça ne me paraît pas très équitable pour tous les joueurs. C’est surtout ça qui me fait peur. » Le Biterrois a par ailleurs réagi aux propos de certains joueurs comme Novak Djokovic (n°1), qui se sont plaints que les organisateurs de l’US Open demandent de réduire le nombre de personnes accompagnant les joueurs pour des mesures de sécurité sanitaire. « Il faut arrêter aujourd’hui d’avoir six-sept personnes autour », a réagi Gasquet. « Je veux bien deux, un entraîneur et un kiné, ou un entraîneur et ta femme. Quand je suis arrivé sur le circuit, il n’y avait pas six mecs autour, il faut raison garder. Ce n’est pas catastrophique de venir avec une ou deux personnes pendant trois semaines. Ce n’est pas la mort, la vie est longue. Ce n’est pas ce qui me choque. L’important est que tout le monde puisse jouer, du 300ème au numéro 1 mondial. »

Le Français n’a pas été le seul à réagir. De son côté, le Belge David Goffin (n°10) a également été interrogé sur cette question de jouer ou non l’US Open, avec les conditions de sécurité sanitaire requises. « Je ne sais pas encore, c’est un peu l’inconnu pour le moment », ainsi déclaré le joueur belge. « J’entends beaucoup de choses. Je n’ai pas envie de prendre le risque avec le virus et j’ai aussi envie de jouer. Il faudra peser le pour et le contre. Je vais attendre la décision de l’US et je prendrai ma propre décision. On ne connaît même pas le programme. Après l’US, il y a la terre battue. Dur, terre battue, il faudra peut-être faire des choix, on ne pourra peut-être pas tout jouer. » Enfin, Lucas Pouille (n°58) a également donné son sentiment, alors que nous ne connaissions pas encore la décision de l’US Open. Pour le Nordiste, les mises en quatorzaine qui pourraient avoir lieu lors des changements de pays et de continents pourraient rendre encore plus difficile la reprise de la compétition. « Si on est en quarantaine et qu’on ne peut pas s’entraîner pendant plusieurs jours, je pense que ce n’est pas possible », a-t-il déclaré. « Si en rentrant des États-Unis, on est mis en quarantaine en Europe, ce n’est pas possible. On doit y aller avec une seule personne. Il faut que l’ATP mette tous les moyens possible surtout sur le plan médical et de la récupération. »

Pour le demi-finaliste de l’Australian Open en 2019, le fait de ne pas jouer les qualifications ou de réduire le tableau de double ne semble pas non plus très équitable. Il rejoint ainsi Richard Gasquet sur ce point. « Après, si tous les meilleurs ne le jouent pas, ça enlève du prestige et est-ce que le tournoi le voudra », s’est-il questionné. « Ils parlent aussi de réduire le tableau du double. S’il n’y a pas de qualifs, les joueurs au-delà de la 100ème place mondiale ne peuvent pas gagner de points. Est-ce que c’est ‘fair’ que nous puissions gagner des points et pas eux ? Combien de temps le circuit Challenger va être arrêté ? Jouer un Grand Chelem sans points n’a pas vraiment d’intérêt non plus. Il y a beaucoup de paramètres. » Comme on peut le voir, même après la décision des organisateurs de l’US Open, et l’accord de l’ATP et de la WTA pour le jouer, les joueurs semblent toujours être dans le flou. Reste à avoir qui fera le déplacement à la fin de l’été, et qui privilégiera New York ou Paris.

Crédit photos : @20Minutes, @missy5around, @lesoir, @le10sport

A LIRE AUSSI :

Novak Djokovic : « La Serbie mérite d’avoir un tournoi sur le circuit »

Gilles Simon : « Mon grand objectif est d’être heureux sur le court »

8 réflexions au sujet de “US Open – Quand Richard Gasquet plaide la cause des oubliés…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s